Voir le sujet - [Livre] °° MARIE-MADELEINE - le livre de l'Elue °° de Kathleen McGowan :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Livre] °° MARIE-MADELEINE - le livre de l'Elue °° de Kathleen McGowan
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Bibliothèque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 10:58 am    Sujet du message: [Livre] °° MARIE-MADELEINE - le livre de l'Elue °° de Kathleen McGowan Répondre en citant



:livre: L'auteur :livre:

Passionnée depuis toujours par le personnage historique de Marie-Madeleine, Kathleen McGowan choisit dans les années 90 (donc bien avant le Da Vinci Code !) la forme du roman pour dévoiler le fruit de ses recherches. Peinant à trouver un éditeur, elle se résigne à publier son livre à compte d’auteur… avant que, en 2006, un important agent littéraire en devine le potentiel et le propose aux plus grandes maisons d’édition. Aujourd’hui, le livre a été traduit en 25 langues et s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires. (496 pages)

:livre: L'histoire :livre:

Tout commence par la bague que lui glisse au doigt un bijoutier dans une rue poussiéreuse de Jérusalem… Depuis qu’elle la porte, Maureen, jeune historienne, se trouve en proie à des visions aussi réalistes qu’effrayantes qui la transportent au temps de la crucifixion. Car, à son insu, elle vient de plonger dans un mystère si secret, si révolutionnaire qu’il a coûté la vie à des milliers de personnes. Sur les traces d’un ancien texte incendiaire, Maureen met au jour non seulement la plus grande dissimulation de tous les temps, mais également un secret de famille vieux de plusieurs millénaires…

:livre: Extrait de l'oeuvre :livre:

Prologue


Sud de la Gaule

72 apr. J.-C.


Il ne restait pas beaucoup de temps.


La vieille femme s'enveloppa dans son châle effrangé. L'automne s'annonçait précoce dans les montagnes rouges, elle le sentait dans ses os. Elle plia doucement les doigts, pour dénouer ses articulations douloureuses. Ses mains ne pouvaient lui faire défaut, il restait trop à dire. Il fallait qu'elle termine d'écrire ce soir. Tamar ne tarderait pas à arriver avec les jarres, et tout devait être prêt.

Elle s'autorisa le luxe d'un long soupir. Cela fait si longtemps que je suis fatiguée. Tellement, tellement longtemps.

La tâche à laquelle elle se consacrait était, elle le savait, la dernière qu'elle accomplirait sur cette terre. Les jours passés à raviver ses souvenirs lui avaient ôté le peu de forces qui lui restaient. Ses vieux os étaient lourds de l'indicible chagrin et de la lassitude de ceux qui survivent à leurs bien-aimés. Les épreuves que Dieu lui avait réservées n'étaient pas des moindres.

Tamar était sa fille unique et le seul de ses enfants encore en vie. Elle était sa bénédiction, la lumière qui brillait en les sombres heures de la nuit peuplées de souvenirs plus effrayants que des cauchemars, et qui refusaient de refluer. Sa fille était désormais l'unique survivante de la Grande Époque. Bien qu'elle n'eût été qu'une enfant lorsqu'ils avaient tous joué leur rôle dans l'histoire, il était réconfortant de savoir qu'il y avait encore quelqu'un qui se rappelait et comprenait.

Les autres étaient morts. Presque tous avaient été sauvagement martyrisés par des hommes qui ne méritaient pas ce nom. Peut-être certains survivaient-ils, éparpillés sur la carte de la terre que Dieu avait créée. Elle ne le saurait jamais. Elle n'avait aucune nouvelle d'eux depuis bien des années, mais elle priait pour eux, du lever au coucher du soleil, surtout en ces jours où les souvenirs affluaient. Elle espérait de toute son âme qu'ils avaient trouvé la paix, et que la torture de milliers de nuits d'insomnie leur avait été épargnée.

Oui, Tamar était son unique refuge en ces années crépusculaires. Sa fille était trop jeune, alors, pour garder un souvenir précis des Jours obscurs, mais assez âgée pour se rappeler la beauté et la grâce de ceux que Dieu avait choisis pour cheminer sur Sa sainte route. Tamar, qui avait voué sa vie à la mémoire de ces élus, n'était que pur amour et son dévouement à sa mère, en ces derniers jours de sa vie, était extraordinaire.

Quitter ma fille bien-aimée sera mon ultime épreuve. Même maintenant, alors que la mort approche, je ne m'y résous pas.

Et pourtant...

Elle sortit de la grotte où elle vivait depuis près de quarante ans. Le ciel vers lequel elle leva son visage émacié était clair et brillait des feux de toutes ses étoiles. Jamais elle ne cesserait de s'émerveiller de la création de Dieu. Quelque part, au-delà de ces étoiles, les âmes de ceux qu'elle avait tant aimés l'attendaient. Et elle les sentait plus proches que jamais.

Elle Le sentait, Lui.

Que Ta volonté soit faite, murmura-t-elle au ciel nocturne. Puis, lentement, la vieille femme rentra dans son antre, et, dans un long soupir, examina le grossier parchemin qu'éclairait la pâle lumière d'une lampe à huile.

Elle prit son stylet, et continua d'écrire.

* * *

Tant d'années ont passé, et pourtant écrire sur Judas Iscariote n'est pas plus facile que durant les Jours obscurs. Non pas que je nourrisse une quelconque rancune contre lui, bien au contraire.

Je vais raconter l'histoire de Judas, et j'espère ainsi lui rendre justice. C'était un homme qui ne tolérait aucun compromis avec ses principes, et ceux qui nous suivaient alors doivent le savoir : il ne les a pas trahis, ne nous a pas trahis, pour quelques pièces d'argent. En vérité, Judas fut le plus loyal des Douze. Les raisons de me lamenter ne m'ont guère manqué, en ces dernières années, et pourtant il n'est personne, sauf un, que je pleure autant que Judas.

Nombreux sont ceux qui voudraient que je dise du mal de Judas, que je le condamne comme un traître, qui ne sut pas voir la vérité. Mais ce seraient des mensonges, et il y aura assez de mensonges qui seront écrits sur nous. Dieu me 1'a montré. Je n'y ajouterai pas les miens.

Quel serait donc mon but, sinon de dire toute la vérité sur ce qui s'est passé en ce temps-là ?


Arques. L'Évangile de Marie-Madeleine, Livre des disciples.


Chapitre 1


Marseille

Septembre 1997


Il faisait bon mourir à Marseille. Le port traînait une séculaire réputation de repaire de pirates, de contrebandiers et de coupeurs de gorge depuis que les Romains l'avait conquis sur les Grecs, avant notre ère.

Vers la fin du XXe siècle, les efforts du gouvernement français furent couronnés de succès, et l'on put aller déguster une bouillabaisse sans craindre d'être dépouillé ou assassiné. Cependant, le crime, inscrit dans l'histoire et dans les gènes de la ville, ne choquait pas la population, et les pêcheurs, blasés, ne cillaient pas lorsqu'ils ramenaient dans leurs filets une prise qui n'aurait pas sa place dans la soupe de poisson.

Roger-Bernard Gélis n'était pas originaire de Marseille. Il était né et avait grandi au pied des Pyrénées, dans une communauté qui se drapait fièrement dans son anachronisme. Le XXIe siècle n'avait bouleversé ni ses traditions ni son ancienne culture, fondée sur la prééminence de l'amour et de la paix sur les petits soucis de la vie quotidienne. Mais Gélis n'avait plus l'âge de la naïveté et, en tant que chef de sa communauté, dont il préservait la paix spirituelle, il savait qu'elle avait son content d'ennemis.

Roger-Bernard avait coutume de dire que plus la lumière est vive, plus elle attire de profondes ténèbres.

Il avait la stature d'un géant et en imposait aux étrangers. Ceux qui ignoraient sa bonté naturelle auraient pu le prendre pour un homme redoutable. On apprendrait plus tard que ses agresseurs ne lui étaient pas inconnus.

Il aurait dû s'y attendre, prévoir qu'on ne le laisserait pas porter librement un trésor aussi inestimable. Un million ou presque de ses ancêtres n'avaient-ils pas déjà trouvé la mort à cause de cela ? Mais la balle le frappa par-derrière, et fit éclater son crâne avant qu'il n'eût senti la proximité de l'ennemi.

La balle ne fournirait aucun indice à la police puisque les assassins ajoutèrent une note de raffinement à leur acte. Ils étaient certainement plusieurs, car la taille et le poids de la victime laissaient supposer qu'il avait fallu déployer une force physique considérable pour accomplir ce qui s'ensuivit.

Grâce à Dieu, Roger-Bernard mourut avant le début du rituel. Lui furent épargnées la jubilation des tueurs à l'œuvre, la haine qui émanait du mantra entonné par leur chef, exalté par sa tâche.

Neca eos omnes. Neca eos omnes.

Trancher une tête humaine n'est pas une mince affaire. Il faut de la force, de la détermination et un outil bien aiguisé. Ceux qui assassinèrent Roger-Bernard Gélis avaient les trois et s'en servirent avec une remarquable efficacité.

* * *


Le corps, bousculé par les marées et dévoré par les habitants affamés des profondeurs, avait séjourné longtemps dans la mer. Les enquêteurs, découragés par l'état du cadavre, remarquèrent à peine qu'il lui manquait un doigt. Sur le rapport d'autopsie, enterré par l'inertie de la bureaucratie ou pour une autre raison, on se contenta de noter que son index droit avait été tranché.

* * *


Jérusalem

Septembre 1997


La vieille ville bruissait de l'activité frénétique d'un vendredi après-midi. Le poids de l'histoire alourdissait l'air raréfié tandis que les fidèles se hâtaient vers leurs temples respectifs. Les chrétiens arpentaient la Via Dolorosa, la suite de rues pavées et sinueuses que Jésus Christ, le corps rompu par les coups, en sang, chargé de son lourd fardeau, avait gravies pour honorer le destin que Dieu lui avait réservé, au sommet de la colline du Golgotha.

En cet après-midi d'automne, l'américaine Maureen Pascal, journaliste et écrivain, se confondait avec tous les pèlerins venus des quatre coins du monde : L'entêtante brise de septembre se mêlait au parfum des huiles précieuses qui s'échappaient des ruelles du marché. Maureen, tenant à la main un guide acheté à une organisation chrétienne sur Internet, arpentait cette terre si chargée d'émotions. Le guide détaillait les quatorze stations du chemin de Croix.

- Madame, tu veux un rosaire ? En bois du mont des Oliviers ?

- Madame, tu cherches un guide ? Tu ne te perdras jamais, je te montrerai tout.

:livre: Critiques :livre:

La sensation de toucher la vérité d'un des plus grands mystères

Cela fait longtemps que j'ai lu "Da Vinci Code" et je m'attendais à une réplique de ce livre. Mais pas du tout. Tout est si bien détaillé : les lieux, les personnages et le sentiment que cela nous permet d'apprendre l'histoire de Marie-Madeleine bien plus qu'avec le roman de Dan Brown. Le fait d'inclure deux histoires (celle de Maureen et celle de Marie-Madeleine) dans un même livre permet de ne pas s'endormir en chemin. J'ai adoré ce livre qui nous permet de voir les choses d'une toute autre façon. Lisez-le et vous comprendrez que parfois, il faut remettre en doute ce que l'église nous inculque depuis toujours. Ce livre n'est pas qu'un divertissement mais également une leçon d'histoire passionnante.

***********************************************************************

Voilà, en espérant vous avoir mis l'eau à la bouche :bave: Very Happy, pour ma part je l'ai lu et je rejoins à du 100% les critiques. A LIRE DE TOUTE URGENCE


Source: Belgique Loisir
_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kellyholstein
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 05 Aoû 2006
Messages: 913
Localisation: 01

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 11:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

ne t'inquiète pas astranea tu réussis tout à fait à nous mettre l'eau à la bouche :bave:

Very Happy :bisous:
_________________
Rien n'est certain mais tout est possible...

"On fait du théâtre parce qu'on a l'impression de n'avoir jamais été soi-même et qu'enfin on va pouvoir l'être."

Partir c'est mourir un peu. Mourir, c'est mourir beaucoup.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 11:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy Very Happy (B.A. accomplie Laughing ) Tu me diras ce que tu en penses si tu les lis Wink Smile :bisous:
_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kellyholstein
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 05 Aoû 2006
Messages: 913
Localisation: 01

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 11:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

je les acheterai prochainement, mais j'ai 4 ou 5 livres à lire (que j'ai reçu à mon anniversaire Cool ) alors ce sera.... dès que possible ! Very Happy

tu dis "les" ? il y a combien de tome ? Confused

:bisous:
_________________
Rien n'est certain mais tout est possible...

"On fait du théâtre parce qu'on a l'impression de n'avoir jamais été soi-même et qu'enfin on va pouvoir l'être."

Partir c'est mourir un peu. Mourir, c'est mourir beaucoup.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je voulais dire le, faute de frappe Embarassed
_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sassa
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 28 Sep 2006
Messages: 109
Localisation: au milieu des fleurs ...

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de nous faire partager tes impressions sur ce livre ... et un de plus à rajouter sur ma liste de livres à acheter !! Sad
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 1:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avec plaisir Sassa :bisous: Bonne lecture à toi (je te rassure, ma table de nuit ressemble à une bibliothèque avec tous les livres à lire Crying or Very sad Very Happy)
_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eve
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 09 Mai 2006
Messages: 3041
Localisation: alsace

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 1:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

il sort qu'au mois de mai a la fnac.....................va falloir attendre
_________________

Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal .
[plein de jours]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 1:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

eve: France Loisirs l'a en avant-première je pense Smile
_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sassa
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 28 Sep 2006
Messages: 109
Localisation: au milieu des fleurs ...

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui .. *catalogue sous les yeux* le livre est en vente chez France Loisirs .. ^_^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eve
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 09 Mai 2006
Messages: 3041
Localisation: alsace

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2007 3:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

la patience est une vertu et attise le désir ^^
_________________

Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal .
[plein de jours]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
DELORA
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 681

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2007 2:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant





ASTRANEA :bisous: ce livre sera ma prochaine lecture.

Merci de nous le présenter :coeur4:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2007 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avec plaisir DELORA :bisous: , bonne lecture à toi, viens me dire ce que tu en penses quand tu auras fini Wink

:bisous:

_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la chouette
Membre Actif


: :
Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 374
Localisation: forêt des esprits

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2007 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci d'avoir eu le courage d'écrire cet extrait :coeur4: je vais aller voir s'ils l'ont au grand livre du mois ou à la bibliothèque, sinon je vais aller le commander à la fnac (merci du renseignements Eve) Rolling Eyes
Je te dirais ce que j'en pense une fois lu. :bisous:
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Astranea
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 264
Localisation: °° Perdue dans les ténébres de l'Amour °°

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2007 2:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

la chouette : Avec plaisir Very Happy , je suis sûre que tu vas l'apprécier Wink

:bisous:

_________________

Nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique