Voir le sujet - [Pratique] Fabrication d'élixirs floraux :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Pratique] Fabrication d'élixirs floraux
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Thérapies Alternatives -> Aromathérapie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Ven Juil 16, 2010 1:26 pm    Sujet du message: [Pratique] Fabrication d'élixirs floraux Répondre en citant

Elixirs floraux : fabrication



Dans les années 1930, lorsque Edward Bach mit au point les élixirs floraux qui portent encore son nom aujourd'hui, il avait, au préalable, effectué un minutieux travail inspiré des principes majeurs de l'homéopathie amenés par Samuel Hahnemann au XIX° siècle :

-Le principe de similarité [« Similia similibus curantur »]
-La forte dilution
-La dynamisation

Dès 1919, Bach travaille avec l'homéopathie, c'est sans doute à ce moment que se cristallise dans son esprit les futures quintessences florales.

Citons Bach : « Ce que nous nommons maladie est une manifestation ultime produite dans le corps, le résultat final de forces profondes agissant à long terme. »
Comme je le pense aussi, une situation non conflictuelle permet de s'immuniser contre la maladie. Au contraire, angoisses, colères et doutes peuvent être à l'origine de désordres pathologiques. C'est donc dans ces états d'âme qui déséquilibrent l'esprit que se trouve l'origine de la maladie selon le Docteur Bach.

Bach choisira avec minutie les fleurs qu'il utilisera pour confectionner ses élixirs. Selon le principe des signatures cher à Paracelse, Bach mettra en évidence pour chaque fleur ce qui la caractérise. Par exemple, prenons l'impatience [impatiens glandulifera] : ses fleurs produisent des fruits contenant des graines qui sont propulsées mécaniquement et violemment jusqu'à près de 6 m de distance. Le Docteur Bach choisira donc cette plante pour créer l'élixir Impatiens à destination des personnes trop actives, trop rapides, qui bouillent d'impatience...

Ces quelques informations rappelées, venons-en maintenant au processus de fabrication des élixirs floraux.


I. La quête d'un lieu et d'une plante

Il va s'en dire que c'est dans la Nature que l'ensemble des opérations va se dérouler. En tout premier lieu, faire du repérage afin de découvrir un lieu exempt de toute pollution [enfin, dans la mesure du possible ; il en allait tout autrement à l'époque de Bach.] Quand on a découvert le lieu qui recèle le trésor que l'on recherche, attendons le moment de floraison optimale, ce qui demande des connaissances botaniques dont on ne peut faire l'économie. Par exemple, on ramassera les fleurs de millepertuis aux alentours du solstice d'été.
Des précautions s'imposent. Pour davantage d'informations au sujet de la récolte, veuillez vous en référer à ce topic.


II. Mise en oeuvre des méthodes

01/ La macération à froid

Il s'agit de placer fraîches les fleurs d'une plante concernée dans une coupelle en verre emplie d'une eau de source la plus pure possible afin de couvrir intégralement la surface aqueuse. On prendra soin d'exposer la coupelle au soleil, ce qui nécessite d'observer ces deux conditions sine qua non : primo, ramasser les fleurs au matin, après que la rosée se soit dissipée, secundo ne rien entreprendre si les conditions climatiques sont trop hasardeuses. Les opérations demandent du temps et de l'application, si vous n'avez pas ce temps, si les conditions météorologiques risquent d'être mauvaises, ne tentez rien. Surtout que les opérations se déroulent in situ Very Happy
Vers 10h00 du matin environ, placez donc votre coupelle en plein soleil, laquelle devra y rester 3 à 4 heures! Dès que ce délai est écoulé, retirez les fleurs.



Les fleurs concernées par cette première méthode sont les suivantes :

-Agrimony : l'aigremoine [agrimonia eupatoria]
-Centaury : la petite centaurée [centaurium imbellatum]
-Cerato : le plumbago [certostigma villmotiana]
-Chicory : la chicorée sauvage [cichorium intybus]
-Clematis : la clématite [clematis vitalba]
-Gentian : la gentiane amarelle [gentiana amarella]
-Gorse : l'ajonc [ulex europoeus]
-Heather : la bruyère [calluna vulgaris]
-Impatiens : l'impatience [impatiens glandulifera]
-Mimulus : la muscade [mimulus gustatus]
-Oak : le chêne [quercus robur]
-Olive : l'olivier [olea europaea]
-Rock Rose : l'hélianthème [helianthenum nummularium]
-Scleranthus : l'alène [scleranthus annuus]
-Wild Oat : la folle avoine [avena fatua]
-Vervain : la verveine officinale [verbena officinalis]
-Vine : la vigne [vitis vinifera]
-Water Violet : la violette d'eau [hottonia palustris]
-White Chestnut : le marronnier [aesculus hippocastanum]

-Rock Water : cas particulier, seule « fleur » de Bach a ne pas être d'origine végétale mais minérale. Voici ce qu'en dit le Docteur Bach : « On sait de longue date que certaines sources et fontaines avaient des vertus curatives et étaient renommées pour cette propriétés. Toute fontaine ou source que l'on sait avoir eu ce pouvoir de guérison et qui est restée dans son état naturel, libre de chapelles élevées par l'homme, peut être utilisée. »
Rock Water est donc une eau de source dynamisée au soleil pendant 3 à 4 heures puis mélangée à de l'alcool pour la conserver et permettre à la dynamisation d'être effective.


02/ La décoction de fleurs fraîches

Plus complexe, elle demande davantage de matériel. N'oubliez pas : vous êtes en pleine Nature, vous devez tout avoir sous la main, réchaud à gaz y compris Very Happy
Faites chauffer dans un récipient propre, aseptisé et réservé à ce seul usage [une casserole émaillée] une certaine quantité d'eau de source la plus pure possible, quantité qui dépend du volume de fleurs utilisé. Placez les fleurs dans le récipient sans couvercle. Faites bouillir l'ensemble pendant une demi-heure. Dès que cette décoction est terminée, laissez refroidir au soleil, puis filtrez soigneusement.

Les fleurs concernées par cette seconde méthode sont les suivantes :

-Aspen : le tremble [populus tremula]
-Beech : le hêtre [fagus sylvatica]
-Cherry Plum : le prunus blanc [prunus cerasifera]
-Chestnut Bud : bourgeons de marronnier [aesculus hippocastanum]
-Crab apple : le pommier sauvage [malus pumila]
-Elm : l'orme [ulmus procera]
-Holly : le houx [ilex aquifolium]
-Honeysuckle : le chèvrefeuille [lonicera caprifolium]
-Hornbeam : le charme [carpinus betulus]
-Larch : le mélèze [larix decidua]
-Mustard : la moutarde sauvage [sinapis arvensis]
-Pine : le pin sylvestre [pinus sylvestris]
-Red Chestnut : le marronnier rouge [aesculus carnea]
-Star of Bethleem : l'ornithogale à ombelle ou dame de onze heures [ornithogalum umbellatum]
-Sweet Chestnut : le châtaignier [castanea sativa]
-Walnut : le noyer [juglans regia]
-Wild Rose : l'églantier [rosa canina]
-Willow : le saule [salix vitellina]


III. Conservation des élixirs floraux

01/ Avec alcool

Une évidence : l'alcool est le nec plus ultra des conservateurs. A l'époque de Bach, ce dernier utilisait du brandy. A l'heure actuelle, c'est du cognac biologique de haute qualité qui est utilisé dans la confection des élixirs. L'alcool permet une conservation presque sans limite, de plus, c'est lui qui va permettre une meilleure dynamisation des élixirs floraux.

Que vous ayez utilisé l'une ou l'autre méthode vous avez obtenu l'élixir mère. Vous le placerez dans une bouteille de telle manière qu'il l'occupe de moitié. Puis, vous complèterez la bouteille avec de l'alcool, la plupart du temps du cognac biologique [40°.] Vous pouvez l'ajoutez tout de suite à la bouteille dans le cas de la méthode par macération, une fois l'élixir mère refroidi dans le cas de la méthode par décoction. Enfin, bouchez soigneusement la ou les bouteilles que vous prendrez soin d'étiqueter convenablement. Vous les agiterez doucement pendant 2 à 3 minutes.

Quelle que soit la méthode utilisée, vos bouteilles contiennent donc : 50% d'élixir mère et 50% de cognac, ce qui nous permet d'obtenir un élixir à deuxième niveau de dilution titrant 20° d'alcool, ce qui est peu ou prou ce que l'on trouve dans le commerce [régulièrement autour de 20 à 27° d'alcool, parfois un peu plus en fonction des marques.]

Ceci dit, sachez que vous pouvez modifier les proportions à votre convenance. Plus la proportion d'alcool est grande, plus la dilution est faible et inversement. Cela a son importance lors de l'usage de l'élixir : un élixir floral en haute dilution agit généralement moins rapidement qu'un élixir en basse dilution. Pour exemple, la plupart des élixirs floraux disponibles dans le commerce observent une dilution au 1/240°. Ce principe s'applique aux remèdes homéopathiques et s'exprime à travers les fameuses CH [centésimales hahnemanniennes.]


02/ Sans alcool

Par conviction religieuse ou par allergie, il vous est impossible d'utiliser de l'alcool? Qu'à cela ne tienne, il existe des alternatives qui vous permettront de réaliser vos élixirs floraux. Cependant, veuillez noter que les élixirs ainsi obtenus sont moins efficaces que ceux alcoolisés [et il ne s'agit pas d'une tentative de conversion de ma part, c'est un fait avéré, tout simplement Razz]

On pourra utiliser la sève de bouleau [betula pendula], ainsi que la sève d'érable [acer saccharum.] De la même façon qu'avec l'alcool, il suffit de remplir une bouteille avec une proportion d'élixir mère et de compléter avec la sève d'arbre. L'ajout d'acide sorbique, antimicrobien et antifongique aidera à la conservation du remède. Celui-ci devra impérativement être conservé au frais dans un réfrigérateur et être utilisé dans les semaines qui suivent sa fabrication. Autant dire qu'il n'est pas utile d'en préparer des litres à l'avance!


Sources :

-La guérison par les fleurs, Docteur Edward Bach, Le courrier du livre, 1985.
-Le guide des fleurs du Docteur Bach, Paul Ferris, Marabout, 2001.
-Laboratoire Deva, Autrans, France.


Dante
_________________
Ma boutique, mes livres !


Dernière édition par Dante le Mer Juil 21, 2010 8:28 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
A. Gabriel
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 2144

MessagePosté le: Ven Juil 16, 2010 7:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avec tes posts super complet, je n'ai même plus besoin d'acheter de livre sur le sujet. Very Happy

Merci Dante, c'est super intéressant. Smile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Ven Juil 16, 2010 8:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Gabriel Smile

Citation:
je n'ai même plus besoin d'acheter de livre sur le sujet.

Là, tu as la quintessence sur le sujet tirée de 3 ouvrages en un seul post. Il manque encore quelques menus détails, ça viendra en fonction des questions éventuelles ^_^
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Ven Juil 16, 2010 11:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup Dante pour ce post! Smile
:bisous:
Citation:
il ne s'agit pas d'une tentative de conversion de ma part

Héhé! Manquerai plus que ça! Laughing

Je sais, tu vas me dire, "mais il se fout de ma gu**le!", mais en lisant ton post, j'ai réfléchi, et je me dis que je vais sans doute utiliser de l'alcool. Parce que, ça serait dommage de devoir jeter un élixir quelques semaines après fabrication. Comme je l'avais dit sur un autre post, l'alcool n'est pour moi, pas vraiment un souci, surtout quand il peut servir à soigner (bien que dans ma croyance, l'alcool est interdit, mais parce qu'il rend ivre, alors qu'ici, aucune ivresse possible ^_^ ), et que c'était surtout pour mes parents si je venais à leur proposer ce genre d'alternative.

Ce qui m'a poussé à penser utiliser du vinaigre de cidre (et là, tu vas te dire, "mais il me fait chi*r avec son vinaigre!) c'est la lecture d'un site sur les élixirs floraux, où ils proposent d'utiliser soit du cognac, soit de la glycérine végétale, soit du vinaigre de cidre. (au premier abord, ça paraît logique puisque le vinaigre de cidre est un conservateur, comme tu me l'avais dit sur un autre post). Wink

http://www.jacquesdavid.fr/elixirs-floraux.htm (à gauche de la page, point 2)

Si je t'ennui, tu le dis! Razz
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 12:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je cite deux extraits du site dont tu as placé le lien:

Citation:
1-Dans une bouteille en verre de 30 ml munie d'un compte gouttes, remplir au 3/4 d'eau minérale non gazeuse, ajouter 4 à 7 gouttes des différents harmonisants choisis : 6 maxi.

Euh… Déjà, il faudrait savoir ce que l’auteur entend par harmonisants. S’il s’agit des élixirs floraux, on est en droit de se dire qu’ils contiennent de l’alcool s’ils sont conçus à la manière de Bach.

Citation:
2-Ajouter une cuillère à café de Cognac ou de vinaigre de cidre ou de glycérine végétale comme conservateur.

Le vinaigre n’intervient qu’ensuite, non pas avant, lors de l’exposition au soleil.

En fait, la méthode décrite représente un niveau de dilution plus important que ceux que j’ai évoqués.

Niveau de dilution 1 : l’élixir mère
Niveau de dilution 2 : ½ élixir mère + ½ alcool
Niveau de dilution 3 : quelques gouttes du niveau 2 placées dans un autre volume d’eau [la proportion d’alcool baisse donc, la conservation de l’élixir est plus hasardeuse, d’où l’ajout d’un peu d’alcool ou de vinaigre de cidre pour stabiliser le mélange.]

En gros, plus la dilution est importante et plus l’élixir est « fragile » en particulier si on n’utilise pas du tout d’alcool.

A propos du vinaigre, il est tout à fait vrai d’indiquer sa nature de conservateur, c’est indéniable. Le Docteur Bach ne s’est pas embarrassé, en quelque sorte, il a pris l’alcool qu’il avait sous la main. On peut, en effet, imaginer de procéder selon la méthode de Bach et de couper l’élixir mère avec la même quantité de vinaigre, plutôt que d’alcool. Mais quid de l’efficacité ? Le vinaigre est-il un aussi bon dynamiseur que l’alcool ?

Et tu ne m’ennuies pas Razz
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 12:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ok je vois, finalement, la dillution est tellement importante qu'il faudrait augmenter considérablement le dosage lors de la posologie. Ce qui est dommage quand on peut faire plus simple et plus économe Wink

Qu'on se comprenne bien, lorsque l'on parle d'élixir mère, on parle bien de la combinaison: eau minéral + fleur?
Donc, je vais tenter de faire ça (là, j'essayerai avec une pierre, surement le cristal de roche, j'imagine que la manière de procéder pour préparer l'élixir mère est la même?) et d'ajouter ensuite du vinaigre de cidre (50-50) et voir au fil des jours, comment ça se trame.

Lorsque tu parle de "dynamiser" l'élixir, je n'ai pas bien saisi. C'est l'alcool qui dynamise? Ou faut-il effectuer une action sur l'élixir? Parce que si c'est une action supplémentaire, j'avais pensé à placer un dodécaèdre sous le récipient lors de la charge par le soleil.

Smile
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 12:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Qu'on se comprenne bien, lorsque l'on parle d'élixir mère, on parle bien de la combinaison: eau minéral + fleur?

Oui, m’sieur ^_^

Citation:
Donc, je vais tenter de faire ça (là, j'essayerai avec une pierre, surement le cristal de roche, j'imagine que la manière de procéder pour préparer l'élixir mère est la même?) et d'ajouter ensuite du vinaigre de cidre (50-50) et voir au fil des jours, comment ça se trame.

Une pierre placée dans un récipient qui contient de l’eau de source, oui. Au soleil. Combien de temps ? Je n’en sais trop rien, en réalité. Pour les fleurs, 3 ou 4 heures de plein soleil. La même chose pour une pierre ? ^_^ Puis le vinaigre de cidre pour moitié. Tu fermes, tu agites un peu le mélange et tu stockes à une température assez fraîche, 12-18° de préférence.

Citation:
Lorsque tu parle de "dynamiser" l'élixir, je n'ai pas bien saisi. C'est l'alcool qui dynamise? Ou faut-il effectuer une action sur l'élixir? Parce que si c'est une action supplémentaire, j'avais pensé à placer un dodécaèdre sous le récipient lors de la charge par le soleil.

Ce qui dynamise un élixir ? C’est le soleil en premier lieu. Ensuite, l’alcool conserve et maintient cette dynamisation. Pour le dodécaèdre, très sincèrement, je l’ignore. Il faudrait faire une expérience avec et sans. Et encore que, difficile de juger par la suite l’efficacité relative de telle ou telle méthode.
Tu parles d’effectuer une action, en effet, oui. Quand j’ai en ma possession des fioles d’élixirs, je les agite de temps à autre et leurs fait prendre un bain de soleil, ça leurs met, comme qui dirait, un coup de fouet Very Happy On peut procéder de même avec des fioles dont on ne se sert pas pendant un temps plus ou moins long.
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 12:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Une pierre placée dans un récipient qui contient de l’eau de source, oui. Au soleil. Combien de temps ? Je n’en sais trop rien, en réalité. Pour les fleurs, 3 ou 4 heures de plein soleil. La même chose pour une pierre ? Puis le vinaigre de cidre pour moitié. Tu fermes, tu agites un peu le mélange et tu stockes à une température assez fraîche, 12-18° de préférence.


Merci pour les conseils! Smile

Citation:
Et encore que, difficile de juger par la suite l’efficacité relative de telle ou telle méthode.

C'est vrai que ce n'est pas évident de voir (quel pléonasme! Laughing ) l'efficacité, je pense que j'opterai pour la simplicité: le soleil, le conservateur.


Citation:
fait prendre un bain de soleil, ça leurs met, comme qui dirait, un coup de fouet

Tiens, pas bête ça! ^_^


Au niveau de la charge au soleil, j'avais vu sur le site de Julia Boschiero, qu'il vaut mieux mettre un film plastique (cellophane) au-dessus du récipient. Qu'est-ce que tu en penses? Apparement c'est pour éviter que l'eau ne s'oxyde.

Wink
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
La Fée Morgane
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 24 Avr 2007
Messages: 1832
Localisation: toujours là où il faut

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 3:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

:kao: encore un post qu'on peut faire soit même yeah j'adore

question

quand on a notre elixir de plantes combien de temps il faut la conserver dans endroit sec sans lumière avant de pouvoir l'utiliser?

Comme l'année dernière j'avais fais avec de la lavande fraîche mais avec de l'amande douce pour en faire une huile de bain. je l'avais mis au soleil comme tu l'avais indiqué mais déjà mélange avec l'huile d'amande douce, puis je l'ai lassais macérer dans le garage 2-3 mois oh j'oublie j'y avais mis 3 gouttes de HE de lavande comme conservateur.


:fleur:

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 11:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Au niveau de la charge au soleil, j'avais vu sur le site de Julia Boschiero, qu'il vaut mieux mettre un film plastique (cellophane) au-dessus du récipient. Qu'est-ce que tu en penses? Apparement c'est pour éviter que l'eau ne s'oxyde.

Confused Pour éviter une certaine évaporation ? Mettre l’élixir hors de portée des poussières ? Etc. Bizarre comme pratique. Pis bon, les élixirs minéraux, c’est pas trop ma tasse de thé Laughing

Citation:
quand on a notre elixir de plantes combien de temps il faut la conserver dans endroit sec sans lumière avant de pouvoir l'utiliser?

Fifille, on stocke dans un endroit frais quand on n’utilise pas l’élixir. Sinon, dès que la fabrication de l’élixir lui-même est terminée, on peut l’utiliser tout de suite, il n’y a pas de délai d’attente.

Citation:
Comme l'année dernière j'avais fais avec de la lavande fraîche mais avec de l'amande douce pour en faire une huile de bain. je l'avais mis au soleil comme tu l'avais indiqué mais déjà mélange avec l'huile d'amande douce, puis je l'ai lassais macérer dans le garage 2-3 mois oh j'oublie j'y avais mis 3 gouttes de HE de lavande comme conservateur.

Hummm… Tu confonds avec les macérâts huileux… ^_^
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
La Fée Morgane
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 24 Avr 2007
Messages: 1832
Localisation: toujours là où il faut

MessagePosté le: Sam Juil 17, 2010 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Very Happy

han oui je me disais bien aussi que cela ne pouvait pas trop coller avec un elixir


:bisous:
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Lun Juil 19, 2010 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Encore cette histoire de vinaigre, je sais, je suis pénible... Very Happy

Dans un absolu idéal, il s'agirait de fabriquer l'élixir mère puis de le consommer de suite, sans passer par la phase qui voit l'ajout d'alcool et d’user des bienfaits de l’élixir quasiment à la source. Exercice périlleux, c’est évident.
L'alcool rend possible la pérennité de l’élixir mère qui, sans lui, se gâterait rapidement. L’alcool conserve de la même manière l’élixir que le fruit est conservé dans l’eau de vie, d’un point de vue pratique pour que l’élixir soit utilisable plus tard, chose visée par la conserve, soyons prosaïques un moment ^_^

Venons-en à la question du vinaigre. Si l’on fait de même, c’est-à-dire, une addition d’un certain volume de vinaigre — mettons la moitié — à un élixir mère et que nous conservons ce mélange suffisamment longtemps, il y a le risque de voir apparaître ce que l’on appelle la mère de vinaigre [plus répandue aux vinaigres de vins, elle est également observable chez le vinaigre de cidre.] Se pose maintenant la question de savoir si cela peut être préjudiciable à l’élixir sur le long terme… Question ouverte, cela va de soi… ^_^

*Intense réfléxion...*
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Juil 20, 2010 12:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Encore cette histoire de vinaigre, je sais, je suis pénible... Very Happy

Mais non, mais non ^_^ , et puis, je t'ai quand même tendu la perche Razz

Citation:
il y a le risque de voir apparaître ce que l’on appelle la mère de vinaigre

J'y avais pensé, justement! Very Happy J'avais mêlé cette remarque de la mère de vinaigre, avec cette idée de "dynamiser" l'élixir par l'alcool. Ca paraît pas logique pour l'instant..... mais j'y viens ^_^
Cette mère de vinaigre, qui est une concentration de bactéries (bonnes) m'a fait pensé que c'était alors, "actif", j'ai donc rattaché ça avec l'idée d'une dynamisation (qui est dans le même thème finalement).

De ce fait, j'ai pensé que le vinaigre, en plus d'être un conservateur, peut également dynamiser le mélange sans altérer les vertus de l'élixir.
Quant au fait que le vinaigre puisse moins conserver que l'alcool, c'est sans doute une évidence, mais néanmoins, on peut tout de même faire une macération de plante fraiche dans du vinaigre et la garder un petit moment.
Alors pourquoi pas un élixir? Idea

Donc sur le long terme, je pense que ça peut être préjudiciable comparé à l'alcool, mais qu'entendons-nous par "long terme" : quelques semaines, quelques mois, un an...?

Citation:
*Intense réfléxion...*

De même! (et de nuit Arrow )
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
couizole
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 2378

MessagePosté le: Mar Juil 20, 2010 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Passe discrètement

En terme de conservation de la "matière", le vinaigre et l'alcool se valent. Par contre, j'ai de gros doutes quand à la conservation des "qualités" d'un élixir dans un milieu aussi acide que le vinaigre.

Réflexion personnelle étayée sur rien du tout. Embarassed

Ressort discrètement. Arrow
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
willow
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 971
Localisation: Dans une citrouille

MessagePosté le: Mar Juil 20, 2010 7:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh mais ne soit pas discrète Couizole, tes interventions servent à quelque chose Smile

C'est vrai qu'il faudrai voir si l'acidité n'altère pas les qualité de l'élixir, mais qu'en-est-il de l'alcool? L'alcool déshydrate, c'est quelque chose de fort etc.., non? Confused

Citation:
En terme de conservation de la "matière", le vinaigre et l'alcool se valent

Tu crois? (je ne critique pas, hein Wink , c'est juste que de ce côté là, je suis légèrement dans le flou, même si Dante à éclairci pas mal de chose).

Smile
_________________

Bang bang! We're beautiful and dirty rich!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Thérapies Alternatives -> Aromathérapie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique