Voir le sujet - [Rosacées] La Reine des prés :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Rosacées] La Reine des prés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Herboristerie -> Fiches de Plantes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Galanodel de Bray
Membre Actif


: :
Inscrit le: 07 Déc 2005
Messages: 369
Localisation: quelque part dans un coin de mon esprit

MessagePosté le: Mar Fév 07, 2006 11:36 pm    Sujet du message: [Rosacées] La Reine des prés Répondre en citant

Reine des prés: Filipendula ulmaria L.

Botanique:

Cette belle plante vivace, à port très élégant, abonde dans les prés, dans les bois humides, et le long des cours d'eau.
De la souche, à racines fibreuses, part une tige rougeâtre, parfois élevée de 1m à 1m 20.
D'un beau vert à la face supérieure, blanches et tomenteuses en dessous. (tomentum=duvet de poils)
Petites, jaunes, les fleurs sont regroupées en corymbre laches.
Le pistil se compose de cinq à huit carpelles, qui se transforment à maturité en akènes s'enroulant en spirale les uns autour des autres, et contenant des petites graines brunâtres.

Histoire:

La reine des prés fleurit depuis le mois de juin, jusqu'au mois d'août, et elle était utilisée pour décorer les autels des sorcières lors du solstice d'été.
On la récolte ainsi lors du solstice, car cette plante doit être cueillie avant la totale floraison, sinon elle perdrait toutes ses propriétés thérapeutiques et magiques.


Propriétés thérapeutiques:

Douées de propriétés diuréthiques, la reine des prés est un éxellent adjuvent dans les traitements des rhumatismes aigüs; elle sera efficace aussi contre la gravelle, la goutte, et l'hydropisie.

Utilisation en magie:

D'une manière générale, elle est utilisée pour tous rituels visant à la guérison, sous diverses formes.
On peut aussi la retrouver dans les potions visant à purifier son corps, grâce à ses propritétés diurétiques, ainsi que dans certains cas, comme aide d'un régime.

Divers:

Cette plante sera utilisée en tant que baume, cataplasme, mais le plus souvent en infusion.

Noms français: Belle des prés, barbe de chèvre, fleurs des abeilles, ulmaire, et bien d'autres encore.

(ces informations sont tirées du registre d'utilisation des plantes, dans le registre de la pharmacopée française de 1965)

C'est un essai, donc, soyez indulgents, et surtout toi karsho, tes conseils sont les bienvenus Wink
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Mystik
Membre Actif


: :
Inscrit le: 22 Jan 2006
Messages: 421
Localisation: Eure-et-Loir (28)

MessagePosté le: Mar Fév 07, 2006 11:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui merci Galanodel Smile

Quelle coincidence... je viens d'en acheter cette après-midi pour me faire des infusions (ben oui je suis enrubé Crying or Very sad )...

_________________

L'esperanço es lou pan di miserable.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
karsho
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 05 Déc 2005
Messages: 995
Localisation: là où on me cherche le moins

MessagePosté le: Mer Fév 08, 2006 12:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

niark niark niark.....wouh....toutes ces fautes.... Laughing

Citation:
Petites, jaunes, les fleurs sont regroupée en corymbre lâches.
Le pistile se compose de cinq à huit coupelles, qui se transforment à maturité en arkènes s'enroulant en spirale les uns autour des autres, et contenant de petites graines brunâtres.

alors...pour info, on parle de corymbe lorsque les fleurs sont disposées en grappe sur un même plan.
Ensuite, je crois que ce n'est pas de coupelles mais de carpelles dont tu parles. Un carpelle correspond à un élément constitutif de l'ovaire.
De même, c'est sans doute une erreur de frappe mais il ne s'agit pas d'arkènes mais d'akènes. c'est un mot qu'on emploi pour définir un fruit sec indéhiscent (qui ne s'ouvre pas), contenant une graine libre. Un exemple plus connu : le gland du chêne.
je vais corriger ça dans ton post

pour l'histoire, les peuples de la méditerranée confectionnaient des couronnes avec cette plante qu'ils offraient aux sylphides des marais.
Ces vertus médicinales ne sont découvertes qu'au XVIè siècle.

en usages thérapeutiques, on la trouve comme draineur de rein, contre les migraines, la cellulite, dans les régimes amincissants, pour soulager les brûlures d'estomac, diminuer l'acnée et l'eczéma,.....
on la retrouve pour soigner les articulations, les inflammations, les rhumatismes,....

Il faut quand même noter que Spiraea ulmaria est l'ancien nom de cette plante. Son nom actuel est Filipendula ulmaria

Elle est devenue célèbre en médecine car elle contient une substance très précieuse : l'acide acétylsalicylique, que l'on retrouve dans le saule est qui est mieux connue sous le nom de l'aspirine
à ce propos, ne trouvez vous pas que les mots spirée et apirine se ressemblent? Cool


ceci étant dit, merci Galanodel de nous faire partager une plante que tu aimes (et de garder un plan équivalent pour faciliter la lecture) Smile
ça va, j'ai pas été trop dure? Embarassed

pour en savoir plus cliquez :
ici

ou ici
ou là

(n'oublie pas non plus de préciser la source de l'illustration)
_________________
Ce que je dis n'est pas la vérité...c'est ma vérité. Y.K.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Galanodel de Bray
Membre Actif


: :
Inscrit le: 07 Déc 2005
Messages: 369
Localisation: quelque part dans un coin de mon esprit

MessagePosté le: Mer Fév 08, 2006 4:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

méchante và, tu vas encore me tirer les oreilles, mais merci quand même, je vais refaire quelques posts pour m'améliorer, et excuse moi pour les fautes, mon bouquin est tout vieux et il y a des taches de moisi, et plein de mots latin que je ne connais pas, même avec 5 ans de latin, bref, merci beaucoup d'en avoir rajouté.

L'image est de wikipédia, mais ze croyais l'avoir mis, zut :mur:
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
chaty1
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 27 Avr 2006
Messages: 174
Localisation: doubs

MessagePosté le: Ven Aoû 24, 2007 12:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir de mettre en pots la Reine des Prés que j'ai faite séchée en juillet, j'ai remarqué un effet "secondaire" de l'infusion de cette plante, elle remplace avantageusement le somnifère et aide à un sommeil très réparateur, par contre je l'ai essayé en bain, peut-être y suis-je restée trop longtemps 20mns, mais quand je suis sortie de ma salle de bain, j'ai bien cru ne pas arriver à ma chambre, je me sentais très faible. Crying or Very sad
Quelqu'un(e) saurait-il(elle) quelles sont les contre-indications de la Reine des Prés ?
D'avance merci à tous ceux qui peuvent me répondre :bisous:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mitzrael-888
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 02 Aoû 2007
Messages: 204
Localisation: AUBE 10

MessagePosté le: Ven Aoû 24, 2007 2:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour

une contre indication de la reine des prés
à dose concentrée , la reine des prés risque de provoquer des hématuries "secrets d'une herboriste" mulot marie antoinette

hématuries: présence d'urine dans le sang "dico hachette"

c'est tout se qui est éctrit

mitzrael-888
_________________
http://francoisdelaube.over-blog.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
chaty1
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 27 Avr 2006
Messages: 174
Localisation: doubs

MessagePosté le: Ven Aoû 24, 2007 2:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Smile , j'ai le même livre, Laughing (en fait l'hématurie c'est la présence de sang dans l'urine et non l'inverse Wink )
Mais ça ne dit pas pourquoi on a tellement envie de dormir quand on en prend une tasse, ni pourquoi j'ai eu une telle faiblesse en sortant de mon bain de reine des prés Crying or Very sad . J'attends d'autres avis éclairés.
:bisous:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
asnael
Membre Actif


: :
Inscrit le: 30 Juil 2006
Messages: 304
Localisation: Jamais bien loin lorsque mon aide est requise...

MessagePosté le: Ven Juin 11, 2010 1:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salutations… Very Happy

Je fais remonter cette fiche car j’en fais une relation avec une recette de cuisine que vous pourrez découvrir en cliquant
" Chez Couizole & Koré gastronomes witches ".

Ca date du 15 mars 2010, vaut mieux tard que jamais vous me direz ! Laughing
Je me suis inspiré de ton plan de travail cher Dante :coeur4:



La Reine des Prés, spirée ulmaire, ulmaire [Spiraea (ou Filipendula) Ulmaria]
[Rosacées (ou Rosaceae)]




Synonymes : Spirea ulmaria

Autres noms communs ou noms vernaculaires : Ulmaire - Barbe de chèvre ou de bouc - Pied de bouc - Herbe aux abeilles (ou fleur des abeilles) - Belle des prés - Vignette – Ormière - Spirée ulmaire, Herbe du pauvre homme. Filipendule ulmaire, fausse spirée

Nom allemand : Mädesüss
Nom italien : Olmaria
Nom Anglais : meadowsweet



Sa description :

C'est une plante mellifère d'un beau vert à la face supérieure, blanche et tomenteuse en dessous. (tomentum=duvet de poils)
Le pistil se compose de cinq à huit carpelles, qui se transforment à maturité en akènes s'enroulant en spirale les uns autour des autres, et contenant des petites graines brunâtres.

La reine des prés est une plante herbacée vivace au port élégant (son allure altière lui a d'ailleurs valu son nom de "Reine" des prés), à rhizome rampant noueux et aux racines fibreuses, dont la taille va de 1 à 1,50 m.

Elle possède de solides tiges raides, minces et robustes, souvent striées de rouge, porteuses de grandes feuilles inégales, imparipennées glabres, vert foncé dessus et argenté/blanc dessous, divisées en folioles dentées (dont la terminale est un peu plus grande) aux nervures rougeâtres et apparentes.

Les Fleurs, petites et très nombreuses, de couleur blanc crème, jaunes, à 5 sépales et 5 pétales sont regroupées en corymbes lâches arrondis forment des grappes composées terminales au parfum doux et pénétrant qui domine celui des autres espèces et donne à l'air cette agréable senteur sucrée caractéristique des soirées d'été à la campagne.

Les fruits sont secs et composés De 5 à 9 carpelles glabres tordus en hélice les uns autour des autres (qui donnent cette forme caractéristique en spirale à l'origine de son nom botanique de Spiraea) Renfermant de petites graines brunâtres.

Elle pousse dans les lieux humides (prairies, haies, sous-bois, le long des fossés et des bords de rivière) jusqu'à 1.800 m d'altitude, en étant très commune en Europe (Sauf la région méditerranéenne), en Asie occidentale et en Amérique du nord et absente en Corse.

Elle est riche en dérivés salicylés au même titre que le saule (Salix alba)
La reine des prés présente aussi un intérêt décoratif




Son histoire :

En écrasant une pincée de fleurs ou de feuilles, on perçoit une franche odeur de silicate de méthyle. L’huile essentielle élaborée par la plante en contient ainsi que de l’aldéhyde salicylique, qui constitue en grande partie l’action salutaire de la Reine des Prés.

Déjà connu chez les Egyptiens il y a 3500 ans, le saule est recommandé, 400 ans avant JC, par Hippocrate de Cos, père de la médecine. Il est utilisé en infusion d'écorce pour soulager fièvres et douleurs.
Son usage thérapeutique se perd au Moyen-âge, où il est réservé à la vannerie.

Elle passait pour être sudorifique, cordiale, vulnéraire et détersive autrefois, mais elle ne semble pas avoir était utilisée par les Anciens, et fort peu par les médecins du XVII et XVIII siècle.

C’est dans l’oxydation de l’aldéhyde salicylique qu’en 1838 le médecin et pharmacologue italien Rafaele Piria à découvert l’acide salicylique ;

C’est seulement vers 1850 que ses propriétés antirhumatismales et diurétiques ont été remises en lumière par l’abbé Obriat, un curé de Haute-Marne, qui fit connaître les succès qu’il en avait obtenus dans le traitement des hydropisies. Teissier, médecin de l’Hôtel-Dieu de Lyon, ayant eu connaissance de ses succès se livra à des expériences qui démontrèrent à l’évidence les propriétés particulièrement diurétiques de la plante.

C’est à partir de cette acide salicylique que le chimiste strasbourgeois Charles-Fréderic Gerhardt a découvert en 1853 l’acide acétylsalicylique, dérivé du précèdent, qui est le plus répandu de tous les médicaments puisque c’est l’aspirine.

En 1874, le chimiste allemand Nietzki extrait de la reine des prés un hétéroside dont le principal composant est l'acide salicylique.

En 1875, dès l'année suivante, cet acide salicylique est préconisé par le médecin suisse Carl Buss et le médecin français Germain Sée dans deux indications : pour faire tomber la fièvre et traiter les rhumatismes.

Dans leur Traité de Médecine de 1893, Charcot, Bouchard et Brissaud écrivent : «L'accord est unanime aujourd'hui pour reconnaître l'efficacité absolue de la médication salicylée en cas de fièvre, de douleurs, de rhumatismes ». Nous sommes à la veille d'une très grande invention.

Le 1er février 1899 un chimiste allemand, Félix Hoffmann, qui travaillait depuis quelques années sur l'acide salicylique tiré de la reine des prés réussit à inventer une nouvelle molécule active : l'acide acétylsalicylique, forme évoluée de l'acide initial doué de propriétés analgésiques extraordinaires. Les travaux d' Hoffmann ayant été effectués à partir de reine des prés qui est du genre spirœa, le médicament élaboré avec cet acide acétylsalicylique nouvellement isolé s'appela aspirine. Un siècle plus tard l’aspirine est le médicament le plus consommé dans le monde.

Le parfum suave et aromatique qu’exhale la plante la faisait jadis employer pour parfumer la bière, l’hydromel, ou le vin, auxquelles elle communiquait une très fine saveur de malvoisie, ce célèbre vin grec au goût de Muscat.

Synthèse des molécules:

Grâce à son hémi synthèse en 1838, puis sa synthèse en 1859, l'acide salicylique connaît une production industrielle en 1874.
Malgré l'énorme succès de cet antidouleur, les effets secondaires conduisent à des recherches complémentaires.
Félix Hoffmann, en 1897, aboutit enfin à une forme stable et pure d'acide acétylsalicylique, obtenue par acétylisation de l'acide salicylique.
L'Aspirine est née le 1er janvier 1899.
Dès lors, l'industrie Bayer met sur le marché ce produit miracle, qui reste l'un des médicaments les plus vendus au monde !



Sa culture et sa récolte :

Vous pouvez évidemment, si vous le désirez, planter la reine-des-prés au jardin; elle se multiplie fort bien par éclats de souche, et n'exige que deux choses : beaucoup d'eau et un peu d'ombre.
Cueillez la reine-des-prés au début de la floraison, en juin-juillet, dans les prairies inondées, au bord des sources, près des rivières, etc. Les racines sont actives, de même que les feuilles (plus faiblement), mais les fleurs ont un parfum si suave que ce sont elles que je vous conseille de récolter en premier.
Coupez les grandes « queues fleuries » de la plante à mi-hauteur, et faites-les sécher dans votre grenier, accroché au plafond la tête en bas.
On récolte la reine-des-prés de préférence en été
Ce n'est pas une plante menacée, mais elle a fortement régressé dans de nombreuses régions en raison du recul des zones humides suite aux drainages et/ou à leur comblement
La reine-des-prés pousse en Europe (par exemple dans les Alpes).





La Reine des prés en thérapie :

Plante Médicinale anti-inflammatoire et antalgique, utilisée lors de maladies rhumatismales, se présente souvent sous forme de comprimés ou en capsules.

Elle est devenue célèbre en médecine car elle contient une substance très précieuse : l'acide acétylsalicylique, que l'on retrouve dans le saule est qui est mieux connue sous le nom de l'aspirine

Citation:

à ce propos, ne trouvez vous pas que les mots spirée et apirine se ressemblent?


Les sommités fleuries renferment un ensemble de composants dont des flavonoïdes et autres hétérosides phénoliques. Ils confèrent a la reine des près des propriétés anti-inflammatoires puissantes utilisées dans le traitement des rhumatismes articulaires chroniques et de l’arthrose. L’ulmaire ou spirée (autres noms de la reine des près) renferme des dérivés salicylés qui ont la propriété d'abaisser la fièvre.
Ils ont une action anti-inflammatoire et antalgique a la fois douce, progressive et parfaitement bien tolérée.
Une étude menée en 1989 contre placebo a montré que la reine des près constitue, en association avec le cassis, un traitement de fond efficace de la maladie rhumatismale chronique. ceci d'autant plus qu'elle est parfaitement bien tolérée Elle diminue de façon appréciable ou supprime même la prise d'antalgiques classiques. qui sont toujours agressifs pour l'organisme à long terme. La plante est aussi un bon diurétique qui est utilise dans les cures d'amincissement pour favoriser l’élimination rénale de l'eau et résorber les œdèmes ou la composante douloureuse est souvent présente

1/Parties utilisées :

• Fleurs,
• sommités fleuries,
• racines
• feuilles.



2/Principes actifs :

> Flavonoïdes
> Dérivés salicylés (acide salicylique),
> Hétérosides
> Composés phénoliques
> Huile essentielle
> Tanin
> Glucosides,
> Gaulthérine,
> Spiréïne,
> Héliotropine,
> Vanilline.

A noter :
La reine des prés contient de l'Acide salicylique, précurseur de l'Aspirine, elle ne doit donc pas être consommée en excès, ni par les personnes ne supportant pas l'aspirine

3/Propriétés médicinales :

* La reine des prés est l'une des plus anciennes plantes médicinales européennes utilisée pour calmer les douleurs, en particulier grâce à ses propriétés d’élimination de l’acide urique. C’est pourquoi on la recommande dans le cadre de toutes les affections rhumatismales, les pathologies arthrosiques et arthritiques et les douleurs de toutes origines (migraines, névralgies).

* Efficace pour faire tomber la fièvre, c’est aussi un antispasmodique reconnu. En outre sa consommation est préconisée dans le cadre de la prévention des accidents cardio-vasculaires. On l’utilise comme cholérétique, diurétique, dépuratif et sudorifique. En cas de lithiase, la reine des prés se révèle très efficace pour dissoudre les calculs présents dans les voies urinaires ou dans la vésicule. Elle est utile pour réduire les effets de la cellulite.

* Anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique, elle possède aussi des propriétés digestives
* Les feuilles et les fleurs sont diurétiques, fébrifuges, antispasmodiques et antirhumatismales.
* Les racines et les feuilles sont astringentes, vulnéraires et détersives.
* Cette plante qui fait partie de la pharmacopée française y est autorisée en vente libre comme analgésique et anti-inflammatoire (véritable "aspirine végétale" comme le saule blanc)


4/Usages :

* Actuellement, la reine des prés est principalement utilisée :

1) En général :

* Dans les affections fébriles.
* Chaque fois qu'il est nécessaire de lutter contre un phénomène douloureux et inflammatoire.
* Chaque fois qu'il est nécessaire d'augmenter la diurèse.

2) En particulier :

* Sphère urinaire : Oligurie - Lithiases rénale et urinaire (urique et oxalique en particulier).
* Sphère ostéo-articulaire : Affections rhumatismales en général et l'arthrose en particulier.
* Autres sphères : Goutte - Œdèmes - Surcharge pondérale - Cellulite
* Douées de propriétés diurétiques, la reine des prés est un excellent adjuvent dans les traitements des rhumatismes aigus; elle sera efficace aussi contre la gravelle, la goutte, et l'hydropisie.
* L'Aspirine empêche la synthèse des prostaglandines, présentes dans tout le corps, et synthétisées lors d'inflammations et de fièvre
* On la trouve comme draineur de rein, contre les migraines, dans les régimes amincissants, pour soulager les brûlures d'estomac, diminuer l'acné et l'eczéma,.....

* Les formes habituelles d'administration de la reine des prés en phytothérapie contemporaine sont la poudre totale sèche (micronisée, et de préférence cryobroyée) en gélules qui représente le totum végétal de la sommité fleurie dans toute son intégrité et toute son intégralité, et l'extrait sec (généralement sous forme de nébulisât) également en gélules.

* Elle peut aussi être prise sous forme d'infusion (faire infuser pendant 10 minutes 50 g de sommités fleuries séchées dans un litre d'eau venant d'être bouillie et qu'on laisse refroidir deux à trois minutes pour que sa température soit inférieure à 90° C, ceci afin de préserver certains principes actifs qui est détruits à 100° C, et filtrer ; ou, pour plus de facilité, en utilisant les sachets-doses prêts à l'emploi ou sous forme d'extrait aqueux prêt à l'emploi (en ampoules buvables) vendu dans les pharmacies et les magasins de diététique.

* Elle est également utilisée dans de nombreuses préparations magistrales associant diverses plantes complémentaires anti-inflammatoires comme le cassis, le frêne, l'harpagophytum, etc. (sous forme d'infusions composées, mais surtout aujourd'hui sous forme de mélanges de poudres totales ou d'extraits secs en gélules) choisies et prescrites en fonction de chaque malade par les médecins phytothérapeutes.

* La reine des prés existe enfin sous forme de très nombreuses spécialités pharmaceutiques phytothérapiques répondant à ses indications (seule ou en association avec d'autres plantes aux vertus complémentaires)

Utilisation alimentaire :

* Cette plante a été utilisée comme aromatisant pour les crèmes et les desserts, mais aussi les dentifrices et les boissons.
Tisanes : Fleurs et feuilles donnent une infusion agréable (Elles peuvent aussi être mises à macérer dans du vin pour le parfumer).
* Cette plante sera utilisée en tant que baume, cataplasme, mais le plus souvent en infusion.

Utilisation en magie :

* D'une manière générale, elle est utilisée pour tous rituels visant à la guérison, sous diverses formes.
On peut aussi la retrouver dans les potions visant à purifier son corps, grâce à ses propriétés diurétiques, ainsi que dans certains cas, comme aide d'un régime.

* La reine des prés fleurit depuis le mois de juin, jusqu'au mois d'août, et elle était utilisée pour décorer les autels des sorcières lors du solstice d'été.
On la récolte ainsi lors du solstice, car cette plante doit être cueillie avant la totale floraison, sinon elle perdrait toutes ses propriétés aromatiques, thérapeutiques et magiques.

* L’histoire, les peuples de la méditerranée confectionnaient des couronnes avec cette plante qu'ils offraient aux sylphides des marais.

Posologie moyenne :

* La posologie pour la consommation de reine des prés est de 800-1500 mg par jour
* Les doses moyennes journalières à prendre pour les différentes formes habituelles d'utilisation sont les suivantes :

• Poudre totale sèche micronisée en gélules : 2 à 3 g à prendre avec un verre d'eau en trois prises : matin, midi et soir avant les repas.

• Extrait sec (nébulisât) en gélules : 400 à 600 mg à prendre avec un verre d'eau en trois prises : matin, midi et soir avant les repas.

• Infusion : Boire une tasse matin, midi et soir entre les repas.

• Extrait aqueux : Prendre une ampoule dans un peu d'eau matin, midi et soir avant les repas.

* La durée du traitement (sous ces formes et à ces doses) est éminemment variable en fonction des troubles à traiter et de leur importance. En règle générale, il doit être poursuivi jusqu'à disparition (ou nette amélioration) de ceux-ci.

• Préparations magistrales médicales : Suivre strictement les indications mentionnées sur l'ordonnance Par le médecin traitant.

• Spécialités pharmaceutiques : Suivre les recommandations d'utilisation du laboratoire quant à la dose, la Durée du traitement et - pour les enfants - l'âge à partir duquel la spécialité peut être prise.

Contre Indication :

* À dose concentrée, la reine des prés risque de provoquer des hématuries (Hématuries: présence d'urine dans le sang).
* Possible interaction avec d'autres médicaments, veuillez demander conseil à votre spécialiste

* Il ne faut jamais faire bouillir la reine des prés, ce qui explique l'absence de décoction dans les formes D’utilisation.

* La reine des prés est d'une totale innocuité (même à fortes doses), n'engendre aucune accoutumance, N’a aucune contre-indication formelle (elle n'est déconseillée que chez les rares personnes présentant déjà Une allergie à l'aspirine), ne provoque aucun effet secondaire aux doses conseillées ci-dessus (notamment au Niveau du tube digestif comme cela arrive malheureusement avec l'aspirine de synthèse), et ne présente pas D’incompatibilités avec d'autres thérapeutiques (y compris chimiothérapiques) pouvant lui être associée. Elle Peut donc être utilisée (quand nécessaire) à fortes doses et en cure prolongée de plusieurs semaines Sans aucun risque.

* Enfin, la reine des prés fait partie (comme le mélilot et la mélisse) des meilleures plantes mellifères Sauvages.

Pour conclure :

Vieille de plus d'un siècle, l'aspirine malgré son succès présente des effets secondaires. Mais d'autres vertus thérapeutiques font de l'aspirine une molécule d'avenir (anticoagulante, anti-tumorale...).


Sources :
* dictionnaire Hachette
* « Secrets d'une herboriste » Mulot Marie Antoinette
* Galanodel
* Registre de la pharmacopée française de 1965
* Mon herbier personnel que j'avais construit lors de mes examens de BP fleuriste et dans lequel déjà je n'y avais pas mentionné mes sources ce qui m'avait valut des points en moins Crying or Very sad
* Lexique des plantes
* Wikipédia et autres dictionnaires sur internet.
* Dante pour:
* La synthèse de ses recherches
* Bonnes à croquer, Gilbert Fabiani, Equinoxe, 2008.
* La phytothérapie, Jean Valnet, Maloine, 1983.
* Petit Larousse des plantes médicinales, Gérard Debuigne/François Couplan, Larousse, 2009.
* Les plantes du jardin médiéval, Michel Botineau, Editions Eveil Nature, 2001.
* Encyclopédie visuelle des plantes sauvages, Jean-Marie Polèse, Artémis Editions, 2007.
* Guide du promeneur dans la nature, Félix/Toman/Hisek, Hatier, 1974.
* Les plantes médicinales, Anne Iburg, Gründ, 2004.
* Plantes aromatiques et médicinales, Lesley Bremness, Bordas, 1996.
* Les nouvelles plantes qui soignent, Danielle Roux, Editions Aspen, 2005.
* Les nouveaux remèdes naturels, Jean-Marie Pelt, Marabout, 2001.
* Larousse illustré, 2005.





Asnaël, P-C-I.
Edit 2 fois :
1) Corrections tailles photos
2) Corrections des liens

_________________
Fais aux autres ce que tu aimerais qu'ils te fassent...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Ven Juin 11, 2010 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu t'es fendu d'un magnifique travail mon cher PCI. Mieux vaut tard que jamais, comme tu dis... Cool Félicitations :bisous:
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
couizole
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 2378

MessagePosté le: Ven Juin 11, 2010 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapeau bas. ^_^

En plus, avec les liens sur les mots peu courants. :applause:

:bisous:
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
asnael
Membre Actif


: :
Inscrit le: 30 Juil 2006
Messages: 304
Localisation: Jamais bien loin lorsque mon aide est requise...

MessagePosté le: Sam Juin 12, 2010 12:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à vous deux... Very Happy
_________________
Fais aux autres ce que tu aimerais qu'ils te fassent...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Herboristerie -> Fiches de Plantes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique