Voir le sujet - La Quête de la tombe perdue d'Alexandre Le Grand :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
La Quête de la tombe perdue d'Alexandre Le Grand

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Magie Egyptienne - Khémitisme
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:17 pm    Sujet du message: La Quête de la tombe perdue d'Alexandre Le Grand Répondre en citant

sources utilisées :
Toutankhamon Magazine N°39
Andrew Michael Chugg The Quest for the Tomb of Alexander the Great, 2007.
Wikipedia




Un peu d'histoire

Alexandre le Grand meurt le 28 Dæsios au soir, c’est-à-dire le 10 juin -323, à l’âge de 32 ans à Babylone.
Le cadavre embaumé d’Alexandre devient l'enjeu d'un conflit entre ses diadoques (généraux). L'un d'eux, Perdiccas, fidèle à Roxane et à Alexandre IV, décide dans un premier temps de le rapatrier à Aigéai, l'ancienne capitale de Macédoine, là où reposent les ancêtres du conquérant. Le corps est ainsi placé dans un premier sarcophage anthropoïde en or, enfermé à son tour dans un deuxième cercueil doré, un drap pourpre recouvrant le tout. L'ensemble est disposé sur un char d'apparat surmonté d'un toit que soutient un péristyle ionique. Ptolémée Ier Soter n'hésite pas à attaquer la procession funéraire pour s'approprier le sarcophage et l'exposer à la dévotion à Memphis (Men-Nefer). Selon le pseudo-Callisthène, le cadavre est ensuite transporté à Alexandrie vers -280, à l'aide d'un coffre de plomb par Ptolémée II. Ce dernier le place à l'intérieur d'un temple dans un nouveau sarcophage recouvert d'or. Ptolémée IV Philopator enfin fait construire un mausolée somptueux (le Sôma) dans lequel il expose la dépouille d'Alexandre. Dans La Pharsale de Lucain, on apprend que le monument se dresse sur un tumulus et a la forme d'une tour de marbre surmontée d'un dôme pyramidal. Tout autour sont aménagées de petites chapelles destinées à recevoir les corps des rois lagides, l'ensemble étant protégé par une enceinte murée qui délimite le téménos. Il est presque certain que le Sôma se trouvait quelque part à l'intersection de la voie Canopique, qui traverse la ville selon un axe nord-est sud-ouest depuis la porte du Soleil jusqu'à la porte de la Lune, et de l'autre voie principale orientée nord-sud qui relie la presqu'île de Lochias au lac Maréotis.

http://www.tarataratara.net/PasteUp/G_Earth/T_GP/Ancient_Alexandria_Map.jpg

Pour Strabon, le monument fait même partie de la basilique. Ptolémée IX, à court d'argent selon Antiochos Grypus, fit remplacer en -89 le cercueil d'or par un cercueil de verre ou d'albâtre translucide. Le cadavre embaumé y reste plusieurs centaines d'années et devient un objet de visite pour un grand nombre d'hommes politiques, de généraux tant grecs que romains. Ainsi, si l'on suit Suétone, l'empereur Auguste (Octave) visite le tombeau et retire un instant le corps du sarcophage pour lui mettre avec respect une couronne d'or sur la tête et le couvrir de fleurs. La manipulation aurait malheureusement abîmé le nez du cadavre.

La dernière visite importante est celle de l'empereur Caracalla en 215. Ce dernier n'hésite pas à s'approprier la tunique, la bague et la ceinture du Macédonien, la cuirasse, quant à elle, ayant probablement déjà été volée par Caligula.

Vers 390, juste avant la proscription du paganisme par l'empereur Théodose, Libaninus se plaint du cadavre exposé en public en pleine ville. Mais dès les débuts du siècle suivant, Jean Chrysostome et Théodoret disent que la tombe a disparu sans laisser de traces.

Par une coincidence étonnante, c'est également à la fin du IVe siècle que l'on entend parler, par des sources fiables, d'une tombe de St Marc à Alexandrie...
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une tombe disparait, une autre apparait !?...

Palladius note la visite par Philoromus d'un martyrion (tombe) de Saint Marc dans la ville...
Que ce sanctuaire ait contenu le corps du saint peut être déduit par une indication de Saint Jérôme vers 392 qui dit que Saint Marc à été enterré à Alexandrie.
D'autre part d'autres sources comme celle d'Arculfus, évèque français, qui ont vu une église de Saint Marc à la fin du VIIe siècle, confirment cela.
Arculfus et un plan d'alexandrie du XVIe siècle (réalisé par Braun & Hogenberg de Cologne : http://www.alexanderstomb.com/main/imageslibrary/maps/Braun&Hogenberg.jpg
décrivent cette église, située juste à l'entrée de la cité médievale d'Alexandrie, entrée connue sous le nom de porte de Rosette.
http://www.alexanderstomb.com/main/images/tombstory/fig12_mayerosettagate.JPG
[img]http://farm2.static.flickr.com/1031/1229842130_edc9265832.jpg?v=0[/img]
dessin de Luigi Mayer 1792
Par une heureuse coincidence, plusieurs auteurs anciens convergent.
Ainsi Achilles Tatius et Zenobius (sophiste grec) écrivent que la tombe d'Alexandre se situe à la croisée de (grandes) rues de la ville. Les investigations archéologiques intensives conduites par Mahmoud Bey en 1865 amènent à la conclusion que ce carrefour de routes se situait juste à l'interieur de la porte de Rosette.
http://www.alexanderstomb.com/main/images/tombstory/fig11_MahmoudBey.JPG
Le plan de Mahmoud Bey montre la grille des anciennes rues, et note l'importance de deux grandes rues, en leur donnant une largeur plus grande que les autres.
Le mur byzantin et médiéval, marqué en noir, court juste à l'est de notre carrefour.
[img]http://farm2.static.flickr.com/1396/1229841576_1748cc3efa.jpg?v=0[/img]
J-F Cassas, external view of the Rosetta Gate, drawn in 1785 (published in 1799)

Sa conclusion est confortée par sa découverte d'un grand nombre de colonnes tombées de chaque côté de ces rues (formant ainsi une impressionnante colonnade).
Celle-ci est remarquée par Achille Tatius qui l'avait remarquée quand les colonnes étaient encore debout.
L'hypothèse de Chugg suggère donc que la tombe de Saint Marc à remplacé tout simplement celle d'Alexandre, à l'endroit précis de cette dernière dans la ville.
Une dernière coincidence vient des descriptions données par Diodore et le pseudo-Callisthènes sur la momie d'Alexandre...
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Selon Diodore, la momie d'Alexandre aurait été entourée, "submergée" d'épices exotiques et de parfum. Or en 828, plusieurs sources indiquent le transport de la "momie" de Saint Marc par deux marchants vénitiens (Tribunus et Rustico). Ils retournèrent à Venise avec leur précieuse prise.
Des chroniques vénitiennes précisent que le corps dégageait tellement de parfum aromatique qu'il fallut masquer cette odeur afin de dissimuler le vol aux autorités alexandrines.
D'autres récits décrivent que le corps de Saint Marc avait été enveloppé dans du lin et un compte rendu d'une inspection visuelle du XIXe siècle à la basilique San Marco mentionne que des tissus adhéraient encore au corps de la relique...
Sur cette base, on peut déjà suggérer que les corps d'Alexandre et de Saint Marc furent tous deux embaumés et préservés dans de riches épices...
Malgré tout, les comptes rendus chrétiens tels que ceux d'Eutychius, les chroniques Paschale ou encore de Dorotheus, affirment que le corps de Saint Marc avait été incinéré par les paîens, quand il fut martyrisé à Alexandrie en 67 de notre ère....

Les restes (putitatifs) de Saint Marc sont aujourd'hui à Venise. Et on peut penser qu'à son déplacement d'Alexandrie à Venise le squelette était complet.
Pour réconcilier la tradition sur Saint Marc et le corps manifestement intact dans sa tombe alexandrine, un texte vient à notre aide : un document apocryphe, les Actes de Saint Marc.
Il fut composé à Alexandrie approximativement au même moment de la première mention du martyrion.
Les Actes disent qu'une tempête miraculeuse effraya les paiens qui tentaient d'incinérer le corps saint. Ils renoncèrent à leur tentative et les chrétiens récupérèrent le corps de Saint Marc et les restes déposés dans sa propre tombe.
Pour Dorotheus, Saint Marc fut brûlé avant la rédaction des Actes. Il est donc tentant de voir dans la tempête miraculeuse rapportée dans les Actes une tentative maladroite pour expliquer l'existence d'une momie parfaitement conservée dans la tombe de Saint Marc.

Aurait-on alors ré-étiqueté la momie d'Alexandre comme celle de Saint Marc ?...
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fredericus
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 29 Juil 2006
Messages: 2521
Localisation: A la droite de Thehuti, aux pieds de Maât

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Smile

Une tombe qui n'arrête pas de défrayer la chronique ! ^_^ Encore récemment une équipe archéologique était persuadée d'avoir mis la mains dessus...

Citation:
Dans La Pharsale de Lucain, on apprend que le monument se dresse sur un tumulus et a la forme d'une tour de marbre surmontée d'un dôme pyramidal.


Cela n'est pas sans rappeler quelques tombes de la fin de la République aux sorties de Rome. Pas dit que le sieur Lucain, n'est pas quelque peu "épinaliser" les tombes égyptiennes...

^_^
_________________

Merythathor-Iahhotep Envoûtements
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jusqu'à présent, aucun lien direct entre les deux tombes étaient connues (tombeau de St Marc à Alexandrie, et basilique St Marc à Venise)... à part les restes supposés du saint...
Mais il y a quelques temps, il est devenu clair qu'une fascinante et mystérieuse découverte archéologique dans la basilique St Marc à Venise allait fournir ce lien manquant...

En 1963, Ferdimando Forlati, alors proto de la basilique, publiait la découverte d'un ancien bloc de calcaire sculpté, trouvé incorporé dans les fondations de la basilique.
, ce bloc est aujourd'hui visible au cloitre Sainte-Apollonia (Venise) (photo ci-dessous)


Cette découverte fut faite lors d'un programme de rénovation des bâtiments. Le bloc, comporte des sculptures de taille humaine : un bouclier portant une étoile comme emblême, et une lance vraisemblablement.
L'ensemble tendrait à être caractéristique d'une décoration funéraire héllenistique, en particulier l'emblême de l'étoile sur le bouclier, et aussi le fait que la lance soit peut être une sarissa. Tout cela tendrait à donner à ce bloc une origine macédonienne.


[size=85]tombe de Lyson et Kalliklès IIe siecle av jc[/size]


Ce bloc vénitien est très proche d'un décor mural du second siècle avant jc de la tombe de Lyson et Kalliklès, en Macédoine.
Eugenio Polito, expert en tombes héllenistiques, conclut dans sa monographie Fulgentibus Armis (1998) que le bloc de la basilique San Marco faisait partie d'un grand relief funéraire macédonien du IIIe siècle av JC, amené à Venise de l'est de la méditerranée.
Zénobius nous raconte que le mausolée du Semâ (mausolée d'Alexandre) fut construit au centre d'Alexandrie par Ptolemée Philopator vers 215 av JC. Il est fort possible que le bloc de la basilique fut convoyé à Venise en 828, en même temps que le supposé corps de Saint Marc.
Cela expliquerait pourquoi ce bloc s'est retrouvé noyé dans les fondations de la basilique St Marc.
Cette partie de la fondation prend son origine au IXe siècle quand l'église fut originellement bâtie pour recevoir les reliques de St Marc.
Nous pouvons présumer que nos deux aventuriers-marchands (Tribunus et Rustico) trouvèrent ce bloc décoré d'un bouclier dans l'environnement même de la tombe alexandrine de St Marc et qu'ils furent inspirés de le ramener à Venise et de l'incorporer à quelques mètres de la tombe vénitienne du saint...

Ce bloc de calcaire brut serait donc le lien manquant entre les deux tombeaux de St Marc... resterait donc à véritablement prouver l'origine alexandrine (égyptienne) de ce bloc...
l'hypothèse avancée sur l'origine du bloc ... dans la suite... très bientôt... /pharaon/

le site de la Porte de Rosette de nos jours (statue equestre d'Alexandre à l'emplacement supposé du Somâ)

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En 2006, le laboratorio di Analisi dei Materiali Antichi (Laboratoire spécialisé dans l'analyse des matériaux anciens) à l'IUAV à Venise fut conduit à examiner le bloc.
Il faut noter la présence de fossiles comme des anciens coquillages.
Cette caractéristique fossile se retrouve à la fin des dinosaures, mais dans les pierres plus jeunes que le Crétacé, on n'en retrouve pas.
Il est bien connu qu'à Venise les romains ouvrirent une carrière de calcaire à Aurisina près de Trieste, produisant ce type de calcaire.
Tout naturellement, la première conclusion voulait que le bloc de Saint Marc provienne de cette carrière ...

Cependant, il existe une source ancienne de calcaire de ce type, à peu de distance par le Nil d'Alexandrie : la pyramide de Djedefrê à Abou Roach !
Michel Vallogia mit en évidence que la pyramide ait pu servir de carrière après le règne d'Alexandre le Grand.
Il est possible d'imaginer que les blocs de qualité furent envoyés à Alexandrie.
La pyramide a été détruite à 90% à la fin de l'époque romaine, et seuls les restes de fondation demeurent.

La quête de la tombe d'Alexandre repose sur les origines de ce bloc de calcaire et des représentations qui y figurent.
Il est aussi inévitable qu'à un moment ou un autre, il faudra ouvrir le sarcophage de Saint Marc, maintenant sous l'autel de la basilique.
En attendant, il semblerait que l'Eglise voudrait nous faire bénéficier des vertus de la patience pour contenir notre enthousiasme...


_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fredericus
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 29 Juil 2006
Messages: 2521
Localisation: A la droite de Thehuti, aux pieds de Maât

MessagePosté le: Mar Sep 22, 2009 9:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est ce genre "d'enquête", qui me fait adorer mon métier ! Ce n'est pas tout les jours que l'on rencontre de tel défi, mais souvent pour des sujets bien moins prestigieux (une simple fontaine antique par exemple) on arrive aussi à de petits miracles !

Smile

Après Isis/Marie, Alexandre/Saint-Marc.

Wink
_________________

Merythathor-Iahhotep Envoûtements
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mer Sep 23, 2009 1:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

quel est ton métier Federicus ?
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fredericus
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 29 Juil 2006
Messages: 2521
Localisation: A la droite de Thehuti, aux pieds de Maât

MessagePosté le: Mer Sep 23, 2009 1:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai çà. J'ai tellement l'impression d'être ici à la maison qu'il me parait évident que tout le monde connaît le métier de l'autre !

Very Happy

Je suis Lecteur des Choses anciennes.

Laughing

Archéologue, quoi.

Smile
_________________

Merythathor-Iahhotep Envoûtements
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Mer Sep 23, 2009 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

tu as quel cursus en archeologie ?
quelle formation, etc ?

j'ai fait le chantier-ecole de Lattes en 1998-1999, et une formation en parallèle à l'univ Paul Valery Mtp III de 1998 à 2000. option Archéo-histoire de l'art, et candidat libre en Egyptologie 1er cycle (licence)... mais je n'y suis pas resté, car j'ai du travailler pour manger...
jusqu'à maintenant, je ne travaille pas (hélas) dans ce milieu, où il faut s'accrocher dur (surtout en egypto, qui donne très peu de doctorats)
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Serpent
Membre Actif



Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 260
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer Sep 23, 2009 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est curieux, je l'aurais parié. Wink

S'il y a du nouveau sur "Saint Marc", je présume que tu seras le premier informé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Neb-Maâty-Rê
Membre en Promenade



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 28

MessagePosté le: Jeu Sep 24, 2009 12:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Le Serpent, mais ce que je sais, c'est que je ne sais pas.
Wink
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Magie Egyptienne - Khémitisme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique