Voir le sujet - Josephin PELADAN (1858 / 1918) :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Josephin PELADAN (1858 / 1918)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Invité







MessagePosté le: Dim Aoû 17, 2008 7:42 pm    Sujet du message: Josephin PELADAN (1858 / 1918) Répondre en citant




Péladan, qui voit dans l’art une manifestation du divin, s’inscrit, à sa façon bien particulière, dans la mouvance idéaliste et symboliste. Mais, s’il trouve sa place parmi les écrivains du renouveau occultiste, auprès de Huysmans notamment, son itinéraire reste irréductiblement original. Mystique, Kabbaliste, chrétien dissident, membre de la rose croix, Péladan s’attribue bientôt une autorité spirituelle, se prétend le descendant des prêtre chaldéens et s’accorde le titre de «Sâr ».


Joséphin Péladan, natif de Lyon, où son père était écrivain mystique et journaliste, aura été dans une certaine mesure, ce que l’abbé Lacuria avait été par rapport au curé d’Ars font remarquer les ésotéristes.
Avec Péladan c’est la génération post-spirite qui lèguera à Lyon un héritage occulte.

Il se proclama mage avec le titre de Sâr, pris à l’ancienne langue assyrienne. C’est pourquoi il se fera appeler Sâr Mérédack Péladan. celui-ci anti-spirite par défiance envers les esprits qu’il assimile plutôt à des démons, admet cependant la thèse des vies successives (réincarnation). Ayant créé l’Ordre de la Rose-Croix du Temple et du Graal ou Rose Croix catholique (1890) Joséphin Péladan y organisa des expositions. Le Sâr publia des romans ésotériques dans lequel il évoque les grands mythes. Et il pressentit l’ésotérisme qui auréola les génies tels Léonard de Vinci, Rabelais et Richard Wagner. Signalons que les deux défenseurs de la Rose-Croix Joséphin Péladan et Stanislas de Guaita finiront frères ennemis. Ce sera la guerre des deux roses. Pourtant les deux furent membres du premier suprême Conseil de l’Ordre martiniste et également collaborateurs de la revue L’initiation de Papus.

Le Sâr Péladan, catholique ultramontain se promenait vêtu en hiérophante, confondant peut-être déguisement et spiritualité. Mais il est sûr qu’une robe de mage donne du prestige. Georgette Leblanc, compagne de Maeterlinck et sœur de Maurice Leblanc rencontra dans les salons parisiens le Sâr Péladan qu’elle décrit « avec ses oripeaux de velours usé et ses mains éloquentes en leurs corolles de dentelles fanées ». Car ses outrances vestimentaires le desservirent: « Il était parfumé de sept parfums correspondant aux sept planètes, mais où dominait impérieusement l’eucalyptus. Un large col de dentelles sans cravate entourait son cou, mais s’échancrait assez pour recevoir un gros bouquet de violettes; ses gants de peau grise avaient des baguettes mauves à rehauts d’or ».

Comme on l’a vu, Péladan fonda en août 1890 un groupe à sa dévotion qu’il intitula Rose-Croix catholique du temple et du Graal. Et il décerna deux titres: celui d’impérator et celui d’Archi-Mage. Les manifestations annuelles de l’Ordre comportaient un salon de tous les arts du dessin qui fonctionna de 1892 à 1897. Péladan, à la foi catholique, s’effrayait des outrances occultistes de l’ordre Kabbalistique de la Rose-Croix auquel il appartenait. Il faut rappeler que les lieux où officièrent les chevaliers de la Rose Croix font partie de la petite histoire de Paris: appartements de Péladan, de Guaita, rue Notre-Dame des champs, rue Pigalle, avenue Trudaine.

La guerre des deux roses éclata en juin 1890. La séparation se fit d’abord à l’amiable. Mais un an plus tard, l’Initiation fut mise à l’index par l’église, les rapports s’envenimèrent. Et la guerre des deux roses a passionné le Tout Paris. Comme l’écrit Jean Prieur, Émile Zola qui n’avait pas le genre ambiant était venu promener son lorgnon et sa loupe sur les invités du Sâr Péladan. Cependant l’influence de Péladan qui étendit sa méthode non seulement à la magie et à la religion mais à toutes les branches de l’Art fut considérable en son temps.
Il faut reconnaître que l’esthétique de Péladan fut de la plus grande utilité sociale dans un temps où l’art sombrait dans un réalisme pouvant attacher la pensée à des sensations vulgaires.


Alain Poret.

Revenir en haut
Melmothia
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 179

MessagePosté le: Mar Oct 20, 2009 10:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Joli texte Smile Extrait de quel ouvrage d'Alain Poret ? J'ai moi-même commis un article sur notre Sâr (posté par ici : Le mage d'Epinal), il faudrait peut-être les réunir ou les linker?
_________________
Tout homme qui fait quelque chose a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens qui ne font rien du tout (J. Clarétie)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique