Voir le sujet - croyant ou athée ? :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
croyant ou athée ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Débats et Théories personnelles
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jeny77
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 08 Juil 2010
Messages: 101
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Aoû 01, 2010 9:36 pm    Sujet du message: croyant ou athée ? Répondre en citant

voila je me pose une question

j'étais catholique étant plus jeune et maintenant je suis athée mais une athée qui croit en une force de la nature mais pas a un dieu !

je pense qu'il y a une force qui régit le monde mais pas a un dieu qui donne des choses et les réprend .

ca peut paraitre bizarre mais ca ne m'empêche pas de croire en des choses surnaturel et a l'esotérisme.

ma mère ne me comprend pas pour elle on ne peut pas redeveloper un "don " si l'on n'est pas croyant peut importe la religion ( car pour ceux qui le savent j'ai le "don" de télékinésie que j'essaie de redeveloper suite à un quiproquo familialle)

donnez moi vos avis Exclamation
_________________
Ayez la sérénité d'accepter ce que vous ne pouvez pas changer,
le courage de changer ce que vous pouvez,
et surtout la sagesse d'en connaître la différence
Marc Lévy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Circy
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 57
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 12:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense avoir toujours été « croyante »

Pas facile de développer ! Je te donne ma vision personnelle.

Pour moi la question s’est posée à la puberté, un moment clé où l’on prend conscience de soi et du monde qui nous entoure. On m’avait abreuvée depuis l’enfance des jolies histoires chrétiennes que l’on enseigne aux jeunes enfants. Je m’étais toujours sentie réticente sans pouvoir l’expliquer. Peut-être voulais-je déjà m’efforcer de penser par moi-même, de rechercher au fond de moi une « vérité ».

A 14 ans, il m’a fallu prendre une décision, impossible de confirmer le fait d’une seule existence sur terre avec la promesse d’un paradis hypothétique. C’était le point principal qui me freinait, sans parler de cette notion de péché et d’un dieu opposé à un diable ! Tout cela me paraissait étriqué… Cependant, pour défendre le christianisme, je pense maintenant qu’il y a de la vérité dans chaque religion mais que le message initial se perd avec le temps au rythme des interprétations successives. Non qu’il faille revivre la foi comme au temps passé, l’âme humaine ne doit certainement plus être celle d’avant, nous évoluons. Je dois dire encore que bien qu’étant au fond de moi panthéiste, ce sont les anthroposophes qui m’ont réconciliée avec le message chrétien. Loin de moi de dire que je suis capable d’appréhender la pensée d’un Rudolf Steiner mais pour les bribes que j’ai saisies, j’y ai trouvé l’explication du monde la plus raisonnable. Je me sentais en résonance.

Pour en revenir à l’adolescence, il me suffisait de lever les yeux au ciel pour ressentir toute l’immensité de l’univers et j’étais bien dans cet espace. Un autre exemple, à contempler la nature et le changement des saisons, je ressentais le perpétuel recommencement de la vie. Pour moi ce fut naturel et raisonnable d’accepter la renaissance des êtres au cours de multiples existences. Pour nous permettre, nous qui sommes descendus dans la matière, de prendre conscience de notre individualité et de l’existence d’une intelligence supérieure qui ordonne le monde. C’est un raccourci, comme le petit enfant dans le giron de sa mère doit s’en éloigner en grandissant pour prendre conscience de lui et du monde, de même nous qui sommes issus du grand tout, descendons dans la matière pour nous permettre de prendre conscience de l’existence du divin…Comment le jour pourrait-il être, si la nuit n’existait pas…

Tout ce préambule pour te dire que notre monde ne saurait se résumer à la matière que nous voyons et touchons avec nos yeux et nos mains. Quelle limitation !

Que faire alors de ces ressentis, de ces intuitions qui nous assaillent, ils doivent bien venir de quelque part et vois-tu, je crois que l’intuition c’est le signe d’une intelligence plus subtile, à un niveau de conscience plus élevé. Et si nous admettons plusieurs niveaux de conscience, tout en « haut » doit bien se trouver le principe divin…donc comment être athée ?

Maintenant qu’en est-il d’un don ? Certaines personnes sont plus perméables que d’autres à ces différents niveaux de conscience. A des niveaux plus subtils, certaines limitations s’effacent. Je crois véritablement que dans ce cas là, il est bon de comprendre que la responsabilité de nos actes devient plus grande et qu’un mauvais usage de nos possibilités accrues se ferait au détriment de notre personnalité profonde. Je pense que chaque acte porte à conséquence…
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Simoo_de_Jamyr
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 10 Juin 2006
Messages: 1304
Localisation: *-* Dans ma cuisine, avec vue sur le jardin *-*

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 9:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Puisque tu crois en quelque chose, tu es croyante! Où est la contradiction? ^_^

Ce sont, d'après toi, des forces de la nature qui te donnent et te permettent de développer (ou pas) ton don.

Athéisme signifie, par définition, qu'il n'existe aucun dieu (a- privatif, -théos dieu). De nombreuses civilisation ont vécu, et vivent encore, sans un dieu unique, ni même un panthéon, mais autour d'énergies et d'entitées: voir l'animisme et le chamanisme.
_________________
*-* Avocate du Diable *-*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Elzialina
Membre Actif


: :
Inscrit le: 15 Juin 2010
Messages: 254

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 10:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être n'es-tu pas athée mais agnostique ?

Citation:
Contrairement à l'athéisme ou à l'antithéisme, l'agnosticisme ne conteste pas l'existence du divin mais la possibilité même, présente ou définitive, de démontrer en quoi que ce soit un caractère divin, ou surnaturel, ou qui relèverait tout au moins d'une vérité religieuse (c'est-à-dire fondée sur des dogmes).


Source wikipédia (que tu devrais lire car ils parlent aussi de déisme, scepticisme philosophique...)

J'ai eu des profs (lycée ou fac je sais plus) qui nous disaient de faire attention à pas mélanger tous ces termes, on a tendance à coller l'étiquette "athée" un peu partout...
_________________
La vérité et le matin deviennent lumière avec le temps.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jeny77
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 08 Juil 2010
Messages: 101
Localisation: 77

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 12:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

merci

Arrow elzialina
c'est vrai que le mot "athée" est un peu fort je voulais juste dire que je ne croit pas en un dieu
je vais me renseigner sur ce sujet

Arrow simoo de jamvr

oui c'est vrai qu'il n'y pas de de contradictions juste un doute que j'ai eu suite a une discution avec ma mère qui ma donner sa vision des choses que l'on ne peut redeveloper un don si l'on ne croit pas en un dieu
ce que je trouve pas vrai puisque je croit en une force de la nature

Arrow circy

pour ma part je pense qu'il y a une force qui regit le monde mais pas un ou des dieux en particulier c'est un tout qui regit la terre et non un dieu qui "gouvernerrait" tout ça
je pense que les gens ont besoin de croire en "un" dieu pour mieux se reposer sur "lui" ( je ne sait pas si je suis claire dans mes propos )
_________________
Ayez la sérénité d'accepter ce que vous ne pouvez pas changer,
le courage de changer ce que vous pouvez,
et surtout la sagesse d'en connaître la différence
Marc Lévy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Celto
Membre en Promenade


: :
Inscrit le: 01 Aoû 2010
Messages: 46

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 1:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part je pense que toute divinité existe au moins comme une idée qu'on renforce en croyant à celle-ci.
S'il y a bien une force supérieure, par contre, je pense qu'il s'agit d'une énergie primaire qui régit le monde instinctivement, sans raisonner vraiment.
De plus, je pense que cette énergie se compose de plusieurs sortes de puissances. Telles les forces de la nature.
Enfin, je pense qu'elle est présente au-dessus de nous comme attendant qu'on lui demande quelque chose, et tout autour de nous, dans la nature et à l'intérieur des minéraux et des végétaux, agissant cette fois comme bon lui semble, toujours menée par cet instinct.

Voilà ma version de la chose.
Il y a juste un petit truc que je dois préciser:
pensant que les divinités sont des idées qui obtiennent leur pouvoir de leurs croyants, je pense que rien n'est faux dans aucune mythologie et j'y crois aussi.
Ayant été gavé d'histoires chrétiennes jusqu'à maintenant, j'ai dès fois tendances à "croire" plus en Dieu qu'en autre choses mais au final, ce sont bien ces réseaux d'énergies qui me semblent le plus probant.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jah Sheperd
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 91
Localisation: Aveyron

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 5:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour et merci pour cet excellent sujet.

Sujet très...personnel parce qu il implique la quête de l Un...

Dans ma vision du monde et essentiellement de l Infini Béni Soit Il,
l homme s est conforté dans sa vision de cette force, que je nomme comme les Kabbalistes: l Infini Béni Soit Il; que nous pourrions baptiser d un bon nombre de noms , comme l Inconnu, ect,ect.

Nous avons tenté depuis les origines de conceptualiser ce qui ne peut être, par essence, conceptualisable et on Lui a donné un nom commun DI.EU;que je n apprécie guère.

De surcroît, on lui a attribué un bon nombre de qualificatif, l humanisant, tel que la grandeur, la jalousie, la colère.

Or l Infini Béni Soit Il ne peut ni être grand, ni petit, ni faible, ni fort.
"Il est celui qui est" Ehyeh Acher Ehyeh, c est sous ce nom là qu Il s est selon la Torah présenté à Moshe béni soit Il.
Il est...Tout simplement...

Le Créateur de Tout, Il est l Un...L Homme en tant que sa dernière création dans l ordre de la Création a eu le libre arbitre qui nous donne le choix de vivre dans le monde des oppositions (bien/ mal....ect) ou de partir en quête vers l Un, le plus important n étant pas la destination mais le chemin.

Dans son évolution dans le temps, ce n est pas D. mais bien l homme qui a créé la religion.
Dans ce terme Religion (avec un grand R), qui est censé relier les gens, il y a deux parties:

La couche superficielle:
le prêt à croire, c est à dire, le dogme, les lois et différentes doctrines de chacune d entre elles se revendiquant la Meilleure et la seule voie du salut avec un D. qui juge, puni, terrorise, maudit,ect,ect et surtout que l on doit craindre dans la Peur.
Ce D. là abordé par les religions ne m intéresse pas car il divise alors qu il est censé nous unir.
Cet univers religieux est peuplé de mal croyant, ou de pensant bien croire.

la couche métaphysique
Qui dans l exemple de l étude de la Torah sous la lumière de la Kabbale, nous permet d aborder l Infini Béni Soit Il sous un angle complétement différent.
Celui de la magie des lettres, de l arbre des sephirots, de l invocation de noms divins, de la réparation du tiquoun, ect,ect.
L Homme dans cette logique kabbalistique doit s améliorer pour améliorer le monde.

Dans le monde de la dualité, on nous apprend que le "mieux" est l ennemi du "bien".
Dans le monde de l Un, c est le "Bien" qui est l ennemi du "Mieux".

Après, il y a autant de chemins pour y accéder que d êtres vivants sur la terre.
L important étant d avancer dans la neutralité de l amour, l équilibre dans la balance.

Ma réponse est oui, je suis croyant en l Ein sof, Créateur des ciels et de la terre.
Et j observe et loue les miracles qu Il met devant nos yeux, chaque jour et chaque nuit.

Tant d oeuvres et de preuves,
une graine donne un arbre
une goutte d eau donne un fleuve.
_________________
Lumière et Vérité Urim Ve Tumin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Circy
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 57
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 7:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jah Sheperd, je rejoins ta perception du monde.

Pourrais-tu développer les deux phrases:

Citation:
Dans le monde de la dualité, on nous apprend que le "mieux" est l ennemi du "bien".
Dans le monde de l Un, c est le "Bien" qui est l ennemi du "Mieux".

¨
Que veux-tu dire?

Merci d'avance
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jah Sheperd
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 91
Localisation: Aveyron

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

J expose juste mon point de vue, dans une essence kabbalistique, à laquelle j adhère dans l Unité de l Infini, Béni Soit Il.

Citation:
Dans le monde de la dualité, on nous apprend que le "mieux" est l ennemi du "bien".


Cela prendrai un bon nombre de lignes voire de bibliothèques entières à expliquer cette fameuse dualité.

La Torah commence par la lettre Beth, Bereshit traduit par "Au commencement", mais cela va beaucoup plus loin...

Notre histoire, l histoire de l Univers commence donc par la dualité.
La Torah n a pas été écrite pour raconter des histoires aux enfants où pour s en servir comme d une arme de destruction ou d élitisme.
Ou plutôt si comme une arme de CONSTRUCTION MASSIVE pour l ensemble de l humanité.

"Notre Initiation" a commencé par l inculcation des deux polarités qui gouverne le monde tel qu on le voit.
Notre éducation soit disant "laïque" a pour base fondamentale une culture judéochrétienne.
Que l on est eu des parents "athées" comme les miens ou pratiquants comme beaucoup d autres.
Notre culture européenne est basée sur ces notions, ne serai ce que pour vous donner un exemple: nos vacances scolaires ou nos vieux dictons.
Nous avons grandi dans ces notions de "ça c est bien", "ça c est mal", qui n est sincèrement pas objectif en soi.
Chacun ayant de surcroît son échelle de bien et de mal...
Voler de la nourriture par nécessité ou voler un cd par désir de le posséder.
Frapper pour se défendre ou frapper l autre par provocation.

Après la séparation d avec l Eglise (qui n est pas une si "mauvaise chose"), nous sommes passés à l athéisme, oups pardon la laïcité.

Voltaire a dit: le mieux est l ennemi du bien.
"A trop vouloir en faire, on finit par vicier ce qui était bien. On doit donc se contenter du bien et non vouloir encore mieux."

Quel lumière! Contentons nous de ce qui est bien, ne pas faire mieux...
Le bien à l époque...Sa notion du "Bien".
Je vous laisserai étudier son oeuvre...
Bush était persuadé d être dans l armée du bien...
L axe du mal...
Vous voyez la dualité.


Pour illustrer que "Dans le monde de l Un, c est le "Bien" qui est l ennemi du "Mieux"."

Je citerai un livre:
Citation:
" Au niveau où nous parlons, le degré du secret (sod), tout est Un.
Tout ce qui va de l En Haut vers l En Bas va de l En Bas vers l En Haut.
Il n y a pas de séparation.
L oubli que tout est Un produit l illusion de la séparation.
Cette "distraction" est le commencement de l égarement."



Le premier degré de son initiation charnel est celui de la dualité.
Par la douleur, on apprend la joie, par la haine on apprend l amour, ect,ect.

Le deuxième degré de son initiation est sa quête de l Un, avec ces étapes,
des doutes, ces victoires, ces ascensions et ces descentes...C est le début de toute quête spirituelle et le chemin que l humanité devrait prendre...

Le troisième degré: sa fusion avec l Un et l acceptation de la Lumière de l Infini Béni Soit Il. Peu d élus, je vous laisse le choix d y placer vos messies et prophètes...

Un bon nombre de personnes restent au premier degré, en n ayant une notion arbitraire du bien et du mal, l ascension n est pas possible.
L accès à l échelle de Jacob béni soit il est close...
Le mieux est l ennemi du bien.

Pour accéder à l Un, il en va alors de la personne, après avoir appréhender
la dualité, il doit la transcender est y trouver le point d équilibre, na neutralité.
Et c est en ce perfectionnant, en s améliorant (notion de mieux) que l homme s élève.
Bien que ce chemin soit personnel, il n en est pas égoïste, car si nous partons du principe que tout est un.
Si nous évoluons, notre monde évoluera.

J espère vous avoir un peu plus développé ces notions.
Bien sur, ce n est que mon avis.
_________________
Lumière et Vérité Urim Ve Tumin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Circy
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 57
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun Aoû 02, 2010 10:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jah Sheperd, merci à toi. J'avais besoin de cet approfondissement. Il y a longtemps, j'avais essayé de me pencher sur la Kabale, un monde magnifique porteur des grands mystères de la création. L'enchantement de découvrir l'alphabet sacré et la difficulté de progresser sans un guilde.
Je porte en mon coeur une séphiroth: Tiphéreth. Et pardonne-moi si je te semble parler avec légèreté de la tradition qui est la tienne.

La "destinée" m'a donnée autrefois un joli texte qui m'avait touchée. La traduction d'un mantra dont je compris plus tard le sens parce que j'en fis l'expérience.

"Tout mal disparait de la vie de celui qui sait garder le soleil dans son coeur"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jah Sheperd
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 91
Localisation: Aveyron

MessagePosté le: Mar Aoû 03, 2010 3:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Citation:
Je porte en mon coeur une séphiroth: Tiphéreth. Et pardonne-moi si je te semble parler avec légèreté de la tradition qui est la tienne.


Tiféréth est la séfira de la beauté, de la sincérité, de l équilibre et de l harmonie, en hébreu, c est le même mot.

Elle se situe sur la colonne du milieu, celle de l équilibre entre les deux forces opposées.
Elle est la synthèse de Hessèd: l amour et Guevourah la rigueur.

Elle est aussi en lien direct avec Keter et ouvre la voie à Daath, la séfira cachée, la gnose de l Infini Béni Soit Il, qui nous aide à trouver le chemin le plus direct vers la Lumière de l Infini Béni Soit Il.

Elle est attaché au Hachem, le célèbre pentagramme.

Vous me parlez de votre légèreté dans la Tradition, mais madame, vous êtes déjà en son sein.

Mentalisez les lettres du pentagramme, inspirez en visualisant le yod, expirez en le disant, inspirez en visualisant le hé, expirez en le disant, inspirez en visualisant le vav, puis expirez en le disant, inspirez en visualisant le Hé, puis expirez en le disant.

Il est l essence même du Verbe Être, du principe féminin et du principe masculin, il est l épée...
Je ne connais pas le monde des mantras, pourtant en voici un...

Citation:

La "destinée" m'a donnée autrefois un joli texte qui m'avait touchée.

J étais moi même partisan du mektub, c est écrit.
Mais je comprend à présent que le déterminisme est la voie de la facilité.
"D. a un plan pour chacun d entre nous", nous dit on.
Il est de notre devoir, de l aider dans son labeur.
Le déterminisme limite nos actions, la quête de l Un les transcendent.
Citation:

"Tout mal disparait de la vie de celui qui sait garder le soleil dans son coeur"

Très beau mantra, je remplacerai le mot soleil par " la Lumière de l Infini, Béni Soit Il. ^_^

Je tiens à m excuser auprès de Jeny77 car me laissant soulevez par ce débat exquis, je ne vous ai pas aidé.

Citation:
j'étais catholique étant plus jeune et maintenant je suis athée mais une athée qui croit en une force de la nature mais pas a un dieu !

Vous avez passez le premier degré, vous êtes maintenant dans le doute et l incertitude, phase tout à fait normal dans le cheminement.
Si vous ne vous tournez pas vers D; mais vers "cette force de la nature" rappelez vous que cette force possède des noms: Chaddaï, Elohim et qu elle n est rien d autre que l une des faces de l Infini Béni Soit Il.

Citation:
je pense qu'il y a une force qui régit le monde mais pas a un dieu qui donne des choses et les réprend .

Bien d accord, c est pour cela que vous avez quittez le dogme catholique.

Citation:
ca peut paraitre bizarre mais ca ne m'empêche pas de croire en des choses surnaturel et a l'esotérisme.

Dans le livre d Hénoch, les "fils" de D; sont venus sur terre pour enseigner aux hommes et aux femmes, leurs secrets.
Ces secrets utilisées sans l Amour et la Rigueur nécessaire envers le Créateur, amèneront les hommes à leurs propres pertes.
Souvenez vous du Déluge...

Citation:
ma mère ne me comprend pas pour elle on ne peut pas redeveloper un "don " si l'on n'est pas croyant peut importe la religion ( car pour ceux qui le savent j'ai le "don" de télékinésie que j'essaie de redeveloper suite à un quiproquo familialle)


Il y a les voyants et les clairvoyants comme il y a les croyants et les clair croyants.
Avec un certain recul, on s aperçoit que ce n est pas la croyance en quelque chose ou quelqu un mais la Foi qu on y attache qui peut nous faire...déplacer des montagnes...
Comme le dit le vieil adage: il n y a que la Foi qui sauve.
Ayez foi en ce que vous faites, cela fera peut être changé d avis votre mère.
En ce qui concerne D., vous le retrouverez un jour, je n en ai aucun doute.

Citation:
Je rêvais d'avoir quitté ce monde.
Le Seigneur marchait tout près de moi.
Derrière nous se gravaient deux traces dans le sable.
Bien au dessus de nous, je pouvais discerner la porte resplendissante du ciel.
Une dernière fois, je jetai un regard en arrière pour revoir le cheminement de ma vie.
Durant les étapes agréables et faciles, j'apercevais deux empreintes dans le sable.
Mais là où le chemin devenait raide et difficile, je ne vie qu'une trace.
M'addressant au Seigneur, je lui demandé:
"- J'ai cru Seigneur que tu cheminais toujours à mes côtés pendant les bons et les mauvais jours, mais durant les passages difficiles de ma longue marche, je ne vosi qu'une seule trace de pas, pourquoi?"
Le Seigneur me répondit:
"- Mon enfant, je t'ai accompagné toute ta vie, mais dans les moments les plus pénibles, je t'ai porté sur mes épaules."

_________________
Lumière et Vérité Urim Ve Tumin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Circy
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 57
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mar Aoû 03, 2010 4:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mille remerciements Jah Sheperd, vos paroles sont vivantes et révèlent une personne proche de son âme.

Dernière édition par Circy le Mar Aoû 03, 2010 7:42 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
allan074
Membre prenant racine



Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 62

MessagePosté le: Mar Aoû 03, 2010 5:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La croyance un acte aussi vieux que le monde, à l’origine une œuvre pédagogique qui tend à faire évoluer l’homme dans un sens bien précis, en lui faisant connaitre sa nature ,en prenant conscience de sa vérité, et de son origine.
Le remettre à sa place en un sens, par des affirmations et des négations.
Infinie béni soit-il sous entend, existe mais abstrait (ce qui ouvre la parenthèse du doute), ainsi que l’absence de qualificatif le rend inconnue donc méconnaissable (pose le problème de la direction à prendre et le choix à faire).
Pour ma part dans la quête de l’un c’est avant tout une ascension vers l’éveil et le conscient d’où la définition qu’il été présent avant toutes créations sans qu’il est un début et restera après toutes créations sans que cela soit sa fin, c’est l’un sans que cela implique un dénombrement, c’est l’un avec tout ces qualificatifs sans pour autant quels soit personnaliser ou humaniser.
Citation:
De surcroît, on lui a attribué un bon nombre de qualificatif, l humanisant, tel que la grandeur, la jalousie, la colère.

Les qualificatifs sont son œuvre est non pas celle de l’homme, c’est l’interprétation qu’on confère qui l’humanise ou pas, car la création porte toujours l’empreinte indélébile de son créateur.
Dire que la colère ou l’amour est le propre le l’être humain certes, mais d’où lui viens telle si ce n’ai de l’un, bien quelle ne soit en tout état de cause comparables.
Le bien c’est d’accepter tous les préceptes et de croire infailliblement à l’un.
Le mieux c’est de vivre en le voyant en toutes choses, être la continuité et l’instrument de son action dans le sens laudatif.ci cela s’avère impossible le bien serai de se contenté d’être perçu et entendu par l’un.
Entre le bien et le mieux il n’y a que la faiblesse humaine, cette même faiblesse qui fait que l’athée n’existe pas au vrai sens du mot, le besoin d’autrui ou d’un refuge se fait toujours sentir, de même que croire adouci la vie, car c’est facile d’attribue à l’œuvre divine ou naturelle toutes situations qui dépassent la volonté humaine (Malheurs, catastrophe.. Etc.).
Dans tous ca il ne faut pas se trompée de voie, car croyant ou athée c’est à la fin ou cette énergie Very Happy qui fait la vie commence à abandonner ce corps, qu’il faudra avoir fait le bon choix au préalable.
En faisant de l’essentiel un dogme, qui nous évitera le gâchis et la perdition du futile.
_________________
"vulnerant omnes ultima necat"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jah Sheperd
Membre prenant racine


: :
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 91
Localisation: Aveyron

MessagePosté le: Mer Aoû 04, 2010 5:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Allan.

Je suis heureux que vous participiez au débat, en tant que fin connaisseur de rituels juifs, chrétiens et musulmans.( Ce n est pas ironique).

Citation:
La croyance un acte aussi vieux que le monde, à l’origine une œuvre pédagogique qui tend à faire évoluer l’homme dans un sens bien précis, en lui faisant connaitre sa nature ,en prenant conscience de sa vérité, et de son origine.


Je vous rejoins sur la croyance, cette initiation pédagogique de l homme qui le pousse s élever.
La deuxième étape est le savoir...

La croyance est basée sur un principe d adhésion à des principes.
Le savoir est beaucoup plus...comment dire substantiel, que l on ressens au plus profond de soi même.

Le savoir peut parfois malheureusement amener à ne pas écouter les autres et à nous renfermer sur nous même.
Mais j espère que ce n est pas le cas pour nous sur ce forum ou chacun est libre de croire à ce qu il croit, et de savoir ce qu il sait.

La croyance est basée sur des adhésions à des principes, des livres, des écritures saintes, plus ou moins louables, auquel on adhère partiellement ou totalement...
J assimilerai cela à la culture que l on peut avoir.

Le savoir quand a lui, implique, outre la culture, une analyse personnelle (si personnalité et indivi"dualité" il y a) et des sensations.
Ce qui correspondrai à du ressenti (analysé par le cerveau) donc de l Intelligence (Binah) et du senti (uniquement basé sur la sensation sans analyse) donc de la Sagesse "supérieur" (Hockmah).

Je le précise, je suis bien loin d être un sage ou quelqu un d intelligent.
"Que le Sage ne se vante pas de sa sagesse, ni le riche de sa richesse", comme il est dit.

Citation:
Le remettre à sa place en un sens, par des affirmations et des négations.
Infinie béni soit-il sous entend, existe mais abstrait (ce qui ouvre la parenthèse du doute), ainsi que l’absence de qualificatif le rend inconnue donc méconnaissable (pose le problème de la direction à prendre et le choix à faire).


Si vous voulez...
Pour ma part, je ne pense pas avoir la prétention de pouvoir lever le voile
sur le plus grand des mystères...
Je m excuse de toujours reprendre la Torah en exemple ou de parler de Kabbale, mais la lumière de l Ein Sof Béni Soit Il est au dessus de Keter, quelque chose de "si lumineux" que l homme s aveuglerai s il la regardait.
De part les 10 séphirots et de part leurs filtrages respectifs, l Infini Béni Soit Il se montre à ses "créatures" par différents noms dans la Torah.
Chaddaï (celà suffit), Elohim (par rapport à la création), Hachem, Adonaï (pour ceux qui resteraient en Malkhut(ici bas)).
Nous procédons donc par étapes à une élévation qui nous confronte à nous même dans un premier temps, à notre auto analyse, à la quête de la sagesse par de bien nombreux chemins de tout en chacun, qui sont tous respectables, si élévation il y a.
Le doute est là pour nous faire tomber, mais l Infini Béni Soit Il est là pour nous relever et se révéler à nous de part ces différents noms par exemple (désolé encore de la Kabbale) afin de tenter d accéder au Principe Premier, pour moi l Infini Béni Soit Il, qui malgré nos conceptualisations ne peut être conceptualisé...
Les Noms que l Homme a donné à l Infini Béni Soit Il sont des concepts, même ce "Nom Premier" est un concept...
L Infini Béni Soit Il me parait "le plus correct" pour Le désigner car l Infini en lui même n est pas conceptualisable par nous.
Ce qualificatif n est donc pas méconnaissable mais "Un"connaissable Wink

J espère m être fait comprendre sur ce point là.

Citation:
Pour ma part dans la quête de l’un c’est avant tout une ascension vers l’éveil et le conscient d’où la définition qu’il été présent avant toutes créations sans qu’il est un début et restera après toutes créations sans que cela soit sa fin, c’est l’un sans que cela implique un dénombrement, c’est l’un avec tout ces qualificatifs sans pour autant quels soit personnaliser ou humaniser.

Je suis d accord avec vous, c est la notion d Infini, d Eternel qui ne peut ni être personnalisé, ni humanisé...
C est dans la suite que cela se complique.
Nous devons (pour moi) retourner ou arriver à ce Principe d Homme Primordial.
Citation:

Les qualificatifs sont son œuvre est non pas celle de l’homme, c’est l’interprétation qu’on confère qui l’humanise ou pas, car la création porte toujours l’empreinte indélébile de son créateur.
Dire que la colère ou l’amour est le propre le l’être humain certes, mais d’où lui viens telle si ce n’ai de l’un, bien quelle ne soit en tout état de cause comparables.
Le bien c’est d’accepter tous les préceptes et de croire infailliblement à l’un.
Le mieux c’est de vivre en le voyant en toutes choses, être la continuité et l’instrument de son action dans le sens laudatif.ci cela s’avère impossible le bien serai de se contenté d’être perçu et entendu par l’un.
Entre le bien et le mieux il n’y a que la faiblesse humaine, cette même faiblesse qui fait que l’athée n’existe pas au vrai sens du mot, le besoin d’autrui ou d’un refuge se fait toujours sentir, de même que croire adouci la vie, car c’est facile d’attribue à l’œuvre divine ou naturelle toutes situations qui dépassent la volonté humaine (Malheurs, catastrophe.. Etc.).
Dans tous ca il ne faut pas se trompée de voie, car croyant ou athée c’est à la fin ou cette énergie Very Happy qui fait la vie commence à abandonner ce corps, qu’il faudra avoir fait le bon choix au préalable.
En faisant de l’essentiel un dogme, qui nous évitera le gâchis et la perdition du futile.

:applause:
RAS...
Le livre de Job est une excellente lecture pour affirmer vos dires.

Pour Circy
Citation:
Mille remerciements Jah Sheperd, vos paroles sont vivantes et révèlent une personne proche de son âme.


Ne me remerciez pas, merci à vous.
Je ne suis pas encore total avec elles (elles sont plusieurs), je tente de les écouter et de les comprendre....Pour apprendre.
_________________
Lumière et Vérité Urim Ve Tumin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
allan074
Membre prenant racine



Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 62

MessagePosté le: Ven Aoû 13, 2010 11:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je te remercie à mon tour
Citation:
En tant que fin connaisseur de rituels juifs, chrétiens et musulmans.
Cela est un bien grand mot, la présentation doit être sincère, j’ai pas mal pratique notamment dans l’ésotérisme pas plus.
La question du croyant, le mécréant ou de l’athée, pour moi c’est la question du libre arbitre si libre arbitre il y a, une question de bon parti, d’intelligence, de savoir et de la sagesse vis-à-vis de la création et de la dualité, cette même dualité qui tient son origine du créateur lui-même une seule et unique réalité qui nous apparait sous de multiples facettes.
Bien incompréhensible pour beaucoup, notamment la notion du mal et de son existence sur terre, ce qui laisse planer le doute, celui la même qui élève est rapproche le croyant vers une vérité dite absolue, perd le mécréant dans ses illusions et cause la ruine morale et matériel de l’athée.
La dualité n’est en aucune façon illusoire ou dénué de sens, elle est l’essence même de la vie car elle crée l’équilibre qui permet à cette univers de continue a existé. C’est le teste par excellence des capacités humaines ceux qui l’accepte et étudient, arrivent au savoir tout en évoluant, ceux qui la rejette restent figés, fossilisé même à vouloir jeté le discrédit par dérision ou dédain ou simplement en niant l’autre c’est tout cela qui donne du piment a la vie sans ca elle sera bien monotone et perdra de son ardeur et saveur.
La croyance est l’identification du divin, sa volonté de faire la lumière sur tous et lui même ici bas, bien que le mot lumière est une très faible connotation car les langues issue du latin ne détiennes pas les mots appropriés pour exprimes le vrai savoir théologique dans toute son originalité et toutes ses subtilités ainsi que son esprit (vue la difficulté de la traduction des écritures original).
Ce même savoir qui à conserver toute son essence et sa pureté par une tradition orale transmise de génération en génération, une science infuse, où connaissance universel, telle une pluie du savoir qui fait d’eux des récipients de ce dernier qu’ils en soient conscient ou pas et qui se divise en trois catégories.
-une terre aride qui ne retient aucune eau, et ou rien ne pousse.
- une terre ou rien ne pousse mais qui retient l’eau, ou toutes créatures vient s’abreuver et se désaltère.
- une terre qui retient l’eau et ou pousse toutes sortes de choses ainsi toutes créatures vient assouvir sa soif et rassasie sa faim.
Cette même eau qui ne cesse d’être assainie a travers les âges, sa limpidité due à cet éclair fulgurant qui frappe le cœur de l’homme (le cœur spirituel), ce souffle divin qui le pénètre et le transforme ,fait de lui un homme qui ne comprend pas, mais qui voit, entend et sait, un savoir ou tous apparais claire et limpide et ou le doute est banni à jamais par des certitudes vue à l’œil nu, c’est après ca seulement que lui est révéler les sciences qui sont les clefs du pouvoir divin ici bas, d’où la nécessité de ne jamais les révéler sauf aux initiés cela est valable pour une part .
D’ou toute la différence a la croisés des chemins entre celui qui sait et celui qui croit comprendre, ou celui qui trouve la facilité dans la négation pur et simple. Une facilité dicté par une colère à bouder toutes croyances pour en inventé d’autres.
Bien sur cela ne permet en aucun cas de porté des jugements ou avoir des préjuges vis-à-vis des un ou des autres car la réalité de quoi demain sera fait est vraiment impénétrable du moins pour l’essentiel.
_________________
"vulnerant omnes ultima necat"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Débats et Théories personnelles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique