Voir le sujet - [Camélliacées] Le Théier :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Camélliacées] Le Théier
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Herboristerie -> Fiches de Plantes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Sam Mar 13, 2010 3:57 pm    Sujet du message: [Camélliacées] Le Théier Répondre en citant

Le Théier [Camellia sinensis] [Camélliacées]


Synonymes : Tcha [nom local en Chine]

La légende veut que ce soit l’empereur Chen-Noug qui découvrit l’usage du thé. En 2737 avant JC pour être précis. Quelques feuilles du théier sous lequel il se trouvait tombèrent dans un récipient d’eau bouillie. Il eut alors la surprise de trouver une infusion fort à son goût et ne manqua pas d’en noter les effets toniques et euphorisants.

Quand Marco Polo pénétra en Chine, le thé était depuis le IV° siècle la boisson populaire chinoise. Malgré cette entrée européenne en Chine, le thé ne partira à la conquête du monde que bien plus tard. A cette époque, le thé tient davantage lieu de nourriture que de boisson en réalité : les feuilles sont cuites à la vapeur, on les broie ensuite dans un mortier, puis, bouillies avec du riz et du lait, on les aromatise de gingembre et d’écorces d’orange. Cela constitua la nourriture de base des populations de Chine du sud-ouest pendant des siècles.

On passa progressivement du thé bouilli au thé infusé :

Dynastie Tang [VII°-X° siècle] : on consomme un thé bouilli et légèrement salé. [Au VIII° siècle [780 environ], on en sait tant sur le thé que ces connaissances sont consignées dans le traité de Lu-Yu et son succès le verra imposé en 793.]

Dynastie Song [X°-XIII° siècle] : le thé est battu dans le l’eau chaude, le sel disparaît.

Dynastie Ming [XIV°-XVII° siècle] : le thé retrouve sa place privilégiée en Chine après le passage des invasions mongoles du XIV° siècle. Mais reste encore circonscrit au continent asiatique.

La plus ancienne mention du thé en Europe remonte à 1559. Il faudra attendre le début du siècle suivant pour le voir débarquer en France où il n’a pas alors grand succès, malgré le goût de Mazarin pour cette boisson. Cependant, la compagnie des Indes néerlandaises débutera son exportation vers l’Europe en 1605. Et, plus tard, en 1667, la première boutique de vente de thé ouvrira ses portes à Londres. A cette époque, la France ne suit toujours pas, elle reste fidèle au café.
Au XIX° siècle, la Russie et l’Afrique du Nord adhéreront à la mode du thé. Ce n’est qu’à cette période tardive que les Européens cherchèrent à s’émanciper du monopole chinois du thé : les Anglais installèrent des plantations en Inde, les Hollandais à Java.


Le théier est un arbuste semper virens dont la taille peut varier : presque un arbre [10 m] à l’état sauvage, il est rigoureusement plus petit à l’état cultivé [1 à 3 m].



Il porte des feuilles luisantes et coriaces, pointues et dentées. Les jeunes feuilles sont couvertes d’un duvet soyeux. Avec les bourgeons [le pekoe], elles formeront la meilleure qualité de thé.



Il existe trois qualités de récolte :

*La cueillette impériale : le bourgeon accompagné d’une feuille.
*La cueillette fine : bourgeon accompagné de deux feuilles.
*La cueillette grossière : bourgeon accompagné de trois feuilles.

Les récoltes s’effectuent trois fois par an sur des théiers d’au moins trois ans et demi, de mars en juillet, à chaque période de récolte correspond une qualité de thé différente.

Contrairement aux feuilles, les fleurs du théier, qui ressemblent à celles du camélia, sont très peu odorantes. Elles peuvent être solitaires ou bien groupées par petits paquets à l’aisselle des feuilles.



Le théier nécessite un climat chaud et humide. Aujourd’hui, outre l’Asie, on le cultive en Amérique du Sud et en Afrique.

A partir des feuilles de thé, on peut en obtenir deux sortes, biens connues : le thé vert et le thé noir [nous nous contenterons d’évoquer seulement ces deux-là].
Pour obtenir du thé vert, il faut stabiliser les feuilles à l’aide de vapeur d’eau. La composition de ces feuilles reste donc très proche de celle des feuilles fraîches.
Pour obtenir du thé noir, la procédure est plus longue. On laisse les feuilles se flétrirent sur des claies. Ensuite, on leurs fait subir un malaxage manuel ou mécanique. Enfin, elles fermentent en milieu humide pendant 3 à 5 heures. La composition de ces feuilles est donc profondément modifiée : elles deviennent noires et produiront une infusion brun rougeâtre.
Bien qu’affaire de goût ne se disputant pas bien entendu, le thé vert est, d’un point de vue médicinal, largement meilleur que le thé noir, et contient bien moins de caféine pour une tasse standard que le café.

Comment préparer le thé ?

*Ebouillantez une théière prévue à ce seul usage pendant une bonne minute.
*Transvasez l’eau dans un autre récipient, vous pourrez la réutiliser par la suite.
*Placez les doses de thé dans la théière vide [une cuillérée à café de thé par personne et une autre pour le pot]
*Versez un peu d’eau chaude au fond de la théière, couvrez et laissez infusez pendant trois minutes.
*Enfin, versez l’eau chaude supplémentaire.

Nous sommes bien loin du cérémoniel du thé tel que pratiqué au Japon et dont le Dictionnaire des symboles de Chevalier/Gheerbrant dit ceci :

Citation:
L'admirable cérémonie du thé japonais ne relève pas seulement d'une esthétique, fût-elle la plus parfaite. La pureté du décor, des instruments et des gestes peuvent, certes, la faire apparaître comme une sorte de culte inégalé de la beauté. Mais la première cérémonie du thé, disent les Taoïstes, est l'offrande de la coupe par Yin-hi à Lao-tseu, qui allait lui remettre le Tao-te king.
Et le théier, disent les adeptes du Zen, est né des paupières de Bodhidharma, qu'il avait coupées et jetées au loin pour s'interdire la somnolence pendant la méditation.
C'est pourquoi le thé est utilisé dans le même dessein par les moines : les tenir éveillés.
Si la cérémonie du thé a toutes les apparences d'un rite communiel, qu'elle a probablement été - en vue, prétend-on, d'atténuer la rudesse des mœurs, de discipliner les passions, de surmonter les antagonismes guerriers, et d'établir la paix - sa caractéristique principale est la sobriété, le dépouillement de l'acte, qui vise au dépouillement de l'individualité. Comme dans tous les arts du Zen, le but à atteindre est que l'acte ne soit pas accompli par l'ego, mais par la nature propre ou par la vacuité. Le thé est finalement le symbole de l'Essence à laquelle participe le Soi ; mais cette participation n'est pas vacuité dans le sommeil ; elle est veille intense et active dans le silence contemplatif…



Le théier en thérapie :


1/Parties utilisées :

*Bourgeons
*Feuilles


2/Principes actifs :

*Alcaloïdes : caféine ou théine [2 à 4% dans les feuilles], théophylline
*Flavonoïdes
*Tannins [de 7 à 25% dans les feuilles sèches]
*Vitamines : C, B2, P
*Sels minéraux
*Pratiquement pas de glucides, de protides et de lipides


3/Propriétés médicinales :

*Tonique général
*Défatigant
*Stimulant du système nerveux central : accroît l’activité intellectuelle, augmente la vigilance
*Diurétique
*Digestif
*Astringent [le thé noir surtout]
*Tenseur cutané

Propriétés plus spécifiques au thé vert :

*Antiathéroscléreux
*Hypocholestérolémiant [les Chinois et les buveurs de thé présentent de bas taux de cholestérol]
*Eliminateur de toxines
*Immunostimulant
*Stimulant de la lipolyse et de la thermogenèse
*Antioxydant
*Rôle préventif dans certains cas de cancers [côlon, estomac] du fait de la capture des fameux radicaux libres à l’origine de la sénescence cellulaire et tissulaire


4/Usages :

*Fatigue physique et/ou intellectuelle
*Migraines et maux de tête liés à une activité intellectuelle soutenue
*Accidents cardio-vasculaires, athérosclérose
*Diarrhées légères
*Infections intestinales
*Perte de poids
*Poches sous les yeux, cernes, yeux rougis par les larmes
*Retendre les tissus cutanés des peaux grasses


5/Contre-indications, remarques et autres usages :

*Dans le thé, la caféine est libérée de façon progressive. Ainsi, par sa consommation, on évite la brutalité de l’apport de caféine telle qu’on peut la trouver dans le café. Les symptômes d’excitation et les troubles du sommeil sont donc plus limités. Ceci dit, les personnes sensibles devront éviter les prises de thé le soir.
Une consommation excessive peut mener à une accoutumance.


Sources :

-La phytothérapie, Jean Valnet, Maloine, 1983.
-Petit Larousse des plantes médicinales, Debuigne/Couplan, Larousse, 2009.
-Les nouveaux remèdes naturels, Jean-Marie Pelt, Arthème Fayard, 2001.
-Les nouvelles plantes qui soignent, Danielle Roux, Editions Alpen, 2005.
-Plantes aromatiques et médicinales, Lesley Bremness, Bordas, 1996.
-Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier/Alain Gheerbrant, Robert Laffont/Jupiter, 1969.
-Le petit dico des idées reçues, Andrea Barham, City Editions, 2006.
-Logos, Bordas, 1976.
-Larousse illustré, 2005.


Dante
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aurai une question Dante! (et les autres aussi bien sûr Smile ).
Je souhaite préparer du thé moi-même, j'ai du thé vert de chine (gunpowder), je savais jusque là qu'il fallait rincer le thé histoire d'éliminer les impuretés, les poussières etc. Mais je me demande si dans l'histoire, les propriétés du thés ne sont pas également "jetées" avec l'eau de rinçage?

Et par la même occasion, je souhaite faire des mélanges de thé et de plantes. Ce soir, je voulais faire un thé au jasmin. Je me demande alors: faut-il rincer le thé séparement du jasmin, et incorporer celui-ci par la suite? Parce que, je voulais également me faire une "réserve" de thé au jasmin (mettre en pot une quantité de thé, avec une quantité de jasmin), et je me demande si, dans le cas du rinçage, le jasmin perdrai-t-il, lui aussi, ses propriétés avec l'eau de rinçage une fois jetée?


Je ne sais pas si je suis clair, auquel cas, n'hésitez pas à me demander.

Merci! Wink
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir willow,

Personnellement, je ne rince pas mon thé. Je procède comme indiqué dans mon premier post :

Citation:
*Ebouillantez une théière prévue à ce seul usage pendant une bonne minute.
*Transvasez l’eau dans un autre récipient, vous pourrez la réutiliser par la suite.
*Placez les doses de thé dans la théière vide [une cuillérée à café de thé par personne et une autre pour le pot]
*Versez un peu d’eau chaude au fond de la théière, couvrez et laissez infusez pendant trois minutes.
*Enfin, versez l’eau chaude supplémentaire.

Il m'arrive de faire des mélanges thés [verts ou noirs] avec d'autres plantes [rose, bleuet, hibiscus, jasmin, etc.] que j'incorpore dès le début avec le thé.
Maintenant, si tu rinces le thé et que tu veux conserver intactes les propriétés des autres plantes que tu ajoutes à ton thé, ne les ajoute qu'après avoir rincé le thé Wink
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de ta réponse!

J'avoue que je préfèrerai ne pas le rincer, au cas où je préparerai des mélanges avec des plantes, histoire de pas retirer toutes les plantes à chaque foi: de quoi devenir dingue!

Lorsqu'on l'on rince la théière avec de l'eau bouillante, est-ce pour garder plus longtemps la chaleur, à partir du moment où l'on fait infuser le thé? Car je sais que ma mère procède souvent ainsi pour le café.

Dans la "procédure" que tu as cité, quel est le pot dont tu parles?

Et lorsque l'on ne rince pas le thé, n'y a-t-il aucun risque pour la santé? (même si ce n'est que de la poussière).

Merci de tes lumières! Wink
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'avoue que je préfèrerai ne pas le rincer, au cas où je préparerai des mélanges avec des plantes, histoire de pas retirer toutes les plantes à chaque foi: de quoi devenir dingue!

Je veux bien te croire Laughing

Citation:
Dans la "procédure" que tu as cité, quel est le pot dont tu parles?

Le pot, c’est la théière en elle-même ^_^ Si tu prépares un thé pour 4 personnes, tu utiliseras 1 dose par personne et 1 pour le pot, donc 5 au total. C’est une forme de tradition. Ceci dit, on n’est pas obligé de respecter scrupuleusement cette « règle », cela peut dépendre du caractère plus ou moins corsé que l’on veut donner au thé.

Citation:
Lorsqu'on l'on rince la théière avec de l'eau bouillante, est-ce pour garder plus longtemps la chaleur, à partir du moment où l'on fait infuser le thé? Car je sais que ma mère procède souvent ainsi pour le café.

Ceci est également une forme traditionnelle dont l’origine m’échappe et qui nécessiterait de se pencher plus avant sur la question Smile

Citation:
Et lorsque l'on ne rince pas le thé, n'y a-t-il aucun risque pour la santé? (même si ce n'est que de la poussière).

Eh bien, en ce cas , ce problème est à même de se produire pour d’autres plantes en sachet. Certains plantes comme la verveine par exemple se conservent bien pendant des années. Il faut également veiller aux conditions de stockage. J’opte pour les boîtes en métal et les pots en verre, les sachets type kraft, je les utilise beaucoup moins.
Certaines parties végétales deviennent fragiles une fois sèches et occasionnent des particules très fines. Dans ce cas-là, il faudra adapter le filtrage. Utiliser un filtre à café, par exemple.
Sinon, pour en revenir au thé, il existe des passoires au maillage très fin, lequel permet un filtrage des particules fines. Ceci dit, il est toujours possible qu’il y ait quelques poissons au fond de la tasse Very Happy
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour toutes ces précisions!
J'y vois maintenant plus clair! Et je sais désormais comment procéder!

Et oui, c'est vrai, des résidus, finalement, il n'y en a pas que pour le thé!

Merci encore! Smile
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De rien willow Smile

Pour ce qui est d'ébouillanter la théière, je viens de trouver l'explication.
Deux cas : on ébouillante ou on n'ébouillante pas. Résultat, la température n'est pas la même dans les deux cas, elle sera plus basse dans le deuxième cas. De l'ordre d'une dizaine de degrés d'écart. Or, comme beaucoup de thés nécessitent une température proche des 95° C, il est préférable d'ébouillanter la théière.
Cela semble être du même principe que lorsqu'on préchauffe un four avant d'y placer une préparation à cuire Smile
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 10:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord! C'est bon à savoir ça! Comme ça, ça évitera de "ra-thé" la préparation et de bénéficier de tous les bienfaits du breuvage!

Wink
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 11:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ouép, une théière froide étant à l'origine d'une déperdition d'énergie thermique...

Bonnes expérimentations Smile
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Lun Juin 28, 2010 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petite recette spéciale pour les grandes chaleurs qui sont déjà là… ^_^

Pour un litre d’eau :

-3 cuillérées à soupe de thé vert
-1 cuillérée à soupe de menthe [fraîche ou sèche, c’est comme l’on veut]
-1 cuillérée à soupe d’eau de fleurs d’oranger
-5 cuillérées à soupe de sucre [roux, c’est mieux, en plus ça évite les caries Razz]

Dans un premier temps, faites bouillir l’eau. Puis faites infuser le thé et la menthe 3 mn au grand maximum. Filtrez. Ajoutez le sucre et l’eau de fleurs d’oranger. Laissez refroidir puis stockez au frais.

Enfin, appréciez…
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Juin 29, 2010 1:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Dante pour cette recette! De quoi ravir les papilles tout l'été!
Je pense que je vais la tester d'ici peu, en plus, je crois qu'il doit me rester un fond d'eau de fleurs d'oranger. Smile

Tiens, en parlant de menthe, ce soir, j'ai préparé du thé à la menthe (à la manière orientale), avec de la menthe fraiche, que j'ai bu chaud, un pur délice! :bave:
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Mar Juin 29, 2010 6:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tiens, en parlant de menthe, ce soir, j'ai préparé du thé à la menthe (à la manière orientale), avec de la menthe fraiche, que j'ai bu chaud, un pur délice!

Eh bien, mon cher Willow, pourquoi ne pas en poster la recette ici même? [un vieux Tunisien m'avait expliqué oralement il y a longtemps comment faire mais j'avoue ne pas me souvenir exactement de la marche à suivre.]

Smile
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Juin 29, 2010 9:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh, et bien,avec plaisir! Smile

Pour une théière de contenance moyenne:

1 à 2 cuillière à soupe de thé vert (ou plus, si vous aimez le thé très fort)
1 bonne poignée de menthe (fraiche de préférence, sèche, à défaut)
Du sucre en poudre (à votre convenance)

Faites bouillir de l'eau. Dans la théière, versez 1 à 2 cuillères à soupe de thé vert. Avec l'eau bouillante, rincez le thé quelques secondes, et jetez l'eau (ce rinçage est une étape facultative, c'est en fonction de chacun). Puis, mettez la menthe dans la théière, arrosez le tout d'eau bouillante. Ajoutez la quantité de sucre désirée. Laissez infuser quelques minutes. Et c'est fait! Vous pouvez servir dans des petits verres à thé style oriental, et vous pouvez même faire mousser le thé dans votre verre. Pour ce faire: versez d'abord près du verre, et éloigner la théière vers le haut, pour revenir enfin vers le verre.

Si vous ne souhaitez pas sucrer votre thé avec du sucre en poudre, le miel fait très bien l'affaire.

Voilà! La recette n'est vraiment pas compliquée: du thé vert, de la menthe verte, de l'eau bouillante et c'est parti pour un voyage vers l'orient! Smile

Et une petite photo pour donner envie! Very Happy



Source photo: http://4b.img.v4.skyrock.net/4b4/elmarhom18/pics/2229137769_1.jpg

Edit: J'ai essayé ta recette avec l'eau de fleur d'oranger, un vrai délice! (par contre, j'ai mis 3 cuillère à soupe d'eau de fleur, histoire de bien souligner l'arôme) :bisous:
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Jeu Juil 01, 2010 5:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rhooo... Merci Willow :bisous: J'ai tous les ingrédients, vais faire ça ce soir.

Citation:
Edit: J'ai essayé ta recette avec l'eau de fleur d'oranger, un vrai délice! (par contre, j'ai mis 3 cuillère à soupe d'eau de fleur, histoire de bien souligner l'arôme)

Très bien! Smile En revanche, il importe de bien respecter la durée d'infusion, vu que l'âpreté et l'amertume du thé vert nous rappellent à leurs bons souvenirs Crying or Very sad Very Happy

Le premier qui dit que ce topic ressemble à un salon de thé, je le… pas convaincu Very Happy
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
A. Gabriel
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 2144

MessagePosté le: Jeu Juil 01, 2010 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quel discussion intéressante sur le thé. ^_^

Merci pour ces recettes à tout les deux. Smile

Sir, it is the tea time, but cakes are missing. Very Happy Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Herboristerie -> Fiches de Plantes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique