Voir le sujet - Temple et Divination :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Temple et Divination

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Grimorn
Membre Actif


: :
Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 305

MessagePosté le: Dim Sep 21, 2008 12:39 am    Sujet du message: Temple et Divination Répondre en citant

Temple et Divination

On s'accorde à dériver templum de la racine *tem- (gr. temein, lat. temnere) ayant le sens de couper, diviser. D'après H. Usener, templum et temenos viendraient d'un radical *tempes-, qui aurait donné par dérivations parallèles tempus et templum, c'est à dire l'idée de temps engendrée par l'idée de lieu (cf. extemplo, tempestas, etc.).

La façon de percevoir les signes est basée sur la situation et la position de l'objet observé par rapport à l'observateur.
La division de l'espace était donc la première étape que devait opérer l'augure romain. Pour se faire, il devait suivre des règles traditionnelles, afin de créer un temple, c'est-à-dire un espace orienté, limité et divisé.

La théorie du temple telle que nous la connaissons dans les ouvrages antiques semble une invention étrusque. Elle était consignée dans les libri rituales, qui expliquaient la manière de fonder des villes, d'installer un camp, de consacrer autels et sanctuaires, mais aussi de partager les peuples en curies, tribus, centuries, ou d'ordonner des armées, ou encore de diviser la durée en siècles (saecula), laps de temps mesurés par la science divinatoire.

La division de l'espace, suivant les règles hiératiques, s'opère à l'aide du bâton recourbé, ou lituus (qui se retrouve sur certains dieux égyptiens, mais est encore utilisé à notre époque dans le catholicisme…).

Dans la conception classique, l'univers est un vaste temple à trois étages : le temple céleste, le temple terrestre, et le temple souterrain. Ainsi, dans l'enceinte d'un sanctuaire, trouvait-on souvent des autels spécifiques à chacun des étages : autel supérieur (surélevé), autel mitoyen, autel inférieur (souvent un bassin de terre ou un trou dans le sol, voire un puits, comme celui qui était recouvert par la lapis manalis, ou Portail d'Orcus, à Rome).

Pour un rituel augural, le devin étrusque devait d'abord diviser un champ circulaire par deux lignes qui se croisaient à angle droit au-dessus de sa tête. La ligne du méridien s'appelait l'axe, ou pivot (cardo), du temple ; l'autre s'appelait "ligne en dix" (decumanus), parce que son intersection perpendiculaire avec la première figurait le chiffre romain X. Une de ces lignes divisait le temple en parties droite (dextra) et gauche (sinistra) ; l'autre, en parties antérieure (antica) et postérieure (postica).

L'opération s'accompagnait de prières ou formules sacramentelles (precationes augurales). Ces formules étaient adaptées à chaque temple particulier, parce qu'on y mentionnait des éléments locaux de la topographie, signifiant les limites du lieu inauguré. C'est ce qu'on appelait "énoncer les lieux" (effari loca), ou encore "concevoir le temple (concipere templum).

Il est dit qu'un temple doit avoir angulos adfixos ad terram, et l'on voit toujours les devins fixer les points extrêmes des lignes directrices.

Varron (Ling. lat., VII, 8 ) donne la formule utilisée pour l'auguracle du Capitole :
«Que mes temples et lieux réservés soient comme je vais les énoncer correctement avec ma langue. Que ce vieil arbre, quel que soit celui que j'entends désigner par là, termine le temple et lieu réservé sur la gauche. Que ce vieil arbre, quel que soit celui que j'entends désigner par là, termine le temple et lieu réservé sur ma droite. Entre ces points, je limite mon temple par les lignes, par la vue, par la pensée, de la façon la plus exacte qu'il m'est possible.»

L'effet d'une telle formule était de "délivrer" les lieux de toute servitude profane (loca liberata et effata).

Le devoir des augures romains était de maintenir les temples "libérés et définis" ; pour ce faire, ils effectuaient des renouvellements d'inauguration à intervalles déterminés.

Après avoir tracé le temple, l'augure devait constater qu'il y avait silence. Le silence augural est plus que la simple absence de bruit. «Il faut cependant être expert pour reconnaître le silence ; dans le cas des auspices, on appelle ainsi l'absence de tout défaut (vitium). Reconnaître un tel silence est le fait d'un augure achevé.» (Cicéron, Divin., II, XXXIV) Ce silence servait d'une part de garant que tout était en ordre pour commencer, et d'autre part de "table rase" dans certaines pratiques rituelles centrées sur les murmures de la matière ou sur les voix des dieux.

Ensuite, l'auspiciant prononçait la formule qui convenait : d'une part les invocations nécessaires, d'autre part la legum dictio, ou stipulation, qui signifiait les signes attendus et la région dans laquelle ils devaient apparaître.

Il pouvait alors contempler l'espace restreint et divisé qu'il avait devant lui.

__________

J'espère que ceci pourra être utile à quelques-uns. Peut-être cela permet-il de relier des éléments disparates de magie dite moderne (cercles, temples, autels).


p.s.: il est important de savoir, lorsqu'on pratique ce genre de rites, qu'on risque de se faire grignoter par Desdémone.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ar Karv Du
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1164
Localisation: Commune de Münster

MessagePosté le: Dim Sep 21, 2008 1:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci c'est tout simplement passionnant Smile
_________________
La contemplation de Dieu dans les femmes est la plus intense et la plus parfaite
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Grimorn
Membre Actif


: :
Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 305

MessagePosté le: Dim Sep 21, 2008 5:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique