Voir le sujet - Hécate: la déesse au Triple Visage dans la Tradition Initiatique :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Hécate: la déesse au Triple Visage dans la Tradition Initiatique
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Approche Mythologique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 2:00 pm    Sujet du message: Hécate: la déesse au Triple Visage dans la Tradition Initiatique Répondre en citant

Hécate, "déesse" si il en est, diabolisée par certain, invoquée par d'autres, mais méconnue de tous.

La triplicité de cette déesse a donné lieu à bien des égarements au cours des siècles, et ce n'est que par bribes souvent mal coordonnées qu'aujourd'hui encore on continue à parler d'elle.
La mythologie "moderne" (comprenez par là, ce qu'en ont fait les mythologues) en a fait une divinité à part entière, fondée sur des faits pris ici et là, sortis de leurs contextes bien souvent, multipliant les sources parfois confuses pour tenter de faire tenir convenablement le mythe, même si une étude temps soit peu approfondie démontrera que bien des arguments ne tiennent pas la route pour peu que l'on s'interroge un instant sur leurs raisons.

La faute en appartient-elle uniquement au mythologue néanmoins? à ces hommes d'histoire qui tentent de recomposer avec ce qu'il nous reste aujourd'hui, ce que pouvaient être les mythologies de ces divinités de l'ancien temps? Il serait honteux et malvenu de leur attribuer la faute, ils n'ont fait dans le fond, que rassembler tout ce qu'ils ont pu trouver au sujet de cette déesse, et ont tenté d'en sortir un tout cohérent. Mettre de côté des éléments n'est pas de leur ressort, même si pourtant cela éviterait bien des déconvenues.

A qui la faute alors? Est ce la faute de l'histoire elle même qui fait perdre les clés du savoir dans les méandres du temps? La faute aux hommes qui, incapables de comprendre les mythologies, ont répété des histoires qu'ils entendaient et qu'ils modifiaient peu à peu sans vraiment s'en rendre compte, transformant progressivement le mythe en une vulgaire superstition? La faute peut être aux initiés de ces cultes, qui à trop vouloir conserver pour eux les secrets de leur déesse, ont empêché la diffusion correcte de son mythe?
Peut être sont ils tous coupables...
Qu'importe dans le fond.

Sans prétendre chercher à développer outre mesure ce culte méconnu (des dizaines d'ouvrages sur le sujet seront bien plus à même de le faire que je ne le suis), nous allons essayer ici de remettre un peu d'ordre dans ce mythe, qui je l'espère, vous intéressera.


I) L'histoire d'une dérive...
Citation:
Hécate (Ekath) fait partie des divinités relativement récentes puisqu'elle est inconnue des récits homériques. Elle est la fille de Persès le Titan et d'Astéria (ou de Démèter ou de Phéraia). Astéria est la sœur de Lètô. Elle s'unit à Phorcys et fut la mère de Scylla; puis à Aeétès dont elle eut Circé et Médée. Au début, avant l'arrivée de Zeus, Hécate était une divinité bienfaisante. Avec Zeus, elle conserve ses activités. Elle était représentait comme une seconde Artémis. C'était une divinité lunaire protectrice des marins, des voyageurs, des chasseurs, des accouchements et des troupeaux.

Avec le temps, elle reçut un caractère redoutable et maléfique. Elle était au croisement des chemins, associée aux démons et aux fantômes. Elle était responsable de la magie et de divination. On la représentait avec trois têtes tenant des flambeaux. Sous cette image, elle était associée à Perséphone. Elle avait de grands sanctuaires à Egine, à Samothrace et dans un grand nombre de villes d'Asie Mineure. C'est sous la forme triple que les Romains l'adoraient sous le nom de Trivia

Source: http://mythologica.fr/grec/hecate.htm

Citation:
Hécate est souvent représentée comme une déesse tricéphale : une tête de lion, une de chien et une de cheval ou de jument sur un corps de femme. Ces trois têtes sont le symbole des trois phases de l'évolution humaine (croissance, décroissance, disparition) et des trois phases correspondantes de l'évolution vitale puisqu'elle est liée aux cultes de la fertilité. Elle est parfois aussi représentée par trois femmes adossées à une colonne

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9cate

Aujourd'hui, le "paganisme" a repris ce mythe et a assimilé ces 3 visages aux 3 visages de la vie, enfance, adulte, vieillesse.
On la voit tantôt néfaste, reine des enfers, tantôt gentille, veillant sur les grossesses, déesse de la magie etc etc...

Après ce bref apercu moderne d'hécate (bref car il me parait inutile de s'étaler d'avantage, le web regorgeant déja de toutes ces informations, la simple apposition du mot "hécate" sur google vous permettra d'en apprendre d'avantage sur cette vision moderne) abordons maintenant la mythologie d'hécate dans l'approche mythologique initiatique.

II) Artémis/Titania(phoébé)/Hécate: Les 3 visages de la déesse...

Leto (fille d'Ouranos) et Zeus, s'aimèrent, et de leurs amours naquit Hécate. Mais Héra, épouse officielle de zeus et jalouse par excellence, n'apprécia guère cet adultère. Elle interdit donc à la terre d'accueillir Léto pour enfanter, et du limon fertile, elle créa le serpent Python, auquel elle donna ordre de pourchasser Léto et de la dévorer. Celle-ci, rejettée par la terre, fut cependant accueillit par Poséïdon, qui, pris de pitié, créa l'île de délos, également appellée Ortygie (nous verrons ensuite pourquoi). Pour éviter que Python ne puisse retrouver Léto, Poséïdon laissa dériver cette île. C'est ainsi que Léto pû enfanter.
Le lendemain de sa naissance, hécate aida sa mère à mettre au monde son frère, Apollon, symbole solaire. Mais hécate, dégoutée par ce qu'elle vit, se jura de ne jamais subir la même chose, et demanda à zeus de rester pour toujours vierge.
Elle devint alors Artémis, la grande source d'eau, symbole de la vie physique (vie au sens vibratoire).

Revenons sur ce premier passage, beaucoup doivent déja s'interroger sur "pourquoi parler d'hécate alors que cette histoire est celle d'Artémis?".
Revenons donc à ce que nous raconte la mythologie. Titan aurait eu plusieurs enfants. Parmi ceux ci, Coéos et Phœbé. Ceux-ci se marient et de leur union naquit Léto (et uniquement léto selon Diodore). Mais Hésiode, lui, nous délivre une version un peu différente de celle de Diodore, et nous informe que Léto aurait une soeur, qui porte le nom d'Astéria.
Revenons à l'histoire. Hécate dans la tradition, serait la fille d'Astérie (la nuit) et de Persès. On comprend rapidement la faille.
L'histoire raconte qu'astérie, aimée par zeus (décidément... ^_^ ) le fuya, et, se jettant à la mer, fut transformée... en une île. Une île nommée Astérie, ou plus exactement Ortygie, que l'on connaitra bientôt sous le nom de Délos, le nom de l'île où Léto, sa Soeur, viendra enfanter.
On comprend donc le lien subtil qui existe, et pour ceux qui s'attarderont sur le symbolisme profond, ils n'auront guère de mal à comprendre qu'astérie et léto ne sont qu'une seule et même personne, mais symbolisant 2 aspects différents d'une même vibration.

Ainsi donc, Artémis et Hécate sont la même divinité.

Mais à Hécate, en raison de ses liens avec les différents protagonistes, a été confié une tâche triple, celle de gouverner sur les 3 mondes: Le monde physique en tant qu'Artémis, le monde intermédiaire en tant qu'Hécate, et le monde Céleste sous le nom de Titania, de Phoebé ou de Séléné.

Ici la distinction est plus difficile à établir, rien dans l'histoire de Séléné ne semble correspondre avec l'histoire d'Hécate/Artémis, et pourtant la mythologie assimile beaucoup plus aisément Artémis et Séléné qu'elle ne le fait entre Hécate et Artémis. Ici l'histoire se perd, et pourtant il n'est pas improbable de penser qu'il faille quitter l'histoire pour se consacrer au symbolisme, pour comprendre réellement le lien entre ces 2 divinités.

Séléné est fille de Théia, c'est une titanide, au même titre que l'est sa soeur Phoebé. Tout comme Phoebé, Théia se marie avec l'un de ses frères, Hypérion. De leur union naquit Hélios (le soleil en tant qu'entité, contrairement à Apollon, qui lui est le dieu du soleil), Eos (l'aurore), et Séléné (la Lune).
Nier l'appartenance de Séléné à cette branche, ce serait remettre en question l'existence d'Eos et d'Hélios, or cela serait un non sens.
Pourtant, Hélios se confond dans l'histoire avec Apollon, qui porte également le nom de Phébus (qui signifie "Lumineux").

On constate dans divers écrits une information que certains mythologues ont pris pour une erreur, qui appelle Hécate du nom de sa grand mère, Phoebé, qui signifie "brillante". Phoébé semble ainsi être l'astre lunaire, au même titre que Séléné. Hécate devient petite fille de la lune, et reflète sous son aspect de Phoébé/Séléné, son 3eme visage, celui qui gouverne sur les espaces célestes.
D'autres, récusant cette analyse, préfèreront l'appeller Titania, arrière petite fille d'Ouranos (le firmament).
L'important n'est en soit pas tant à qui elle s'associe dans la mythologie (dans la mesure où, commme nous le verrons plus tard, cet aspect n'a pratiquement aucune importance historique), mais plutôt ce qu'elle personnifie.

Hécate est ainsi triple, président au monde physique, au monde céleste et au monde intermédiaire.





III) Hécate: récit de la vie d'une triple déesse

Lorsqu'on regarde mythe d'hécate, on s'apercoit très rapidement qu'il est extrêmement succint. Son passage dans l'hymne à déméter représente l'une de ses très rares apparitions. Au même titre que Séléné d'ailleurs, qui outre son passage avec endymion, reste très rare.

Mais au regard de ce que nous venons d'énoncer précédemment, cela peut-il paraitre anormal? Pourquoi verrait-on apparaitre intervenir sur le monde physique deux divinités dont les attributions sont le monde céleste et le monde intermédiaire?

Aussi, ce n'est pas sur le monde céleste et le monde intermédiaire que nous allons nous focaliser pour comprendre le mythe d'hécate, mais sur le monde physique, gouverné par Artémis.

Le mythe d'Artémis est beaucoup plus prospère que celui de ses autres visages, mais nous nous attacherons uniquement à analyser 12 passages de son histoire pour comprendre son symbolisme, les 12 point du dodécagone, les 12 points qui forment le zodiaque.

1) Sa naissance
2) L'aide à sa mère: naissance d'apollon
3) Le départ: La demande d'aide de Léto et le refus des hommes
4) L'épisode de Niobé: l'insulte à Léto
5) L'épisode de Callisto: La nymphe abusée
6) L'épisode du Sanglier de Calydon: La vengeance d'une Déesse
7) L'épisode du Mont Parnasse: Chioné et la mort de Dédalion
Cool L'épisode d'Actéon: le cerf dévoré par ses chiens
9) L'épisode d'Aréthuse: l'amour impossible d'une nymphe et d'un homme
10) L'épisode de Troie: Le sacrifice avorté d'Iphigénie
11) L'épisode d'Orion: Les représailles d'une déesse chaste
12) L'épisode d'Hippolyte: La mort d'Asclepios pour la vie d'Hipollyte

Plusieurs auteurs ne considèrent pas ces épisodes comme étant les 12 majeurs, certains les regroupent, d'autres en enlèvent certains et en rajoute d'autre. Mais pour des raisons que j'expliquerai après, je ne partage pas l'avis de ces auteurs (peut être à tort cela dit ^_^ ) donc je vous livre ma version, avec tout ce qu'elle pourra avoir d'imparfaite.


1) La naissance
Nous l'avons déja abordé précédemment, je ne reviendrais donc pas dessus ^_^



2) L'aide à sa mère: naissance d'apollon
Idem



3) Le départ: La demande d'aide de Léto et le refus des hommes
On reprend ici.
Après avoir enfanté d'apollon, Léto, très fatiguée, se laissa aller au sommeil. L'île, elle, continua à dériver, portée par les flots et par la brise d'Aquilon.
A force de dérive, l'île finit par rejoindre des terres émergées, et Artémis/Hécate, Apollon et leur mère Léto y accostèrent. Ils marchèrent jusqu'en lycie où ils s'arrêtèrent pour se reposer. Arrivée près d'un étang et mourrant de soif, elle demanda à des bergers passant par là de lui donner un peu d'eau. Malgré qu'elle les implore, ceux-ci, sur ordre d'Héra, refusent de l'aider, et vont jusqu'à troubler l'eau de l'étang afin de la rendre non potable. Irritée par tant de cruauté, elle en appelle alors à Zeus afin qu'il les chatie. Celui ci les transformera en grenouilles, condamnés à vivre dans cet étang qu'ils avaient souillé.
Signalons avant de passer à l'épisode suivant que peu de temps après, alors qu' Artémis/Hécate et Apollon étaient devenu adultes, Héphaïstos remit à chacun d'eux un carquois rempli de flèches forgées par les cyclopes.



4) L'épisode de Niobé: l'insulte à Léto
Niobé était fille Tantale et épouse d'Amphion. La tradition veut qu'elle ait eu 7 garcons et 7 filles, mais pour ma part, compte tenu de l'importance de ce mythe, j'accrédite d'avantage la thèse révélée par Homère selon laquelle elle n'aurait en réalité eu que 6 garcons et 6 filles, soit 12 enfants au total. Bref...
Manto était la prophétesse attitrée d'Amphion (qui était roi de Thèbes), elle incita le couple à honnorer Léto, mais Niobé, orgueuilleuse, s'y opposa et se moqua de Léto, affirmant qu'elle refusait d'honnorer une déesse (qui n'en est pas une d'ailleurs) qui n'avait été capable que d'avoir 2 enfants alors qu'elle avait mis au monde toute une floppée de magnifiques enfants. L'injure ne pouvait rester sans réponse, et Apollon et Artémis/Hécate décidèrent de venger leur mère.
Investissant la ville de thèbes, Apollon massacra tous les fils de Niobé. Amphion, dévasté à l'idée de voir sa descendance masculine périr, se donna la mort.
Niobé, au lieu de comprendre sa bêtise et de ravaler son orgueil, laissa sa colère s'enflammer, et continua de blasphémer et d'injurier léto. Alors Artémis/Hécate massacra chacune de ses filles.
Niobé, voyant sa descendance féminine périr, tomba à genoux et se mit à pleurer en demandat grâce et en implorant le pardon. Tout ce qu'elle possédait venait de lui être ravit et il ne lui restait plus que ses larmes pour pleurer.
Zeus, pris de compassion, la métamorphosa en rocher qui continua de pleurer.
C'est ainsi que Léto fut vengée.



5) L'épisode de Callisto: La nymphe abusée
La nymphe Callisto était la descendante de Pélasgus, premier roi de l'Arcadie, fille de Lycaon et de Nouacris. Créature magnifique, elle était la nymphe préférée d'Artémis/Hécate, et elle l'accompagnait chaque fois que cette dernière partait en chasse. Les rapports qu'elles entretenaient l'une avec l'autre, ou tout du moins les raisons qui faisaient que Callisto suivait Artémis/Hécate, étaient d'ordre amoureux, certes chaste, mais intime malgré tout.
Ainsi, un jour où elles étaient séparées, Zeus, qui convoitait la beauté de Callisto (un vrai pervers celui là Laughing ) pris l'apparence d'Artémis/Hécate et descendit auprès de sa victime. Celle-ci ne s'apercu pas de la tromperie, et se laissa toucher et enlasser, jusqu'à ce que Zeus s'en prenne plus audacieusement à elle. Elle tenta de le repousser, mais elle ne pu y parvenir, et fût contrainte à un rapport sexuel avec zeus. Honteuse, elle n'osa pas rejoindre tout de suite Artémis/Hécate qui appellait son cortège de nymphe, et lorsqu'elle se décida enfin à les rejoindre, chancellante, et qu'elle n'osa pas se dévêtir pour rejoindre les autres nymphes qui se baignaient, Artémis/Hécate s'apercut que Callisto était tombée dans le pêché et avait connu l'acte de chair. Furieuse et se sentant trahie par celle qu'elle considérait comme sa préférée, elle contraint celle-ci à l'exil, et Callisto fût obligée de quitter le cortège.
Triste et abandonnée de tous, la pauvre Callisto n'était pas au bout de ses ennuis, car Héra, jalouse et pleine d'amertume, ayant eu vent de la nouvelle tromperie de Zeus, décida de se venger de Callisto. Afin que celle-ci échappe à Héra, zeus transforma Callisto en ourse. Peu après, elle enfanta d'Arcas. Mais Héra, cherchant toujours à se venger, mis l'ourse sur la route d'Artémis/Hécate, et celle-ci, ne la reconnaissant pas, la tua d'une flèche. Alors, Zeus confia Arcas à Maïa, mère d'Hermès, afin que celle-ci l'élève.

Signalons ici un passage qui ne surviendra que bien plus tard, mais qu'il me parait intéressant de signaler pour bien comprendre le mythe.
Des années plus tard, Arcas eut une fille avec Erato: Hypérippe.
Celle-ci rencontra Endymion (celui dont Séléné/Hécate était tombé amoureuse d'un amour pur et chaste et qu'elle visitait chaque soir) quand celui ci se réveilla du sort auquel il avait été condamné. Tout deux tombèrent amoureux l'un de l'autre et se marrièrent, quand à Séléné, jamais elle ne le revit.



6) L'épisode du Sanglier de Calydon: La vengeance d'une Déesse
En cette époque, Althée était mariée à Oenée, roi de Calydon. De leur union naquit Méléagre (certains le disent fils d'Arès). Les Moires (qui sont en quelques sortes les filles du destin), venues voir l'enfant à sa naissance, lui prédisent force et courage, mais également une vie courte, prévenant que lorsque l'une des buches du foyer brûlerait, Méléagre mourrait.
Althée décida donc de cacher la bûche afin que son fils puisse vivre.

Bien des années après, Méléagre était devenu un homme fort et beau, chasseur émérite et respecté de tous.
Son père Oenée, lors de la fête des thalysies, avait oublié de sacrifier un animal à Artémis/Hécate alors qu'il l'avait fait pour les autres divinités. Celle-ci, furieuse, décida de se venger de cet outrage et envoya pour cela un Sanglier terrifiant, plus gros qu'un taureau et plus dangereux qu'un lion, pour ravager le pays de Calydon.
Ravageant les villes, tuant les troupeaux et faisant des ravages à travers tout le pays. Méléagre décide de partir en chasse de l'animal, mais, lucide, il fait appel à de nombreux héros pour venir l'aider dans sa quête, parmi lesquels Jason et ses argonautes (dont Atalante), Thésée, Cator et Pollux, Iolas, Phoenix etc...

Atalante était la seule femme du groupe, et sa beauté et sa prestance firent que Méléagre s'éprit d'elle aussitôt qu'il la vit.
La combat contre la bette débuta, la lutte fut acharnée et Atalante fut la première à blesser l'animal. Peu de temps après, Méléagre acheva la bête d'un coup de javelot. L'histoire aurait pu se terminer joyeusement, sous les ovations rendus à Méléagre, mais c'était sans compter sur Artémis/Hécate, qui n'avait pas été vengée. Méléagre décida d'offrir la dépouille de la bête à celle pour qui son coeur avait chaviré, à savoir Atalante.
Artémis/Hécate insuffla dans le coeur des frères d'Althée une grande colère. Pourquoi remettait-il la dépouille du monstre à une inconnue plutôt qu'à son peuple?
Ils s'emportèrent contre la pauvre Atalante, mais Méléagre avait pris son parti, et, pris de colère, il se battit avec les frères de sa mère. Au cours de ce combat, il les tua. Après quoi il s'en alla et épousa Atalante.
Sa mère était pleine de colère de voir que son fils avait tué ses frères. Les guerriers qui avaient participé à l'expédition prirent les armes contre Méléagre, mais ceux-ci furent défaits et ce dernier sorti vainqueur du combat.
Alors, Althée, se souvenant de la prophétie annoncée par les Moires, alla chercher la buche qu'elle avait caché des années auparavant, et, avide de vengeance, le jetta au feu. Ainsi mourrit Méléagre, et ainsi Artémis/Hécate fut vengée.



7) L'épisode du Mont Parnasse: Chioné et la mort de Dédalion
Chioné était la fille de Dédalion, donc la petite fille de Phosphoros/Eosphoros (connu sous le nom de lucifer. Pour plus d'infos voir ici). Comme ce dernier, plus belle des créations d'après Zeus, elle était belle. Belle et arrogante. Belle à faire pâlir d'envie, arrogante au point de se prétendre plus belle qu'Artémis/Hécate. Il faut dire qu'elle avait sû se faire aimer d'apollon et d'Hermès et avait eu un fils de chacun d'eux (respectivement Philammon et Autolycos).
Grand mal lui prit de prétendre une telle chose, car elle venait de froisser la déesse.
Bandant son arc, elle décocha une de ses mortelles flèches sur Chioné qui lui perca la langue avant de la tuer. Son père, apprenant la nouvelle, fou de désespoir, se suicida en se jettant du Mont Parnasse.



8 ) L'épisode d'Actéon: le cerf dévoré par ses chiens
Actéon, fils d'Aristée (un des fils d'apollon) et d'Antonoé, fut élevé par le centaure Chiron. Il devint un grand chasseur, habile fort et courageux.
Alors qu'il était parti chasser dans les bois avec plusieurs autres guerriers et que le gibier s'était présenté à eux à de multiples reprises, vint un moment où il se sépara involontairement du reste du groupe.
Continuant son chemin, il parvint au pied d'une montage, et remonta un cours d'eau. La rivière prenait sa source près d'un petit bosquet, sortant d'une parois de pierre près de laquelle se trouvait l'entrée d'une grotte.
Intrigué, Actéon décida d'aller explorer cette grotte.
C'était le lieu qu'avaient choisi Artémis/Hécate et son cortège de nymphes pour se reposer et se baigner.
Quand Actéon pénétra dans la grotte, les nymphes crièrent puis se ruèrent en direction d'Artémis/Hécate pour faire comme un rideau afin de cacher cette dernière aux yeux d'Actéon. Mais ce dernier ne put s'empêcher d'entrevoir la Déesse nue.
Un homme osait la regarder nue, elle que nul homme n'était en droit d'approcher! N'ayant pas son arc sous la main, elle pris un peu d'eau au creux de sa main, et en aspergea Actéon, qui dans l'instant fut changé en cerf.
Pris de panique, celui-ci s'enfuit et chercha à rejoindre les guerriers qui continuaient la chasse. Oubliant qu'il avait changé d'apparence et incapable de parler dans la langue des hommes, ses propres chiens le confondirent avec une proie, et le pourchassèrent. Attirés par les aboiements, ses compagnons ne tardèrent pas à arriver, et épuisé par sa course, Actéon fut massacré par ses chiens, pleurant toutes les larmes de son corps pendant que ses amis, fiers de leur prise, appellaient Actéon....



9) L'épisode d'Aréthuse: l'amour impossible d'une nymphe et d'un homme
Alphée (on le dit fils du titan Océan) était alors un chasseur. Au gré de ses chasses, il lui arrivait parfois de croiser la déesse et son cortège. Intrigué et fasciné par la beauté des nymphes, il tentait toujours de s'en approcher, mais jamais il ne parvennait à les rejoindre.
Un jour pourtant, l'une d'elle, qui s'était séparée du cortège pour se baigner, le rencontra. Cette nymphe était Aréthuse. L'abordant, il su trouver les mots pour lui parler, et celle-ci, surprise de l'audace de cet homme, lui répondit. Et ainsi naquit un début d'histoire d'amour.
Artémis/Hécate s'en apercu, et garda un oeil sur leur histoire, refusant que Aréthuse ne commette la même erreur que Callisto.
Leur amour était chaste, aussi tant que ce fut le cas, Artémis/Hécate laissa faire, mais Alphée devint pressant et rechercha d'avantage. Alors Aréthuse sentant qu'elle ne pourrait pas résister, demanda à Artémis/Hécate d'intervenir, et celle-ci décida d'agir avant que le mal ne soit fait. Elle les métamorphosa tous les deux. Lui devint un fleuve, elle fut changée en fontaine. Ainsi la déesse pensait les avoir séparé.
Mais les eaux rejoignent toujours la mer, et l'eau de la fontaine et l'eau du fleuve finirent par se rejoindre sous terre, pour émerger de nouveau dit-on, sur l'ile d'ortygie (delos), là même où Artémis/Hécate était née. Ainsi Alphée et Aréthuse furent réunis et leur amour triompha malgré tout.



10) L'épisode de Troie: Le sacrifice avorté d'Iphigénie
Agamemnon, frère de Ménélas, après avoir fait construire une flotte de bateau conséquente, se tenait prêt à attaquer Troie.
Seul ombre au tableau, il avait irrité Artémis/Hécate peu de temps avant de partir en se vantant d'avoir tué une biche avec plus d'agilité que n'en serait capable Artémis/Hécate elle même...
Cette dernière, pour se venger de cette vantardise, décida donc de se venger en faisant stopper les vents. Ainsi la flotte se vit contrainte de rester au port.
Calchas, grand prêtre et devin fut appellé, et celui ci déclara que seul un sacrifice pourrait appaiser le couroux de la déesse, et que ce sacrifice devrait être celui d'Iphigénie, fille d'Agamemnon.
Ce dernier refusa tout d'abord, mais finit par faire passer l'amour pour sa patrie avant l'amour pour sa fille.
On prétexta qu'on voulait la marier à Achille pour que sa mère accepta de la laisser partir, mais c'est son sacrifice qui l'attendait.
Quand Iphigénie l'apprit, elle ne chercha pas à fuir, mais au contraire, s'offrit d'elle même en offrande et monta seule sur l'autel.
Artémis/Hécate, surprise et touchée par ce que faisait Iphigénie, l'enleva et la substitua par une biche qui fut immolée à sa place.
Le vent souffla de nouveau et les bateaux purent partir en guerre.

Quand à Iphigénie, elle fut menée en Tauride, où elle se vit enseigné les préceptes du culte d'Artémis/Hécate, et devint une grande prêtresse...



11) L'épisode d'Orion: Les représailles d'une déesse chaste

Orion était l'enfant d'Hyriée, bien qu'il ne soit pas réellement son fils. Ce dernier en effet, n'avait pas de femme. Mais il souhaitait toutefois avoir un fils. Celui ci lui fut donné par Zeus Hermès et Poséïdon en remerciement du sacrifice qu'il avait fait en leur honneur.
Il rencontra Mérope et tomba amoureux d'elle. Mérope était la fille d' Oenopion, le roi de l'île de Chios. Ce dernier refusant la main de mérope à Orion, provoca sa colère et celui ci ravagea le palais. Pour se venger, Oenopion lui fit creuver les yeux et l'abandonna sur le rivage.
Orion erra et finit par atterrir dans les forges d'Héphaistos, qui chargea Cédalion d'accompagner Orion pour lui servir de guide.
Au cours de son voyage, Orion rencontra Asclepios, et ce dernier le guérit et lui rendit la vue.
Redevenu voyant, il voulu se venger d'Oenopion et retourna à Chios.
Mais c'est alors qu'Artémis/Hécate vint à lui et l'invita à renoncer à sa vengeance pour l'accompagner. Elle offrait le privilège rarissime à un mortel de l'accompagner.
Orion accepta et renonca à se venger d'Oenopion qu'il n'était de toute facon pas parvenu à retrouver (celui ci s'était caché en apprenant la nouvelle du retour d'orion)

Ainsi, Orion accompagna la déesse dans ses multiples chasses, jusqu'au jour où il abusa de son privilège et osa effleurer la robe d'Artémis/Hécate qui s'en indigna. Faisant apparaitre un scorpion, elle fit tuer Orion sur le champs.



12) L'épisode d'Hippolyte: La mort d'Asclepios pour la vie d'Hipollyte
Qui n'a jamais lu phèdre? (houuuuuu)
Hippolyte était le fils de Thésée (je vous passe les détails car tout le monde apprend l'histoire de ce dernier) et d'Antiope (la reine des amazones).
Hippolyte vouait un culte à Artémis/Hécate, et la déesse Aphrodite, jalouse de ce culte et de le voir ainsi renier le principe même de l'amour décida de se venger en rendant sa belle mère Phèdre amoureuse de lui. Ce dernier refusa ses avances trop pressantes, et Phèdre décide de se suicider, laissant pour son mari une lettre dans laquelle elle accuse Hippolyte de l'avoir violenté. Thésée, fou de rage, demanda à Poséidon vengeance, et c'est ainsi qu'Hippolyte fut tué par le Léviathan (ou plutôt à cause du léviathan, puisque celui ci appeura l'attelage que conduisait hippolyte qui se renversa, tuant ce dernier sur le coups.)

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Artémis/Hécate révèlera à Thésée la vérité, puis demandera à Asclépios de réscuciter Hippolyte, ce qu'il fera. Asclépios par contre, affrontera le couroux de zeus, qui, apprennant qu'asclépios avait osé ramener à la vie un simple mortel, le foudroiera sur place.

Artémis/Hécate, quand à elle, cachera hippolyte et le mènera dans la foret d'Aricie où il sera initié au culte d'Artémis/Hécate.




A la vue de son histoire, Artémis/Hécate peut paraitre particulièrement cruelle, mais comme nous le verrons par la suite, il ne faudrait pas se méprendre, Hécate ne prend pas plaisir à tuer, et le fait de tuer n'est pas une fin en soi....




A venir
IV) Hécate: déesse de la vie
V) Hécate: Ce que l'on sait de son culte

_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne


Dernière édition par Arnaud THULY le Jeu Nov 01, 2007 10:41 pm; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Isis 0
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 1090
Localisation: Dans ta pupille si tu me lis

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois de quoi il est question.
Ce problème de confusion, de vouloir unir ou désunir dans une apparente simplicité ce qui est complexe n'est en effet pas un problème propre au mythologue mais à toute une société qui est habituée à une seule façon de penser ( conditionnée par le Dieu unique, des concepts uniques, l'Anneau unique même Laughing ) depuis des siècles.

Dans La femme celte que je suis en train de lire, Jean Markale explique ces phénomènes complexes de divinités nous perdant dans leurs incroyables contradictions qu'un esprit judéo-chrétien ne peut aborder sans se perdre par le fait que les mythes ne tentaient pas de fixer des divinités dans des portraits rassurants et tout-faits ( tels Blanche-Neige fixée par Walt Disney Laughing ) mais se voulaient au contraire totalisants, par un symbolisme - peut-être pas toujours accessible au premier abord mais plus sûrement par une certaine psychanalyse du comportement humain ( ça y est, on est parti loin, là Very Happy ) - qui expliquerait la vie, même dans ses moindres changements.

Et c'est vrai, dans la mythologie, dans les mythologies, rien n'est jamais fixe ni fixé : à certaines divinités, des caractéristiques et leurs contraires s'associent sans que nous puissions crier à l'incohérence.

Equilibre précaire brillamment surmonté, selon moi... ^_^
_________________
" Mon avatar, sublime création,
Est un cadeau du divin Horapollon
dont je ne suis pas peu fière..."

Pour Imbolc, soyez bénis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
La Fée Morgane
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 24 Avr 2007
Messages: 1832
Localisation: toujours là où il faut

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 4:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou Smile

Très intéressant, c'est vraie on voit ces diverses représentations et l'on en connait pas l'histoire et en s'y intéressant on devient, pour ma part, :panique: avec ces informations ou l'on mélange tout.Expliqué comme cela j'ai compris Very Happy (cependant j'ai du relire deux fois pour ne pas m'en mêler avec les noms ^_^ )

En ce qui concerne à qui donner la faute, car il faut toujours qu'il y ait un fautif Rolling Eyes , et bien je pense que c'est le faite de mal rapporté des informations.On l'on voit bien, en racontant par exemple une histoire à une personne qui elle doit faire suivre, arriver à la dixième personne Shocked l'histoire à changer.Des exagérations pour rendre plus mystérieux, plus attrayant, plus grave etc.
Donc pourquoi cela aurait-il était autrement pour nos ancêtres?

Sans ces personnes qui voulurent reconstituer, nous n'aurions peut-être aucun élément et ne connaitrions peut-être pas.


Citation:
"déesse" si il en est,
et moi je dirai oui.Même si elle méchante, néfaste, du mauvais côté, symbolise le mal il faut des personnes de même nature pour l'idolâtrer.Le mal existe toujours, donc pourquoi les personnes faisant du mal n'aurait pas de Déesse.
Je pense bien que c'est possible, d'être une déesse du bien et puis de devenir une déesse du mal.Tout comme nous changeons notre caractère et de voie, elle aussi.De part les évènements qu'elle a vécu, l'injustice qu'on lui a causé, l'a peut-être tourné vers la voie du mal.
Ce n'est pas rare que l'on empreinte un chemin tout à fait opposé à celui que l'on a entamé.Donc pourquoi les dieux ne serait pas pareils?

Puis bien sûr si c'est la déesse du mal, les gens qui veulent le bien la diabolise et les gens qui veulent du mal l'idolâtre.Mais n'est-ce pas la même chose avec une déesse du bien qui par les gens voulant le bien sont idolâtrer et ceux qui veulent du mal la diabolise
?

^_^
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isis 0
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 1090
Localisation: Dans ta pupille si tu me lis

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et ben dis donc ! Shocked En voilà un commentaire de Manichéenne convaincue ! Shocked

Le Bien contre le Mal : une lutte digne des films Hollywoodiens !
Pour ma part, je n'ai jamais vu de gens faire le mal sans croire qu'ils faisaient autre chose que le Bien ! Certainement que le problème doit être un peu plus complexe que ça, alors ... Wink
_________________
" Mon avatar, sublime création,
Est un cadeau du divin Horapollon
dont je ne suis pas peu fière..."

Pour Imbolc, soyez bénis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

pourquoi une déesse du mal? Hécate n'est en rien maléfique (son égrégore l'est de nos jours, mais pas son symbolisme), pas plus qu'elle n'est bénéfique d'ailleurs, c'est d'ailleurs triste qu'on la percoive selon des éléments aussi judéochrétiens, hécate représente la vibration de la vie (j'y viens dans les sujets suivants mais ca me prend du temps pour écrire et j'ai quand même du boulot à faire donc je continuerai ce soir ^_^ ), insaisissable, inconnaissable, mais surtout juste car tendant à l'équilibre. Elle préside aux carrefours non tant physiques qu'imagés, chemins entre le monde physique, le monde céleste et le monde intermédiaire, en somme entre le physique, la pensée et la psychée...

Mais je vais pas tout dévoiler sinon je vais plus rien avoir à dire ce soir Laughing

Citation:
plus sûrement par une certaine psychanalyse du comportement humain ( ça y est, on est parti loin, là ) - qui expliquerait la vie, même dans ses moindres changements.

Entièrement d'accord. Néanmoins je m'interroge, un mythe peut-il être destiné à évoluer? Si tel est le cas cela ne signifie-t-il pas qu'il s'agit d'un mythe non symbolique? (un mythe symbolique n'étant à mon sens pas spécialement destiné à évoluer puisque les symboles sont censés être immuables?)

Citation:
Et c'est vrai, dans la mythologie, dans les mythologies, rien n'est jamais fixe ni fixé : à certaines divinités, des caractéristiques et leurs contraires s'associent sans que nous puissions crier à l'incohérence

Je n'ai point de certitudes à ce sujet, mais je dois avouer que je m'interroge souvent sur ces principes censés être double, je doute en réalité qu'ils le soient à l'origine, ils ne le deviennent que par le fait de la déformation ou de l'incompréhension qui en résulte, mais il me paraitrait surprennant d'envisager (toutes mythologies confondues) que des esprits initiés aient pu faire dire une chose et son contraire à un mythe. Ce serait dans un sens aller à l'encontre de l'objectif recherché, à moins que ceci ne soit le but recherché précisément.

Haaa la mythologie, c'est passionnant ^_^

(pour les amateurs de symbolisme je vous conseille d'ailleurs le très intéressant ouvrage (très dur à trouver hélas) de dom pernety (auteur du dictionnaire mythohermétique) nommé dictionnaire des fables égyptiennes et grècques)
_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Le Bien contre le Mal : une lutte digne des films Hollywoodiens !
Pour ma part, je n'ai jamais vu de gens faire le mal sans croire qu'ils faisaient autre chose que le Bien ! Certainement que le problème doit être un peu plus complexe que ça, alors

Nos posts se croisent mais l'idée nous rassemble ^_^ (tu vois qu'on est pas toujours en désaccord :bisous: Laughing )
_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Blodeuedd
Membre Actif


: :
Inscrit le: 21 Sep 2007
Messages: 448

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'ailleurs moi ce qui m'étonne c'est de parler d'Hécate uniquement comme méchante, néfaste et symbolisant le mal Confused. Pour moi elle est ambivalente, ce qui est somme toute assez naturel (même si les connotations l'emportent dans un sens). Après je me trompe peut-être Embarassed.

Edit : Bon des messages croisés Laughing. Au passage merci pour ce topic Arnaud Smile.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
La Fée Morgane
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 24 Avr 2007
Messages: 1832
Localisation: toujours là où il faut

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing J'ai du regarder ce que veut dire manichéenne (bah voui suis quand même luxembourgeoise). Bah suis pas comme ça y'a pas que du noir et blanc il existe beaucoup de nuance de gris.

Rha j'ai pas dit qu'elle était mal.Moi j'ai compris qu'elle était les deux, donc je voulais justifier qu'elle pouvait être les deux.Isis je voulais dire que pas seulement le bien pouvait avoir des dieux.
Donc si elle est ambigu, elle a les deux côtés, donc peut être idolâtrer par tout le monde, les méchants et les gentilles
Razz

Citation:
Néanmoins je m'interroge, un mythe peut-il être destiné à évoluer? Si tel est le cas cela ne signifie-t-il pas qu'il s'agit d'un mythe non symbolique? (un mythe symbolique n'étant à mon sens pas spécialement destiné à évoluer puisque les symboles sont censés être immuables?)
moi je dirai que oui cela peut changer, le symbolisme ne vient-ils pas des humains qui lui on attribuer ce symbole, donc qui l'ont associer à leur façon de penser en ce temps là.Comme les pensées changent, les symbolisme attribuer aussi.Le symbolisme n'est-il pas une association subjective du moment ou il a était défini?

Bon si tout le monde se moque de moi je sors, pour une fois que je voulais jouer dans la cour des grands
^_^
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isis 0
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 1090
Localisation: Dans ta pupille si tu me lis

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Je n'ai point de certitudes à ce sujet, mais je dois avouer que je m'interroge souvent sur ces principes censés être double, je doute en réalité qu'ils le soient à l'origine, ils ne le deviennent que par le fait de la déformation ou de l'incompréhension qui en résulte, mais il me paraitrait surprennant d'envisager (toutes mythologies confondues) que des esprits initiés aient pu faire dire une chose et son contraire à un mythe. Ce serait dans un sens aller à l'encontre de l'objectif recherché, à moins que ceci ne soit le but recherché précisément. "

Ah ! Vaste problème qui échappe à tout contrôle ! On veut écrire ci et c'est ça qui est compris, on veut montrer telle chose de nous et c'est un autre visage qui est pris en considération. Crying or Very sad
Lorsque l'individu se met à exister, il doit faire avec une chose en dehors de lui qui le circonscrit, le dépasse ou l'annihile : le regard d'autrui...

Au-delà des siècles et des divers noms d'initiés, quand le texte est écrit, fixé, il est soumis à l'éxegèse et les commentateurs en feront ce qu'ils en comprendront et ce vers quoi la sensibilité du moment les poussera.
C'est inévitable. Mais si le mythe n'est pas là pour évoluer, il fait évoluer, et malgré lui, son interprétation évolue de la même manière, car s'il ne le faisait pas, il retomberait dans l'inutilité. Combien de textes ne sont plus lus car inutiles à la société évoluant loin d'anciennes conceptions aliénantes ? Confused

On appelle ça la réception : le lecteur, l'éxegèse participe du mouvement qui fait qu'un texte continue d'avoir un sens ou non, au-delà de toute volonté de son ou ses auteurs...
_________________
" Mon avatar, sublime création,
Est un cadeau du divin Horapollon
dont je ne suis pas peu fière..."

Pour Imbolc, soyez bénis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Bon si tout le monde se moque de moi je sors, pour une fois que je voulais jouer dans la cour des grands

Personne ne se moque ne t'inquiète pas, on en débat sans être forcément d'accord, c'est différent Smile

Citation:
Comme les pensées changent, les symbolisme attribuer aussi

Les hommes évoluent certes, mais le sens d'une histoire hier est censé être le même sens demain. Ce n'est pas parceque les hommes changent que le soleil a cessé de se lever pour autant (ou alors on m'aurait menti? Laughing )
On peut interprêter différemment un symbole, mais le symbole lui ne change pas.
Enfin ce n'est que mon avis et il vaut ce qu'il vaut (pas grand chose en somme ^_^ )
_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2007 5:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
C'est inévitable. Mais si le mythe n'est pas là pour évoluer, il fait évoluer, et malgré lui, son interprétation évolue de la même manière, car s'il ne le faisait pas, il retomberait dans l'inutilité. Combien de textes ne sont plus lus car inutiles à la société évoluant loin d'anciennes conceptions aliénantes

Je n'avais pas compris ton idée, je suis on ne peut plus d'accord avec ca Smile
_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Ossian
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 2632
Localisation: froid équateur

MessagePosté le: Mer Oct 31, 2007 9:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

...et combien de textes sont déterrés, revisités, brodés, réinventés, mis au goûts du jour pour servir de nouvelles intentions, adaptés au paradigme culturel protéiforme d'une mondialisation...

Il y en a toujours un pour monter au grenier, chercher dans la malle des ancêtres un truc oublié, et se l'approprier...pour se dire grand pape d'une révélation nouvelle.

L'application de certains comme Arnaud et Isis, à démêler les fils n'en semble que plus indispensable.
Merci donc, car Robert grave m'avait un peu trop mélangé les pinceaux Laughing
Il est dans la nature humaine d'opérer des fusions et des amalgames j'usqu'au déséquilibre.

Certaines extrapolations peuvent se comprendre.
Les trois faces éclairées d'Hécate peuvent faire penser aux trois phases éclairées de la Lune (croissante, pleine, décroissante ?)
De Même, lorsqu'on se présente à un carrefour, trois nouveaux chemins s'ouvrent devant nous, dont les lueurs vascillantes des flambeaux ne laissent souvent entrevoir que des parcelles fugaces d'avenirs incertains, donc inquiétants.
Une voix semble résonner :
"-Choisis ton chemin, nain, mais choisis bien, deux d'entre eux t'amène à la perdition..." (pardon Nietzche...)
_________________
"i'm talking to you now
weels still turns
what ever you do now
fire still burns"
(D.M.)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2007 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

post mis à jour
_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Ossian
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 2632
Localisation: froid équateur

MessagePosté le: Mar Nov 06, 2007 11:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Interressant...la correspondance zodiacale, je vais essayer de plancher la dessus courant le mois... Wink
Merci Arnaud !
_________________
"i'm talking to you now
weels still turns
what ever you do now
fire still burns"
(D.M.)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Arnaud THULY
~*°Administrateur°*~


: :
Inscrit le: 19 Juin 2005
Messages: 2916
Localisation: Dans sa tanière

MessagePosté le: Mar Nov 06, 2007 11:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

le dodécagone zodiacal permet souvent d'appréhender les mythes, car lorsque par ses 12 points passent les étapes de celui ci, alors on peut être sûr de son caractère initiatique...
Certains vont jusqu'à penser que c'est de facon générale ce qui différencie le folklore du mythe initatique, mais sur ce point je dois avouer ne pas partager cette interprétation...
_________________


L'Alliance Magique, boutique ésotérique en ligne
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Approche Mythologique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique