Voir le sujet - Candomblé :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Candomblé
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Autres Magies du Monde -> Vaudou, Macumba, Santeria et autres Syncrétismes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Sep 29, 2008 4:26 pm    Sujet du message: Candomblé Répondre en citant

La Danse des Orishas
Poème de Neno D’Oxalá ...et traduit par Kamaléo

Noir de couleur et l’âme emplie de sagesse ; j’observe les étoiles et tente d’imaginer où pourrait être la demeure de notre grand Seigneur…de notre père bien aimé Oshala.
Chasseur de lettres, je tente d’exprimer par les mots, cette recherche qui est la nôtre, et qui parait ne pas avoir de fin...quand j’entends au loin le vent qui m’appelle :

- « Pèlerin…tu veux danser ?...Veux-tu participer à la fête des Orishas ? »
- Quelle fête ? demande l’homme, qui semblant tant attaché au tronc de l’ignorance, reste prisonnier de la demeure qui est son corps.

Le vent répond :
- « Laisse-moi donc te guider un peu, jusqu’à ce que tu saisisses le sens de mon invitation et jusqu’à ce que tu rassembles tes forces pour voler de tes propres ailes, pour danser de tes propres jambes ».
Erê (Gamin) dans le cœur…j’acceptais l’invitation et volais avec le vent…c’était comme si je sentais sur mon visage les tous premiers rayons du soleil de la matinée. Curieux, je demande au vent de connaître son nom, et j’entendis alors un rire féminin qui me répondit dans un souffle de grâce :
- « Je suis Oya – je suis Yansan...je suis la déesse des vents ».

Et la déesse des vents devint nuages amoncelés…qui me livrait à la forêt en forme de pluie. Devenu gouttes d’eau, je me posais sur les feuillages pour courir ensuite jusqu’à la terre. C’est alors que de gouttes d’eau, je devins boue argileuse et de l’argile je me suis formé.

Je suis le chasseur qui chasse dans les bois, l’indigène qui se faufile délicatement dans la jungle ; je suis Oshossi le propriétaire de l’arc et de la flèche qui dessine sur le sol avec la ‘pemba’ (« craie »). Je suis Oshossi, pérégrinant de forêt en forêt à la recherche de mon chemin…je chasse la connaissance, je cherche la sagesse des montagnes. J’apprends à sourire avec chacun des dangers que je rencontre et respecte toujours mes adversaires…j’accepte tous les défis ! Chaque pas est pour moi une expérience ; chaque virage un nouveau cycle et finalement en apercevant la montagne de l’amour…je crie : Kaô Shangô !!!

Shangô me reçoit vêtu de montagnes et à ses pieds je laisse ma connaissance. Recevant mon offrande, il la taille dans le feu pour la transformer en pierres et roches. De sa hache à deux faces, Shango martèle la pierre et devint alors Tonnerre. Le son étincelant de la connaissance contre la roche est entendu aux quatre coins de la terre et la lumière des étincelles se reflète dans la lune, qu’Ogoun s’en alla chercher pour la transformer en machette et disant :
- « Mon cher guerrier, ta connaissance sera ton arme...utilises cette machette pour contribuer au tout (à l’équilibre et l’harmonie) dans le monde ; et n’oublies jamais de respecter et d’honorer ce don que tu as reçus."
- "Néanmoins…un conseil : ne te préoccupes pas de la gratitude des autres, car quiconque œuvre à l’équilibre et à l’harmonie du monde en restera détaché ; et tout le monde sait bien également que pour le travail bien fait, chacun est récompensé par d’autres dons en retour."

Je remercie pour le cadeau, et me séparais du cavalier de la lune pour rejoindre le bord de mer, au moment même où le soleil atteignit le zénith de sa course céleste quotidienne.
C’est au bord de l’océan que je devins marée et gentiment – par intermittence – je fus livré à la plage. C’est alors que je regardais à nouveau vers les eaux marines et vis des vagues bleues s’élever…le soleil naissant devenir sourire et lorsque mes yeux étaient emplis d’eaux…surgit alors Yémoja que j’honorais en criant de joie : Yêêêêê Odô Iya !... Honneur à toi Mère des Eaux…Reine des Océans ! Merci à toi…ma Mère.
Et la Dame des vagues s’éloigna sans oublier de m’envoyer un baiser affectueux de brise marine…

Puis je sentis que mon corps était sur le point de se réveiller…mais avant le réveil complet, je perçus que de l’autre coté de la plage, s’écoulait une cascade d’eau qui se transformait peu à peu en une splendide rivière. Sur les rives de ce fleuve, une femme à la beauté somptueuse pleurait doucement. En m’approchant, je vis que c’était Oshun qui, même en pleurant, ne se lassait pas de rire également…puis Elle finit par m’inviter à s’assoir à ses cotés.

Je lui demandais alors…enchanté par sa beauté :
- « Pourquoi pleures-tu donc, Guerrière des eaux douces »
- « Je pleure pour les hommes, mon petit pèlerin des étoiles…mais ne t’y trompes pas…je n’ai pas de tristesse dans mes larmes…bien au contraire : c’est de joie que je pleure !...je pleure comme celui qui rend hommage…mes larmes sont mes offrandes ; ainsi quelque soit l’homme qui étanche sa soif à ma source se réveille peu à peu…chacun à son rythme, chacun avec son style…jusqu’à se transformer lui-même en Orisha. »
- « Est-il réellement possible de faire un miracle de cette ampleur ? Demandais-je, « Est-il réellement possible que l’argile devienne étoile et l’Etoile un morceau d’argile ? »
- « Petit pèlerin…si un jour l’argile avait été une étoile, il serait encore très difficile de croire que l’argile peut briller à nouveau, ne penses tu pas ? »
Continuant à me parler…Elle me demanda :
« Mon fils chéri…réfléchis à ces mots que je vais te dire : l’homme regarde toujours vers le ciel à la recherche des Orishas ….sans percevoir ni comprendre que la plupart des Dieux habitent en nous-mêmes… !!!
Maintenant je te demande : « Où pensais tu que se trouvait la demeure de notre bon Père Oshala ? »

Ashé ô !


K
_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour, après ce texte (ci-dessus) aux allures énigmatiques mais qui pourtant recèle bien des secrets, je vous propose une présentation – introduction … officielle et un peu académique Smile sur la religion du Candomblé… et qui sera sans doute plus évocateur pour vous que la poésie que j’avais choisie !

Ce n’est pas tiré d’un livre mais c’est tout à fait personnel et si vous souhaitez consulter les quelques références vraiment académiques cette fois sur le sujet … je peux vous en transmettre quelques unes



DR - Les Orixas (prononcez "Oricha" -ancêtres divinisés et entités sacrées du panthéon Nagô) autour de l'arbre sacré - axe qui relie le monde terrestre aux autres.

Le Candomblé, est un terme générique au Brésil qui est d’origine angolaise (« Kandombélé ») pour évoquer un ensemble de traditions religieuses venues d’Afrique et pratiquées par les anciens esclaves puis réadaptées à l’environnement et à la réalité du Brésil d’aujourd’hui par leurs descendants après l’abolition de l’esclavage.
Pratiqués par des adeptes issus de toutes les régions et de toutes les classes sociales du pays, les «terreiros», les temples où s’exercent les cultes de cette religion, se concentrent principalement autour des grands centres urbains du littoral (São Paulo, Rio de Janeiro, Salvador, Recife, etc ) où vit également la majorité de la population.

Les différentes traditions du Candomblé appartiennent toutes au grand groupe qu’il est convenu d’appeler au Brésil les religions afro-brésiliennes. Pourtant le candomblé fait figure d’exception dans ce grand ensemble des religions ‘afro’ par son refus du syncrétisme et par l’affirmation d’une identité et d’une origine culturels quasi exclusivement africaine (contrairement à l’Umbanda et à la Macumba – entre autres – qui revendiquent et assument le syncrétisme comme un de leurs fondements religieux).



DR - Colliers sacralisés symbolisant la filiation divine et l'appartenance communautaire de ceux qui les portent. Ils sont un moyen d'identification au même titre que le nom sacré.

Le candomblé est l’équivalent brésilien de la religion vaudou d’Haïti – R. Dominicaine (pour les nations les moins syncrétistes), du Shango-Cult de Trinidad, des différentes «reglas» de Cuba (mais pas de la santeria qui s’apparente davantage à l’umbanda), des religions Obeah et Kumina de Jamaïque, de la religion des Garinagu-Garifunas du Honduras ou encore celle des Saramacas du Surinam.

Toutes ces religions appartiennent au grand ensemble des religions afro-américaines auquel on pourrait ajouter une myriade de cultes locaux et de spiritualités diverses réparties dans toute l’Amérique (le quimbois des Antilles, le Makaya d’Haïti, les « afro – cultes » du Pérou et d’Equateur, le tambor-de-mina, Xemba, Xangô, Batuque au Brésil …selon la région) …ainsi que toutes les variantes syncrétiques dérivées d’une origine africaine ( Mamissi et Hoodoo aux USA, Santeria à Cuba, Umbanda et Candomblé-de-caboclo (ou jarê) au Brésil (entre autres) , Maria- Lionsa au Vénézuela et Colombie, Rastafarisme en Jamaïque etc…
…la liste ne pouvant être exhaustive (quoique représentative !)



DR - Un adepte du candomblé Nagô lors du rituel d'initiation.


Le Candomblé brésilien se compose de 3 traditions majeures – ou Nations - reconnues comme des branches ou des variantes d’une même culture religieuse dont les adeptes se reconnaissent appartenir : Les Nagôs, les Jêjes, les Bantus (ou Kongos et Angolas) … (chacune représentant les traditions d’un peuple ou d’une région d’Afrique).
La plus importante de ces Nations en terme numéraire comme en terme de légitimité culturelle et religieuse est le candomblé Nagô - modèle «orthodoxe» du genre et réputé le plus «pur» (entendez par là le plus authentiquement africain) - qui tire ses origines de la religion des Orishas autrefois pratiquée au Nigeria et au Bénin par les peuples Yoroubas (Sud-Ouest du Nigeria) … et réhabilitée actuellement par ce même «peuple» mais non sans mal !
La religion Orishas des Yoroubas aura donné au candomblé brésilien son essence et sa structure, son organisation et sa liturgie…bref son « corpus religieux » et c’est autour de cette trame, de cet axe ou pilier que se grefferont et s’adapteront les autres religions venues d’Afrique avec leurs langues, leurs panthéons et leurs coutumes représentant ainsi toutes les croyances et origines culturelles africaines au sein de Nations distinctes au Brésil mais solidaires sous le vocable : Candomblé.
Il y a une raison historique à cette suprématie Yorouba au Brésil parmi les religions africaines ;… mais religieuse également grâce aux fondements mythiques de cette religion qui ont été les mieux conservés au Brésil contrairement aux autres traditions africaines… dont les représentants arrivèrent également bien plus tôt sur le continent américain.



Valter Pontes/coperphoto/pagos - Bahianaises (et adeptes du candomblé) dans la ville de Salvador da Bahia devant l'église de Notre Dame "da Conceiçao da praia" lors de la cérémonie du "lavage" des marches de l'église de Notre Seigneur de "Bonfim".


La seconde de ces Nations est le candomblé « Jêje ou Djêdje » qui accueille en son sein les descendants des peuples Adjas-Ewé-Fons venus du Bénin, du Ghana et du Togo. La Nation «Jêje» perpétue l’héritage brésilien de la religion vôdun pratiquée encore de nos jours dans le golfe de Guinée, et tout particulièrement au Bénin et Togo. Contrairement à Haïti, la tradition « jêje » n’a subi que peu de syncrétisme (ou l’a rejeté) en dehors du langage …et continue par exemple d’invoquer les vôduns sous leurs noms africains dont la mémoire et les légendes ont été conservées (alors qu’en Haïti, ce patrimoine culturel et religieux semble avoir quasiment disparu au profit du syncrétisme). La nation jêje est réputée au Brésil pour être également la plus fermée des nations afro-brésiliennes dont les secrets sont jalousement gardés.

La troisième de ces Nations est le candomblé Bantu qui représente les traditions venues d’Afrique centrale. C’est peut-être la plus syncrétique des trois (mais syncrétique entre religions afro) et le modèle Nagô y est prépondérant. La langue utilisée lors des cultes et certains noms typiques de leur panthéon caractérise la nation Bantou qui se subdivise elle-même en divers groupes…
Certains distinguent notamment au sein du candomblé bantou, la nation Kongo et la nation Angola qui comme leurs noms l’indiquent correspondent à des régions très précises d’Afrique centrale.
Les premiers esclaves déportés au Brésil étaient bantou et c’est pourquoi leur culture traditionnelle a le plus souffert des répressions et des persécutions de l’époque de l’esclavage.



Robson Mendes / AE - Une adepte du candomblé faisant une offrande sur une plage lors de la cérémonie en l'honneur de Yémanja - orixa des eaux salées et de la famille - qui se déroule tous les ans à Salvador de bahia le 2 février.

Voilà pour commencer, j'espère que cette présentation vous éclairera davantage sur le sujet que la poésie et suscitera votre intérêt...je suis à votre disposition pour d'éventuelles questions Smile

K
_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*


Dernière édition par Kamaleo le Sam Juin 27, 2009 2:06 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Hermes
Membre prenant racine



Inscrit le: 21 Juin 2009
Messages: 81
Localisation: sur une terre d'éveil dans un monde de lumière!

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 6:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Magnifique ! très intéressant vraiment K ! Bravo pour ce texte !

Il est vrai que souvent on cherche loin de nous les biens dont on porte la source et pourtant dès cette terre nous marchons dans le ciel, donc inutile de regarder en haut !
_________________
La vérité c'est qu'il n'y a pas de vérité! Rien ne doit être craint, mais tout doit être compris !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Hermès :super:

Citation:
Il est vrai que souvent on cherche loin de nous les biens dont on porte la source et pourtant dès cette terre nous marchons dans le ciel, donc inutile de regarder en haut !

...en revanche regarder en arrière... Smile
ça me fait penser puisque nous aimons les proverbes et autres dictons à celui ci dont je serai bien incapable de dire de qui il est mais que je trouve ...puissant !!:
...pour savoir où l'on va, mieux vaut connaître d'où l'on vient Wink


K
_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Invité







MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 7:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La sagesse du texte est vraie Magie Autre Smile

heureux celui qui sait la lire...

Smile merci K Wink
Revenir en haut
Invité







MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 7:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mes respects mon cher Kamaleo! Magnifique!!!
Revenir en haut
Hermes
Membre prenant racine



Inscrit le: 21 Juin 2009
Messages: 81
Localisation: sur une terre d'éveil dans un monde de lumière!

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 7:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Exact K , il faut toujours descendre à la racine pour en connaître et en découvrir la nature !

Quoique souvent il faudrait commencer par la fin puisqu'on ne sait rien de nos origines !

Mais tu sais qu'Hermann Hesse dit dans biographie indienne :
"Les choses se déforment facilement quand on regarde en arrière"
_________________
La vérité c'est qu'il n'y a pas de vérité! Rien ne doit être craint, mais tout doit être compris !


Dernière édition par Hermes le Ven Aoû 07, 2009 7:32 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 8:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
obrigado, Kamaleo. Wink

...valeu Marihanna...aquela escondida Very Happy
Et le poème de Neno, tu l'as aimé ?

Merci à tous...!!
Sammael, mes respects également...Smile


K
_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
elleaimelanuit
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 19 Avr 2008
Messages: 1369
Localisation: Là-­bas sur mon nuage , pas loin de toi...

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 10:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

:salutations: Kamaleo magnifique texte :salutations:


A la recherche d'une rose au coeur de la forêt
On ne vois que l'absence de la rose
Et l'on oublie la beauté de ce qui nous entoure.

Pensée indienne KIYOHA
Smile

_________________

*[ Attends..Laisse faire les jours... Laisse le temps au temps... Et à l'amour ]*



~° Mon Ange °~
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Hermes
Membre prenant racine



Inscrit le: 21 Juin 2009
Messages: 81
Localisation: sur une terre d'éveil dans un monde de lumière!

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 10:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ta connaissance sera ton arme ! c'est beau cette phrase!
_________________
La vérité c'est qu'il n'y a pas de vérité! Rien ne doit être craint, mais tout doit être compris !


Dernière édition par Hermes le Ven Aoû 07, 2009 7:31 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hermes
Membre prenant racine



Inscrit le: 21 Juin 2009
Messages: 81
Localisation: sur une terre d'éveil dans un monde de lumière!

MessagePosté le: Dim Juil 19, 2009 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou tout le monde !!!
_________________
La vérité c'est qu'il n'y a pas de vérité! Rien ne doit être craint, mais tout doit être compris !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2009 4:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Coucou tout le monde !!!

PARDON PARDON ... je vous dois des excuses pour ne pas avoir tenu mes engagements ...en particulier à toi Hermes ... mais voilà un bonne leçon (la 1ère) bien typique des Orichas puisqu'avant de promettre quoique ce soit, j'aurais du préciser... "si Dieu le veut" ! ... façon de dire que c'est avant tout eux qui décident ou si vous préférez qui permettent ce à quoi nous nous sommes engagés et qui rendent les choses possibles ... car les oublier leur font immédiatement nous rappeler à leur bon souvenir Very Happy

Alors je ne répéterai pas une 2nd fois la même négligence et si donc, les orishas y consentent, je m'efforcecai de continuer ce que j'ai commencé bien que je sois comme tout le monde... à la recherche du temps perdu Wink
Axé ô

K

_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Sep 16, 2009 3:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Post original a été mis à jour en octobre 2010 à l'adresse suivante:

http://candomble.over-blog.fr/categorie-11120527.html

Asé
K

_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*


Dernière édition par Kamaleo le Lun Oct 11, 2010 12:27 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Invité







MessagePosté le: Mer Sep 16, 2009 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ton post, mais il faut réduire les images Smile
Revenir en haut
Kamaleo
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 121
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Sep 16, 2009 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ok c'est noté gracieuse modératrice Smile ... dois je le faire pour ce post aussi ou le message visait surtout le prochain post...

K

_________________
*~*~*~*
Ce n'est pas à la taille de l'arbre que l'on mesure la force de l'Esprit qui y réside
*~*~*~*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Autres Magies du Monde -> Vaudou, Macumba, Santeria et autres Syncrétismes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique