Voir le sujet - La doctrine spirite et ses origines :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
La doctrine spirite et ses origines

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Spiritisme & Au delà
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Benjamin
Membre Actif


: :
Inscrit le: 17 Mai 2006
Messages: 508
Localisation: naviguant sur les eaux spirites...

MessagePosté le: Mar Juin 19, 2007 2:09 pm    Sujet du message: La doctrine spirite et ses origines Répondre en citant

Les origines du spiritisme


En 1847, dans une ferme de Hydesville, Etat de New York, vivait la famille Fox : les parents et deux jeunes filles, Margaret et Katie, 15 et 12 ans. La ferme était réputée hantée. Des coups- ou raps , en langage spirite- étaient frappés dans les cloisons et dans les meubles qui parfois se déplaçaient tout seuls. "Le lendemain d'un jour où (le fantôme supposé) s'était montré particulièrement incommode, raconte Mrs Fox, nous résolûmes de nous coucher de bonne heure et de n'y plus faire attention. Mon mari n'était pas encore au lit. Ma plus jeune fille -elle avait environ douze ans- s'amusait à frapper dans ses mains pour entendre le coup répondre contre la muraille. Je pris alors la parole et dis au bruit : "Compte jusqu'à vingt." Les coups furent comptés. Je lui demandait encore, si c'était un être humain, de frapper un coup. Il y eut un silence complet. Si c'était un Esprit, de faire entendre deux coups. Les deux coups furent frappés....."

Le principe de l'alphabet spirite était trouvé, et les Esprits entrèrent aussitôt en communication avec les vivants. Celui-ci déclara se nommer Charles Haynes- ou Charles Ryan, suivant les auteurs- veuf, père de 5 enfants, colporteur assassiné par un précédent locataire et enterré dans la cave. Il désigna même son assassin, un voisin qui avait, en effet, habité la maison quelques années auparavant, mais qui passait pour un fort brave homme. On creusa dans le sous-sol et on trouva de la chaux, du charbon, des débris de vaisselle, une petite touffe de cheveux et quelques os où l'on crut reconnaître un fragment de crâne, sans que les Fox crussent devoir poursuivre leurs recherches d'identification ou avertir la justice.

La famille tout entière s'émerveilla. Après elle, les voisins, puis les amis. Le bruit de ces conversations avec les morts se propagea comme une traînée de poudre dans toute l'Amérique. Le succès fut foudroyant.

Le scandale aussi. Exclue solennellement de l'église méthodiste, la famille émigra à Rochester, toujours suivie de l'esprit Haynes. La carrière de médium de Margaret et Katie s'y poursuivit, de plus en plus triomphale, si bien que, révélant sur son passage quantité de médiums qui s'ignoraient auparavant, la famille Fox s'installa à New York sur le chemin de la fortune. Les exhibitions publiques se multiplièrent, dirigées par la soeur des deux jeunes filles Leah, leur aînée de vingt-trois ans. La célébrité des soeurs Fox allait de pair avec la diffusion extraordinaire de la grande nouvelle. En 1852 se tint le 1er Congrès Spirite à Cleveland. En 1854, les spirites comptaient déjà en Amérique plus de trois millions de fidèles, entraînés par plus de dix mille médiums.

Dès 1852, une mission de médiums américains parcourut l'Angleterre et souleva la même émotion. En 1853, une autre mission débarqua en Allemagne, et créa un courant qui toucha instantanément la France. Aussitôt s'institua, dans la meilleure société, un débat passionné. En 1854, l'Académie des sciences, avec Chevreul et Faraday, prit partie contre les phénomènes. Mais tous les salons discutaient et tentaient d'émouvoir les guéridons...

Mme de Giradin, convertie dès la première heure, communique la foi spirite à Victor Hugo et à ses amis, Auguste Vacquerie entre autre, dans la maison d'exil de Jersey. Parmi les adeptes, Boucher de Perthes, le père de la préhistoire, dont la revue spirite de 1904 publie quelques lignes fort éloquentes. Plus tard, Victorien Sardou accepte de présider le congrès spirite de 1900, le Colonel de Rochas se livre à maintes expériences célèbres.

Derrière eux, beaucoup de médecins, dont l'éminent Charles Richet, beaucoup de militaires, quelques abbés, courant parfois le risque de l'interdit, tel l'abbé Petit, fidèle chroniqueur des réunions spirites de la Duchesse de Pomar. Beaucoup de grandes dames françaises et étrangères, Rufina Noeggerath, la Baronne Cartier de Saint-René, Mlle Amélie Desormeaux, convertie au spiritisme par Victor Hugo pendant le siège de 1870, et bien d'autres bourgeois et bourgeoises d'excellente société. Dès 1854, un lyonnais, Léon Hyppolite Rivail, reçut l'initiation d'un magnétiseur de ses amis, M. Forestier. D'un tempérament didactique et sérieux, Rivail, sous le pseudonyme d'Allan Kardec, allait donner à la nouvelle révélation ses contours précis et établir la doctrine spirite.

En 1906, faisant le point, J. Malgras, historien des débuts du spiritisme, pouvait citer, parmi les grandes nations, des maîtres éminents de diverses branches, scientifiques ou autres, publiquement ralliées au Spiritisme :



EN AMERIQUE :

- Le juge Edmonds, ancien chief justice de la cour suprême de New York et ancien président du sénat,

- Mapes, de l'Académie nationale, professeur de chimie,

- Robert Hare, professeur de l'Université de Pensylvanie, auteur d'un ouvrage, Expérimental investigations of the Spirit Manifestations,

- Robert Dale Owen, savant et écrivain de renom, auteur d'un ouvrage, Falls on the boundary of another world (1877), et plus de 22 journaux ou revues, dont le principal était le Banner of light de Boston.

-Naissance du spiritisme en amérique
Venue des Etats-Unis en 1853, la vogue des tables tournantes a intrigué Allan Kardec. Au printemps 1855, il participe à des réunions où le cercle d'adeptes faisait « parler » la table depuis déjà plusieurs années. Ainsi, les somnambules magnétiques n'utilisaient plus guère ce meuble trop lourd, aux mouvements trop lents, mais une corbeille munie d'un crayon ou une planchette et un alphabet (ouija), ou même déjà l'écriture automatique



EN ANGLETERRE :

En 1869, la Société dialectique de Londres nomme une commission de 33 membres pour "anéantir à jamais (ces phénomènes spirites) qui ne sont qu'oeuvre d'imagination". Après 18 mois de travaux, la commission conclut en faveur du spiritisme et de la réalité des faits spirites ! Faisaient entre autres partie de cette commission :

- Sir John Lubbock, de la société royale (institut anglais),

- A. Russel Wallace, émule de Darwin et, après lui, le plus éminent représentant de l'évolutionnisme. A la suite de cette enquête, il écrivit un témoignage, Miracles and Modern Spiritualism,

- A. de Morgan, président de la Société mathématique de Londres, avec son livre, From Master of Spirit,

- William Crookes, de la Société royale, le plus éclatant homme de science que les spirites aient eus dans leurs rangs en ce temps. Le premier, Crookes, grâce à l'héliomètre de Greenwich, put photographier les corps célestes. Ses études portent sur la spectoscopie, sur la découverte du thallium, sur le quatrième état de la matière : radiant. C'est donc un savant qui, dans un livre intitulé Recherches sur les phénomènes du spiritualisme dit en parlant de ces phénomènes :"je ne dis pas que cela est possible, je dis que cela est." Son témoignage fut d'un grand poids.



EN ALLEMAGNE
l'astronome Zollner, les Prs Ulrici, Weber et Fechner, de l'Université de Leipzig, le professeur de philosophie Carl du Prel, de l'Université de Munich, sceptiques au début se rallièrent.



EN ESPAGNE
toujours en 1906, chaque ville de quelque importance possède une société et un journal d'études psychiques. Le groupement le plus important est le "Centro Barcelones", auquel se rattache "l'Union Escolar Espiritista", avec son organe, la Revista de Estudios psicologicos. La fédération des groupes de Catalogne est sous la présidence du vicomte de Torrès-Solanot, écrivain et expérimentateur.



EN ITALIE on compte :

- Cesare Lombroso, l'éminent criminaliste,

- Schiaparelli, directeur de l'observatoire de Milan,

- Gerosa, physicien,

- de Amicis, physiologiste, etc...



EN RUSSIE :

- Boutlerow, Wagner et Ostrogradsky, professeurs de l'Université de Pétersbourg,

- Aksakof, linguiste et écrivain, conseiller secret d'Alexandre III,

- le comte de Bodisco, chambellan de l'empereur, etc...


source: http://stephane.ayas.9online.fr/histoire%20du%20spiritisme.htm
pour de plus amples informations: http://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritisme

Je trouvais intéressant de retracer l'histoire de cette pratique. Wink
Moi ça m'a plu, j'espère pour vous aussi! Wink




La doctrine spirite

-« Dieu est éternel, immuable, immatériel, unique, tout-puissant, souverainement juste et bon.
-Il a créé l’univers qui comprend tous les êtres animés et inanimés, matériels et immatériels.
-Les êtres matériels constituent le monde visible ou corporel, et les êtres immatériels le monde invisible ou spirite, c’est-à-dire des Esprits.
-Le monde spirite est le monde normal, primitif, éternel, préexistant et survivant à tout.
-Le monde corporel n’est que secondaire ; il pourrait cesser d’exister, ou n’avoir jamais existé, sans altérer l’essence du monde spirite.
-Les Esprits revêtent temporairement une enveloppe matérielle périssable, dont la destruction, par la mort les rend à la liberté.
-Parmi les différentes espèces d’êtres corporels, Dieu a choisi l’espèce humaine pour l’incarnation des Esprits arrivés à un certain degré de développement, c’est ce qui lui donne la supériorité morale et intellectuelle sur les autres.
-L’âme est un Esprit incarné dont le corps n’est que l’enveloppe.
-Il y a dans l’homme trois choses : 1° le corps ou être matériel analogue aux animaux, et animé par le même principe vital ; 2° l’âme ou être immatériel, Esprit incarné dans le corps ; 3° le lien qui unit l’âme et le corps, principe intermédiaire entre la matière et l’Esprit. »
-L’homme a ainsi deux natures : par son corps, il participe de la nature des animaux dont il a les instincts ; par son âme il participe de la nature des Esprits.
-Le lien ou périsprit qui unit le corps et l’Esprit est une sorte d’enveloppe semi-matérielle. La mort est la destruction de l’enveloppe la plus grossière ; l’Esprit conserve la seconde, qui constitue pour lui un corps éthéré, invisible pour nous dans l’état normal, mais qu’il peut rendre accidentellement visible et même tangible, comme cela a lieu dans le phénomène des apparitions.
-L’Esprit n’est point ainsi un être abstrait indéfini, que la pensée seule peut concevoir ; c’est un être réel, circonscrit qui, dans certains cas, est appréciable par les sens de la vue, de l’ouïe et du toucher.
-Les Esprits appartiennent à différentes classes et ne sont égaux ni en puissance, ni en intelligence, ni en savoir, ni en moralité. Ceux du premier ordre sont les Esprits supérieurs qui se distinguent des autres par leur perfection, leurs connaissances, leur rapprochement de Dieu, la pureté de leurs sentiments et leur amour du bien : ce sont les anges ou purs Esprits. Les autres classes s’éloignent de plus en plus de cette perfection ; ceux des rangs inférieurs sont enclins à la plupart de nos passions : la haine, l’envie, la jalousie, l’orgueil, etc. ; ils se plaisent au mal. Dans le nombre, il en est qui ne sont ni très bons ni très mauvais, plus brouillons et tracassiers que méchants, la malice et les inconséquences semblent être leur partage : ce sont les Esprits follets ou légers.
-Les Esprits n’appartiennent pas perpétuellement au même ordre. Tous s’améliorent en passant par les différents degrés de la hiérarchie spirite. Cette amélioration a lieu par l’incarnation qui est imposée aux uns comme expiation, et aux autres comme mission. La vie matérielle est une épreuve qu’ils doivent subir à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’ils aient atteint la perfection absolue ; c’est une sorte d’étamine ou d’épuratoire d’oû ils sortent plus ou moins purifiés.
-En quittant le corps, l’âme rentre dans le monde des Esprits d’oû elle était sortie, pour reprendre une nouvelle existence matérielle après un laps de temps plus ou moins long pendant lequel elle est à l’état d’Esprit errant.
-L’Esprit devant passer par plusieurs incarnations, il en résulte que nous tous avons eu plusieurs existences, et que nous en aurons encore d’autres plus ou moins perfectionnées, soit sur cette terre, soit dans d’autres mondes.
-L’incarnation des Esprits a toujours lieu dans l’espèce humaine ; ce serait une erreur de croire que l’âme ou Esprit peut s’incarner dans le corps d’un animal .
-Les différentes existences corporelles de l’Esprit sont toujours progressives et jamais rétrogrades ; mais la rapidité du progrès dépend des efforts que nous faisons pour arriver à la perfection.
-Les qualités de l’âme sont celles de l’Esprit qui est incarné en nous ; ainsi l’homme de bien est l’incarnation du bon Esprit, et l’homme pervers celle d’un Esprit impur.
-L’âme avait son individualité avant son incarnation ; elle la conserve après sa séparation du corps.
-A sa rentrée dans le monde des Esprits, l’âme y retrouve tous ceux qu’elle a connus sur terre, et toutes ses existences antérieures se retracent à sa mémoire avec le souvenir de tout le bien et de tout le mal qu’elle a fait.
-L’Esprit incarné est sous l’influence de la matière ; l’homme qui surmonte cette influence par l’élévation et l’épuration de son âme se rapproche des bons Esprits avec lesquels il sera un jour. Celui qui se laisse dominer par les mauvaises passions et place toutes ses joies dans la satisfaction des appétits grossiers, se rapproche des Esprits impurs en donnant la prépondérance à la nature animale.
-Les Esprits incarnés habitent les différents globes de l’univers.
-Les Esprits non incarnés ou errants n’occupent point une région déterminée et circonscrite ; ils sont partout dans l’espace et à nos côtés, nous voyant et nous coudoyant sans cesse ; c’est toute une population invisible qui s’agite autour de nous.
-Les Esprits exercent sur le monde moral, et même sur le monde physique, une action incessante ; ils agissent sur la matière et sur la pensée, et constituent une des puissances de la nature, cause efficiente d’une foule de phénomènes jusqu’alors inexpliqués ou mal expliqués, et qui ne trouvent une solution rationnelle que dans le spiritisme.
-Les relations des Esprits avec les hommes sont constantes. Les bons Esprits nous sollicitent au bien, nous soutiennent dans les épreuves de la vie, et nous aident à les supporter avec courage et résignation ; les mauvais nous sollicitent au mal : c’est pour eux une jouissance de nous voir succomber et de nous assimiler à eux.
-Les communications des Esprits avec les hommes sont occultes ou ostensibles. Les communications occultes ont lieu par l’influence bonne ou mauvaise qu’ils exercent sur nous à notre insu ; c’est à notre jugement de discerner les bonnes et les mauvaises inspirations. Les communications ostensibles ont lieu au moyen de l’écriture, de la parole ou autres manifestations matérielles, le plus souvent par l’intermédiaire des médiums qui leur servent d’instruments.
-Les Esprits se manifestent spontanément ou sur évocation. On peut évoquer tous les Esprits : ceux qui ont animé des hommes obscurs, comme ceux des personnages les plus illustres, quelle que soit l’époque à laquelle ils ont vécu ; ceux de nos parents, de nos amis ou de nos ennemis, et en obtenir, par des communications écrites ou verbales, des conseils, des renseignements sur leur situation d’outre-tombe, sur leurs pensées à notre égard, ainsi que les révélations qu’il leur est permis de nous faire.
-Les Esprits sont attirés en raison de leur sympathie pour la nature morale du milieu qui les évoque. Les Esprits supérieurs se plaisent dans les réunions sérieuses où dominent l’amour du bien et le désir sincère de s’instruire et de s’améliorer. Leur présence en écarte les Esprits inférieurs qui y trouvent au contraire un libre accès, et peuvent agir en toute liberté parmi les personnes frivoles ou guidées par la seule curiosité, et partout où se rencontrent de mauvais instincts. Loin d’en obtenir ni bons avis, ni renseignements utiles, on ne doit en attendre que des futilités, des mensonges, de mauvaises plaisanteries ou des mystifications, car ils empruntent souvent des noms vénérés pour mieux induire en erreur.
-La distinction des bons et des mauvais Esprits est extrêmement facile ; le langage des Esprits supérieurs est constamment digne, noble, empreint de la plus haute moralité, dégagé de toute basse passion ; leurs conseils respirent la sagesse la plus pure, et ont toujours pour but notre amélioration et le bien de l’humanité. Celui des Esprits inférieurs, au contraire, est inconséquent, souvent trivial et même grossier ; s’ils disent parfois des choses bonnes et vraies, ils en disent plus souvent de fausses et d’absurdes par malice ou par ignorance ; ils se jouent de la crédulité et s’amusent aux dépens de ceux qui les interrogent en flattant leur vanité, en berçant leurs désirs de fausses espérances. En résumé, les communications sérieuses, dans toute l’acception du mot, n’ont lieu que dans les centres sérieux, dans ceux dont les membres sont unis par une communion intime de pensées en vue du bien.
-La morale des Esprits supérieurs se résume comme celle du Christ en cette maxime évangélique : Agir envers les autres comme nous voudrions que les autres agissent envers nous-mêmes ; c’est-à-dire faire le bien et ne point faire le mal. L’homme trouve dans ce principe la règle universelle de conduite pour ses moindres actions.
-Ils nous enseignent que l’égoïsme, l’orgueil, la sensualité sont des passions qui nous rapprochent de la nature animale en nous attachant à la matière ; que l’homme qui, dès ici-bas, se détache de la matière par le mépris des futilités mondaines et l’amour du prochain, se rapproche de la nature spirituelle ; que chacun de nous doit se rendre utile selon les facultés et les moyens que Dieu a mis entre ses mains pour l’éprouver ; que le Fort et le Puissant doivent appui et protection au Faible, car celui qui abuse de sa force et de sa puissance pour opprimer son semblable viole la loi de Dieu. Ils enseignent enfin, que dans le monde des Esprits, rien ne pouvant être caché, l’hypocrite sera démasqué et toutes ses turpitudes dévoilées ; que la présence inévitable et de tous les instants de ceux envers lesquels nous aurons mal agi est un des châtiments qui nous sont réservés ; qu’à l’état d’infériorité et de supériorité des Esprits sont attachées des peines et des jouissances qui nous sont inconnues sur la terre.
-Mais ils nous enseignent aussi qu’il n’est pas de fautes irrémissibles et qui ne puissent être effacées par l’expiation. L’homme en trouve le moyen dans les différentes existences qui lui permettent d’avancer, selon son désir et ses efforts, dans la voie du progrès et vers la perfection qui est son but final.


Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritisme

Je trouve utile de dire ce qu'est un esprit. Comment il est, quels sont ses principes et encore beaucoup grâce à la doctrine spirite.

C'est grand et long, mais je pense complet.
Bonne lecture! Wink
_________________

http://www.quigif.com/images_gifs/animaux/corbeaux/corbeaux.gif
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
La Fée Morgane
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 24 Avr 2007
Messages: 1832
Localisation: toujours là où il faut

MessagePosté le: Ven Mai 22, 2009 2:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

POST REDIGE PAR CADUCEUS





Avant-propos , Mon intention n'étais pas de faire une encyclopédie sur le sujet car il y'a déjà énormément de site spécialisée et faire du copié/collé de tout ce qui existe en la matière n'aurait servis a rien, mais je voulais faire une petite introduction sur le sujet , ensuite si des personnes se passionne , je mettrai a la fin des liens pour plus d'info .
C'est l'excellent sujet de Wélindé sur les différents médiums et certains topic qui m'ont donné l'idée, je voulais aussi partager mon goût pour le 19e en passant, "les temps modernes" ( pas le film de chaplin hein !! )
Bonne lecture a tous


Le spiritisme :

Spiritisme : Pratique de Communication avec les esprits .
Spirite : Personne pratiquant le spiritisme ou adhèrent a la croyance d'une vie après la mort .

Depuis qu'il y'a des vivants ,il y'a des esprits ,
De "De Divinatione de Neron , de la bible , du "le Ciel et l'enfer d'alan kardec a "Jeanne d’Arc dicté par elle-même" d'Ermance Dufaux il y'a quelques siècles est pourtant le monde du spiritisme na jamais été aussi près.


Un peux d'histoire : 1847 un esprits " frappeur " se manifeste dans la maison des soeurs Fox ,Margaret et Kate , filles du pasteur Fox.
Dans les premiers temps , les soeurs fox , mettent en place un système de claquement de doigt et de coup frappes , une ébauche du spiritisme est née.
Création par la suite d'une sorte de ouija, utilisation du verre a pied et le plus connu et surtout le plus spectaculaire les fameuses tables tournantes.
La renommée grandissante des soeurs fox accentuée par des seances publique marquent un tournant dans le monde du spiritisme.
Mais celui qui donna les premières lettres de noblesse a cette discipline fut sans aucun doute Hippolyte Léon Denizard Rivail, il prit le nom de Allan kardec en l'année 1855, ce nom d'emprunt aurait été le sien dans une vie antérieure.
Pourtant A.kardec, qui s'intéresse au magnétisme , a l'hypnose ne voie que dans le spiritisme qu'une vaste farce , il changea d'avis après avoir étudié de près des séances et des cahiers de communication , il écrit le fameux "Livre des Esprits " et devint un fervent défenseur de l'idée du "spiritisme"
L'engouement pour les séances fait son bonhomme de chemin , se pratiquant dans les salons cossus avec un guéridon jusque dans les couloirs de l'empereur et surtout avec pour porte-étendard , de brillants cerveaux comme , Victor Hugo ( et ses fameux dessins spirites, dont le "dessin de table " , un dessin dessiné par une table ), Théophile Gautier.....
En marge se dessine une nouvelle carrière qui fais toujours fureur maintenant , l'illusionnisme ,donnant une autre dimension aux métier des des escapists comme Harry Houdini .
Si savoir faire tourner une table est de bon ton pour l'époque ,vers la fin du 19eme siècle vous pourrais faire une bien meilleure impression a vos invités si votre femme , un parent ou un ami parvenais a expectorer un bon gros morceau d'ectoplasme ou quelque fluides mesmériques bien visqueux , bon si vous n'en avez pas sous la main une rose ou du tissus ferons l'affaire mais croyez moi les oreilles de ce snob de duc vont siffler quand vos invité lui raconterons les expériences palpitantes qui leur sont arrivées chez vous .
En effet on retrouve deux courants de pensée , le courant spirite soutient que les manifestations lors des séances est l'oeuvre des esprits et le courant animisme supporte l'idée que les manifestations sont l'oeuvre de la puissance du médium , en découleras ( sans jeux de mot ) les divers fluides..
Le 19e siècle seras appelle "les temps modernes" , 1816 invention de la photo (chlorure d'argent, fixées à l'acide nitrique) ,1834 le Daguerréotype('iodure d'argent) est naît , la photo prendras une grande importance dans le spiritisme, ce qui as permis de laisser des traces "vivantes" de l'état d'esprit de ce siècle sur le sujet du spiritisme , en comptant bien sur un bon nombre de faux et des premiers trucages photographiques .
Bien sur depuis les début des soeurs Fox , le plus virulents détracteurs ,en tête de liste naturellement les congrégations religieuses ,cette nouvel "lubie" mets bien a mal leurs écrits sur l'au delà plus les scientifiques sceptiques , les intellectuels ....
Après avoir chassé le trucage et les usurpateurs , la communauté scientifique se déchire , il y'a les partisans et les sceptiques , (un trop vaste sujet , n' étant pas scientifique je risquerais de dire des ânerie ou de mal comprendre alors je ne peux m'étendre sur ce sujet ), bien des spéculations sont ainsi formées ,la période scientifique commence avec sir William Crookes , Chimiste et physicien britannique qui a partir de 1870 s'intéressa au spiritisme ce qui le conduisit a oeuvrer avec avec la Society for Psychical Research, pour Gasparin tout découle du fluide produit par le cerveaux , i l suggère que certain ont un fort apport fluidique tandis que d'autre bloquent le fluide .
C'est dans ces heures qu'apparait le terme "médium " , le milieux scientifique mélange le spiritisme a l'hypnose , le magnétisme , le somnambulisme , les automatismes cérébraux ....
Et pourtant dans ce brouhaha de barbe blanche et de favoris , il y'a encore bien des personne qui se passionne et qui parfois après avoir porté le spiritisme on données l'immortalité a leur nom
Mrs. Piper , Pr thury , Charles richet ; Leon denis ..... et tellement d'autre.
Comme dans tout enthousiasme de societee ,il y'a une part a prendre pour les profiteurs et les faussaires , comme dans chaque idée nouvelle , il y'a des détracteurs et des passionés , je ne vous donnerais pas un avis personel mais il y'a une chose de sure c'est que le spiritisme fut vecu par ces gens comme une petite revolution mais une grande aventure.


Le 3eme oeil: http://www.artelio.org/article.php3?id_article=1182
Les soeurs fox : http://www.ephphata.net/Spirite/spirite5.html
Le site des lyonnais sur Allan kardec : http://spirite.free.fr/
Metapshychique : http://www.metapsychique.org/1847-1969-Un-parcours-historique.html


POST REDIGE PAR CADUCEUS
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Spiritisme & Au delà Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique