Voir le sujet - Louis Claude de St Martin (pensées) :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Louis Claude de St Martin (pensées)

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Les Portes du Temple
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2009 9:52 pm    Sujet du message: Louis Claude de St Martin (pensées) Répondre en citant

Des associations humaines


Ô vous, instituteurs humains, combien vous repentirez-vous un jour d'avoir abusé les âmes en les menant par des voies nulles, figuratives et illusoires qui leur auront donné un calme trompeur, en leur procurant des joies extérieures, et en leur communiquant des ombres de vérités qui les auront empêchées de travailler au renouvellement du centre de leur être ! Toutes vos associations emblématiques ne leur auront point communiqué la vie puisqu'elles ne l'ont point elles-mêmes. Vos associations pratiques leur auront encore été plus funestes, si ce n'est pas l'esprit qui les a convoquées, assemblées, constituées et sanctifiées par ses larmes, et les prières de sa douleur ; et où sont-elles ces associations qui nous seraient si salutaires !

Oui, instituteurs aveugles, ignorants, ou présumant trop de vos forces et de vos lumières, vous vous repentirez un jour d'avoir abusé les âmes. Ce n'était point assez que par l'effet du crime primitif elles fussent sous le joug du septénaire temporel qui les distrait et les détourne continuellement de la simplicité de leur ligne, vous les aurez encore plus attirées à l'extérieur par toutes vos images et vos symboles, et vous aurez fini peut-être par les diviser entièrement, en les éloignant tout à fait de ce point central et invisible qui est le seul lieu de ralliement que nous ayons ici-bas dans nos ténèbres. Car l'âme mal dirigée augmente encore ses entraves, et la désemboîture de ce septénaire temporel : c'est ce qui fait que par notre force, et par notre impatiente puissance, nous rendons nous-mêmes notre existence cent fois plus malheureuse que celle des bêtes.


Oui, le coeur de l'homme est un foyer où toutes les paroles divines se pressent et s'accumulent, et où elles sont en une continuelle fermentation. C'est cette fermentation des paroles divines dans l'homme qui, par leur mutuelle réaction, produit le mouvement spirituel de notre âme, et la préserve de l'état de mort et de stagnation ; quiconque n'a pas senti physiquement cette fermentation intérieure, ne peut point encore avoir la moindre idée de l'origine de l'homme, ni par conséquent de sa renaissance, ou du nouvel homme. Car cette fermentation est le principe exclusif, et nécessaire pour nous faire reprendre la forme que nous avons perdue, et si nous n'avons pas le sentiment vif et physique de ce principe, comment aurons-nous le sentiment des effets qui en doivent résulter, et des oeuvres que nous aurons à produire, c'est-à-dire, comment pourrons-nous remplir notre destination ?


Si le nouvel homme veut que la parole soit vivante en lui, il ne pourra obtenir cette faveur, qu'en mourant dans cette même parole ; et s'il lui est donné de pouvoir mettre à profit les incommensurables longanimités du temps, c'est afin qu'il puisse parvenir à ce glorieux terme par des progressions douces et insensibles qui le préparent à recevoir la jonction de la grande unité sans être ébloui par son éclat, ou consumé par sa chaleur brûlante ; c'est en même temps pour que les combats qui lui sont offerts dans ces diverses progressions soient toujours en mesure avec son courage et avec ses forces. (Nouvel homme)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MANDRAGORE
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 143
Localisation: au sein des montagnes

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2009 11:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Albert et merci pour cet extrait,
(t'as passé le bonjour à tous ceux de shamballa? Very Happy )

alors comme je ne suis pas une grande érudite, je dirais juste que les deux derniers paragraphes de cet extrait me parle bien et j'ajouterai cette petite maxime tirée de l'Ignis Philosophicus (Méditation III)
-oui, j'ai quand même quelques cahiers où j'ai noté mes recherches passées-

RECUEILLE-TOI,
TU DOIS ÊTRE LE TEMPLE DE L'ESPRIT ARDENT
QUI OPERE DE GRANDES CHOSES





_________________
QUE LA LUMIERE SOIT!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les deux premiers passages en disent long, sur une saine façon de penser à propos des associations humaines et de leur sectateurs. Constat qui conduira le théosophe d'Amboise, à écrire des traits enflammés, si je puis dire, sur ces rapports avec les associations maçonniques, et leurs erreurs.

Citation:
"L'Unité ne se trouve guère dans les associations : elle ne se trouve que dans notre jonction individuelle avec Dieu".


Citation:
La vérité ne demande pas mieux que de faire alliance avec l'homme ; mais elle veut que ce soit avec l'homme seul, et sans aucun mélange de tout ce qui n'est pas fixe et éternel comme elle.


Citation:
vous les aurez encore plus attirées à l'extérieur par toutes vos images et vos symboles


Comment se tourner vers Dieu? Si on est inconscient de son état de décrépitude, notre image est tronqué. Comment demander l'aide au Divin Réparateur? Si nous rejetons point les livres, afin de lire en nous même, nos prières n'étant que gémissement au lieu de félicité.


Citation:
Mon Dieu, je sais bien que vous êtes la vie, et que je ne suis pas digne que vous approchiez de moi, qui ne suis que souillure, misère, et iniquité. Je sais bien que vous avez une parole vive, mais que les ténèbres épaisses de ma matière empêchent que vous ne la fassiez entendre aux oreilles de mon âme


Ainsi nous est peint, le tableau de l'homme, qui dans sa fausse solitude doit apprendre à réconcilier sa double nature. Louis Claude de St Martin, n'a de cesse de nous montrer, par l'imitation de Jésus Christ, le chemin qui nous conduit à Transcender le Sanhédrin et confondre les docteurs de la lois.

Citation:
Cet enfant annoncé en toi par l'ange, cet enfant conçu en toi par obombration, et l'opération de l'esprit, cet enfant né de toi sous les auspices de l'éternel, cet enfant, dis-je, approche de sa douzième année. Il laisse ses parents terrestres suivre le chemin de ceux qui s'en retournent après être venus, selon l'usage, célébrer la fête à Jérusalem. Pour lui, il s'arrête dans le temple ; il s'assoit au milieu des docteurs, les écoutant, et les interrogeant, et tous ceux qui l'écoutent sont ravis en admiration de sa sagesse et de ses réponses.


L'humanité dans son état d'exil, dénote le "trop plein" par la racine amère de matière illusoire qui la carractérise, le vide intérieur étant nécessaire pour se remplir de Dieu.

Citation:
A peine la vérité voit-elle naître le désir et la volonté dans le coeur de l'homme, qu'elle s'y précipite, avec toutes les ardeurs de sa vie divine et de son amour. Souvent même elle ne lui demande que de se priver de ce qui est nul, et pour ce sacrifice négatif, elle va le combler de réalités.


Notre privation résultant de notre mauvaise volonté à perpétué un crime:

Citation:
L'ami fidèle qui nous accompagne ici-bas dans notre misère, est comme emprisonné avec nous dans la région élémentaire, et quoiqu'il jouisse de sa vie spirituelle, il ne peut jouir de la lumière divine, des joies divines, de la vie divine que par le coeur de ce même homme qui fut choisi pour être l'intermède universel du bien et du mal. Nous attendons de cet ami fidèle tous les secours, toutes les protections, tous les conseils qui nous sont nécessaires dans nos ténèbres et toutes les vertus pour subir le décret de notre épreuve à laquelle il n'a pas le droit de rien changer ; mais il attend de nous en récompense, que par le feu divin dont nous devrions être embrasés, nous lui fassions éprouver la chaleur et les effets de ce soleil éternel dont il se tient éloigné par la pure et vive charité qui l'anime en faveur de la malheureuse humanité.


Notre rédemption passe donc par la crucifixion de cette mauvaise volonté:

Citation:
il faut que le Dieu souffrant passe tout entier au travers de l'âme concentrée et comme pétrifiée par le crime et l'insensibilité. Âme de l'homme, abîme-toi ici, dans ta détresse, et prépare-toi à l'opération la plus douloureuse. Il faut que le Dieu souffrant te pénètre, et se fasse jour au travers de tes substances les plus épaissies et les plus dures, pour te rendre ta primitive existence ; tu ne pourras jamais être régénérée complètement si l'opération n'est pas universelle et si le Dieu souffrant dans sa pensée, dans sa parole et dans son oeuvre ne traverse tout entier ta pensée, ta parole, et ton opération.


Se recueillir n'est hélas, point suffisant dans la carrière, idée trop faible et éloignée du véritable travail spirituel de réconciliation :

Citation:
Ô mon ami, allons ensemble dresser les autels au Seigneur ; va d'avance préparer tout ce qui nous sera nécessaire pour célébrer dignement les louanges de sa gloire et de sa majesté ; sers d'organe à mon oeuvre pour l'annoncer au peuple, comme j'en dois servir à la Divinité pour annoncer à toutes les familles spirituelles les mouvements de la grâce, et les vibrations de la lumière. Et toi, Dieu de ma vie, s'il te plaît jamais de me choisir pour ton prêtre, que ta volonté soit faite ! Toutes mes facultés sont à toi. Je me prosternerai dans mon indignité en recevant le nom de ton prêtre et de ton prophète : aide-moi seulement à ne pas rendre tes grâces impuissantes, et à briser en moi tous les écueils que mes iniquités et mes faiblesses ont semés devant mon élection. Je n'oserai jamais de moi-même te demander que ta main reposât sur moi ; mais si par ta pure munificence tu veux bien faire reposer ta main sur moi, je n'aurai aucun doute que tu n'opères dans mon être tout ce qui lui manque pour être utile à tes desseins, et je n'ai dans ce moment d'autre soin à prendre que de t'offrir le dévouement de ma fidélité à ton service, et une universelle soumission à toutes les conditions que tu voudras mettre à notre alliance.


Solitaire et Inconnu aux yeux de la justice humaine, il est bien préférable pour toi de cheminer avec l'âne comme compagnon. "Homme, ne t'offense point de te voir naître dans une étable et parmi des animaux, tu ne nais que dans l'humiliation, tandis qu'auparavant tu existais dans des abîmes. Ces animaux vont faire pour toi, ce que tu aurais dû faire pour eux si tu eusses conservé tes droits ; ils vont te réchauffer de leur haleine, comme tu aurais dû les réchauffer de ton esprit, et leur conserver par là leur caractère, et leurs formes primitives"



Citation:
Marche donc sur les pas du Réparateur dans ta résignation et dans ta confiance jusque sur ton Calvaire ; laisse-toi crucifier entre les voleurs qui sont dans toi. Si ton exemple et ta douceur ne les convertissent pas tous, peut-être au moins s'en peut-il trouver un qui soit touché de te voir si maltraité malgré ton innocence, et de te voir prier pour tes bourreaux. Peut-être fera-t-il alors un retour sur lui-même, et méritera-t-il par sa résipiscence d'entrer dès aujourd'hui avec toi dans le paradis préparatoire.

Tu te rempliras donc de l'esprit de l'intelligence pour pénétrer dans l’oeuvre et le sacrifice du Réparateur, et pour en faire ensuite l'application à ton sacrifice particulier. Tu verras pourquoi il y avait un jardin où ce Réparateur fut crucifié (Jean 19 :41). Puisque tu as déjà compris pourquoi c'est dans un jardin qu'il fut arrêté, comme c'est dans un jardin que le premier homme est devenu coupable.
Tu verras pourquoi les soldats qui le crucifièrent prirent ses vêtements, et les divisèrent en quatre parts, mais ne voulurent point diviser sa robe, parce que la robe du premier homme n'aurait jamais dû être divisée ; et qu'elle aurait pu répandre l'éclat de sa céleste lumière dans les quatre régions de l'univers.

Tu verras pourquoi les trois Marie se trouvent au pied de sa croix pendant son supplice comme représentant les trois premiers principes élémentaires dont l'esprit de l'homme qui se régénère est censé être entièrement séparé pour entrer dans la région de l'esprit, la seule qui lui soit naturelle, puisque s'il ne l'avait pas abandonné autrefois, il ne serait jamais né des femmes.

Tu verras pourquoi les princes des prêtres, les sénateurs, les soldats, et tout le peuple qui passait par là l'accablent de mépris, en lui disant que s'il était l'élu de Dieu envoyé pour sauver les autres, il se sauverait lui-même, et que s'il voulait qu'ils crussent en lui, il n'avait qu'à descendre de la croix ; parce qu'ils ignorent qu'il n'a que cette voie cruelle pour accomplir l’oeuvre de notre délivrance, puisque nous avons laissé crucifier par le sang et par la matière ce qui était à lui, et ce qui était sorti de lui, et parce que si le Réparateur descendait de la croix, l’oeuvre spirituelle serait manquée, quand même les yeux corporels de la multitude se promettraient d'être convaincus par ce prodige.

Tu n'écouteras donc point cette voix mensongère qui voudrait t'arrêter dans ton oeuvre, et te faire descendre de ta croix, et tu t'animeras d'un zèle ardent qui ne connaîtra aucun obstacle et qui ne se donnera aucun repos, que ton oeuvre ne s'accomplisse, et que tes yeux spirituels ne soient dessillés par des prodiges cent fois au-dessus de tous ceux que la matière pourrait t'offrir. Par là tu déconcerteras entièrement les projets de l'ennemi de toute vérité, lequel ne cherche qu'à arrêter le progrès des mesures vraies, pour faire procéder ses mesures fausses.


Homme de désir, puisse tu te vider de tes maux, puisse tu nettoyer tout les recoins de ton être, balayer avec l'espoir : la vanité, l'envie, la cupidité.
Homme de désir puisse tu laver le sang du crime et repousser hors de ton être, la bêtise et tes prétentions nauséabondes de servir Dieu, alors que peu d'homme connaissent, la vrai valeur de "servir à Dieu" et servent aveuglément sans le savoir l'ennemi en guise de Lumière!


Citation:
La sagesse conduit l'homme par des degrés insensibles afin de ne pas l'effrayer par l'immensité de la tâche qu'il a à remplir (..)


Si la flamme a mordu ta chair en une flétrissure indélébile, c'est pour t'apprendre que seul, nous ne pouvons aller et que l'homme à besoin de l'eau céleste protectrice, sans notre ange ami fidèle, nous ne pouvons progresser dans la carrière...Ou penses tu aller, sans préparation? Sans l'écouter, tu désirais te jeter dans la fournaise?

Il est une vérité, si douce à entendre : comprendre que notre ange nous conseille en chaque instant, alors que notre Temple est détruit et que nous consacrons si peu à l'écoute du Silence.

Citation:
Ame humaine, ton réparateur particulier, ou le nouvel homme t'a ouvert l'esprit pour entendre l'accomplissement de ce qui a été dit de lui dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. Car lorsque le Réparateur universel disait : c'est de moi qu'ils ont tous prophétisé ; il ne parlait pas seulement de lui-même, et il faisait entendre par ces paroles qu'ils avaient aussi prophétisé de toutes les âmes de désir, de tous ceux qui veulent devenir de nouveaux hommes, puisqu'il s'est nommé ton frère, et le frère de tous les élus.


Homme de désir, il est temps d'entendre cette langue qui te revient de droit, tu l'as perdu pour un temps, mais par tes efforts et l'aide de la providence, tu verras apparaître les langues de feu sur toi et tes frères, afin de recevoir l'esprit Saint le jour de la pentecôte.

Citation:
En effet tu connaîtras les langues de toutes les substances qui te constituent ; tu entendras leur langage, et elles entendront le tien, afin que vous concouriez toutes ensemble à manifester chacune les dons particuliers qui vous sont propres, pour étendre de plus en plus le règne de votre Dieu, il ne se passera pas un mouvement en toi dont tu n'aies l'intelligence, et auquel tu ne sentes en même temps le jugement que tu en dois porter, et l'usage que tu dois en faire. Si ces mouvements sont faux, ils entendront ta langue aussi bien que les mouvements vrais, mais ils ne l'entendront que pour leur condamnation, car ta langue deviendra l'épée à deux tranchants.


Dernière édition par Albert le Mar Mai 05, 2009 10:02 am; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 9:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

De la Foi et de l'humilité :

Citation:
Si la foi est réellement le nouvel homme, l'humilité en est réellement la nourriture. Aussi n'est-ce que dans l'humilité et dans une sainte frayeur que l'on sent Dieu, que l'on apprend ses secrets et que l'on peut apprendre à en faire un utile usage ; or, que pouvons-nous faire tant que nous ne sentons pas Dieu physiquement en nous ? Voilà pourquoi le Réparateur ne cessait de dire aux Juifs, « qu'il ne pouvait rien faire de lui-même, qu'il ne jugeait que selon ce qu'il entendait, mais que son jugement était juste, parce qu'il ne recherchait pas sa volonté propre, mais la volonté de son père qui l'a envoyé. » Voilà pourquoi aussi il ne cessait de leur donner les raisons de leur peu de foi, en leur reprochant qu'ils ne s'appuyaient point sur les véritables témoignages, et qu'ils tiraient toute leur gloire des hommes ; comment pourriez-vous croire, vous qui recherchez la gloire que vous vous donnez les uns aux autres, et qui ne recherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? (Jean 5 :44).


Du Temple:

Citation:
Ce sont là comme autant de bases sacramentelles que nous portons tous en nous-mêmes, et sur lesquelles doit s'élever tout édifice sacerdotal auquel l'homme fut destiné par sa nature première, et selon les plans de son origine. Ce sont là les sept colonnes produites par cette pierre innée en nous, et sur laquelle le Réparateur a dit qu'il voulait bâtir son Eglise.

Cette pierre est carrée, et taillée par le ciseau de l'esprit, et elle doit servir de base à ce temple divin destiné à remplacer dans le nouvel homme les tentes qui, jusqu'alors, ont été le seul asile de l'arche sainte, ou de la vérité. C'est là cette porte du temple qui était carrée, selon le prophète Ezéchiel (41 :21) et à laquelle répondait la face du sanctuaire, étant en regard l'une devant l'autre. C'est par cette porte que les oracles du sanctuaire doivent se promulguer au peuple, selon Isaïe (9 - 8 ) : Le seigneur a envoyé sa parole à Jacob, et elle a été vérifiée dans Israël, tout le peuple le saura, Ephraïm, et les habitants de Samarie. C'est par cette même porte que doivent entrer les nations pour venir adorer dans le temple de Jérusalem, et ce sont les sept colonnes élevées dans le temple qui font que ce temple est parfaitement solide, et que les nations peuvent y habiter en sûreté, puisque Salomon nous dit (Proverbes 9 :1) que la sagesse elle-même s'est bâtie une maison, et qu'elle a taillé sept colonnes.


De l'autel :

Citation:
Cette pierre fondamentale est réellement la racine de ces sept sources sacramentelles que le nouvel homme découvre en lui lorsqu'il a subi les épreuves préparatoires, et indispensables, comme c'est là où il a découvert ce divin instituteur dont nous avons parlé précédemment, et qui, étant assis sur la chaire antérieure à toutes les chaires temporelles, a prononcé devant lui, sur la vraie montagne, les discours et les instructions qui doivent servir de guide, et de règle au peuple d'Israël, s'il veut maintenir dans les privilèges de son élection.


De l'humilité :



Citation:
L'homme de Dieu est obligé de se diminuer sans cesse, et de se proportionner, comme Élie, à la petitesse du fils de la veuve de Sarepta pour le ressusciter. C'est là ce qui rend son ministère si laborieux ; il faut que cet homme de Dieu soit toujours en contradiction, pour approprier les vertus divines à notre demeure impure, et souillée. Car l'homme de Dieu est établi pour être perpétuellement l'organe de ces vertus, soit dans la prière, soit dans l'instruction, soit dans les oeuvres.

Que le nouvel homme ne s'effraie pas de ces fatigues, le temps du repos les lui fera toutes oublier. Le nouvel homme est un homme de vérité, et l'homme de vérité ne connaît aucun obstacle. Au milieu même de ses travaux, et de ses épreuves, il a toujours devant les yeux ce passage de David : que toute la terre se réjouisse en Dieu. Servez le Seigneur avec joie, entrez et présentez-vous devant lui dans de saints ravissements. Sachez que le Seigneur est le vrai Dieu, que c'est lui qui nous a faits, et que nous ne nous sommes pas faits nous-mêmes. Aussi toute la terre du nouvel homme est dans la sécurité, et dans la joie, parce qu'il sent que ses os deviennent semblables aux os de la vie, et que la vertu de la chair céleste, et du sang spirituel pénètre, et nourrit sa chair et son sang.


De la théurgie:

Citation:
Ce n'est point par la répétition des paroles dans sa prière que le nouvel homme est arrivé à cette union avec l'esprit, c'est par le feu intérieur de son être qui s'est enflammé, et qui a répandu autour de lui, une lumière semblable à celle où il a pris son origine. La loi de l'affinité a opéré le reste ; et même ce feu de son être intérieur ne s'est allumé que par le souffle doux de la sagesse, qui ne cherche qu'à rendre à chaque chose leurs propriétés.

Quiconque n'a pas senti ce souffle doux de la sagesse descendre sur lui, précipiter en terre toutes les matières étrangères qui encombraient ce feu, et l'empêchaient de se montrer dans toute la splendeur et la régularité de sa forme, quiconque, dis-je, n'a pas fait cette utile expérience, ne connaît pas encore la véritable voie. C'est donc le souffle doux de cette sagesse qui développera dans le nouvel homme sa véritable prière qui est l'action naturelle de son être ; car cette prière ne doit avoir d'autre but que de maintenir dans l'homme, l'ordre, la sûreté, la mesure ; elle doit faire que l'ennemi soit toujours tenu hors de la place, que le coeur de l'homme soit toujours abreuvé des sources des eaux vives, et que sa pensée soit comme un foyer où les lumières divines se réunissent pour se réfléchir ensuite avec plus d'éclat. Comme ce sont là les facultés primitives de l'homme, si elles parviennent à atteindre le but de leur destination, l'homme est réellement dans sa prière, ou pour mieux dire, l'homme est alors réellement la prière, et le sacrifice de la plus agréable odeur que le seigneur puisse recevoir. Mais où est-il celui qui s'est réellement converti en une prière, et en un sacrifice de la plus agréable odeur pour le Seigneur.


De la Bible :

Citation:
Mais vous, hommes de désir, qui suivez les traces du vieil homme, vous aurez le discernement de préférer aux enchanteurs la voie simple des Ecritures qui lie naturellement l’homme à Dieu. Qui pourrait compter sur les faits produits par des opérations forcées ? Ils sont enfantés par la violence, ils doivent disparaître lorsque le règne de la paix vient à se montrer ; mais avant cette époque, il leur faudra un temps pour qu'ils s'effacent, et que les opérants puissent rentrer dans la route des fruits naturels. Cette attente sera douloureuse, en ce qu'elle tiendra l'homme dans la privation. Heureux encore si ces fruits ne sont que prématurés, et s'ils ne sont pas viciés dans leurs éléments, ou piqués des insectes malfaisants !


Du Silence :



Citation:
Désormais je ne vous parlerai plus guère, car le prince du monde va venir, et il n'a rien en moi qui lui appartienne. La voix de la vérité ou de notre consolateur se tait lorsque la voix du mensonge s'approche pour nous faire subir notre épreuve ; elle se tait pour nous faire développer nos forces ; elle se retire parce que ce n'est point avec elle que l'ennemi a affaire, c'est avec nous.

Mais je m'en vais afin que le monde connaisse que j’aime mon père, et que je fais ce que mon père m'a ordonné. Si nous aimons notre consolateur ou l'esprit qui doit naître en nous, nous ne cesserons de retourner vers lui, afin que tout ce qui est en nous connaisse que nous l'aimons, et que nous sommes fidèles au commandement qu'il nous a fait de le regarder comme la source de nos joies et le salutaire agent de notre délivrance. Nous ne cesserons de lui rendre des actions de grâces pour tous ses bienfaits, et c'est en nous approchant de lui le plus, qu'il nous sera possible que nous lui donnerons de véritables témoignages de notre reconnaissance et de notre amour.


Vivre dans le Christ :

Citation:
« Comme la branche de la vigne ne peut point porter de fruit par elle-même, mais qu'il faut qu'elle demeure attachée au cep ; ainsi vous n'en pouvez point porter si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep de la vigne, et vous en êtes les branches. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruits, car vous ne pouvez rien faire sans moi. » C'est une chose douce et consolante de sentir véritablement que c'est de notre adhérence à l'esprit et à la parole que dépend notre fructification ; de sentir qu'il doit se former en nous un mariage réel de la parole avec notre être divin, et que c'est de là que résulte ce fils spirituel, et ce nouvel homme qui nous fait revoir les belles campagnes de la terre promise.


De l'intolérance:

Citation:
« Je ne vous appellerai plus maintenant serviteurs, parce que le serviteur ne sait ce que fait son maître, mais je vous appellerai mes amis parce que je vous ai fait savoir tout ce que j'ai appris de mon père. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis, et je vous ai établis afin que vous portiez beaucoup de fruits. » Voilà le véritable but de l'esprit sur nous, et tel est aussi celui du nouvel homme, et c'est pour cela que l'amour se propage, et que quand tout est ami en nous, nous devenons les amis du Seigneur.

« Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui serait à lui. Mais parce que vous n'êtes point du monde, je vous ai choisis et séparés du monde. » Nouveau tableau de la destination primitive de l'homme par laquelle il devait planer au-dessus de ce monde, et puiser continuellement sa mission divine dans la source supérieure et éternelle.

« Le serviteur n'est pas plus grand que le maître ; s'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront. Mais ils vous feront tous ces mauvais traitements à cause de mon nom ; parce qu'ils ne connaissent point celui qui m'a envoyé. » L'ennemi qui s'est emparé du royaume de ce monde comprend dans sa haine tous ceux qui se rangent du parti de celui dont il s'est rendu l'adversaire ; et si nous considérons comment il en a traité les ouvrages, nous ne serons plus étonnés de la manière dont il en traite les ouvriers. Mais que pourrons-nous craindre si nous savons nous rallier à cette vérité ? L'ennemi dans ses projets n'a agi que contre lui-même, et n'a jamais rien pu contre elle, il ne pourra donc rien contre nous si nous nous unissons à elle, et qu'à son exemple nous planions au-dessus de la région des destinées.


De la Jérusalem céleste :

Citation:
Ame humaine, quand ces redoutables jugements seront prononcés, et exécutés en toi, c'est alors qu'il y aura pour toi un nouveau ciel, et une nouvelle terre, car le premier ciel, et la première terre auront disparu, et la mer ne sera plus ; alors tu verras « la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, qui venant de Dieu descendra du ciel en toi, étant parée comme une épouse qui se pare pour son époux ; et tu entendras une grande voix qui viendra du trône, et qui dira : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes, et il demeurera avec toi, et tu seras son peuple, et tes yeux, et la mort ne sera plus. » Ame humaine, veux-tu connaître les proportions de cette ville sainte, de cette Jérusalem qui descendra en toi, étant parée comme une épouse qui se pare pour son époux, transporte-toi sur la grande, et haute montagne qui est en toi. Tu verras que cette ville sainte est illuminée de la clarté de Dieu, que la lumière qui éclaire, est semblable à une pierre précieuse, à une pierre de jaspe transparente comme du cristal.

Tu verras qu'elle est bâtie en carré, qu'elle est égale dans sa longueur, et dans sa largeur, et que la mesure de la muraille est de cent quarante-quatre coudées de mesure d'homme, pour te faire comprendre que c'est sur les propres dimensions à la fois ternaires, quaternaires, et septénaires de ton essence sacrée, que doit s'élever cette ville éternelle de la paix, et des consolations ; parce que tu es la seule avec qui l'éternelle source de toutes les mesures, et de tous les nombres, ait des rapports assez rapprochés, pour avoir voulu faire de toi son représentant parmi les peuples, et parmi toutes les régions de l'univers visible, et invisible ; tu reconnaîtras que tu es toi-même le tabernacle de Dieu avec tous ceux qui habitent en toi, et que c'est pour cela qu'il veut demeurer en toi, afin que tu sois son peuple, et que, demeurant lui-même en toi, il soit ton Dieu.

« Aussi tu ne verras point d'autre temple dans cette ville sainte, et dans cette céleste Jérusalem, parce que le Seigneur Dieu est tout puissant, et l'agneau en est le temple ; et cette ville n'a point besoin d'être éclairée par le soleil ou par la lune, parce que c'est la lumière de Dieu qui l'éclaire, et que l'agneau qui est en toi en est la lampe. Les nations marcheront à la faveur de sa lumière, et les rois de la terre y porteront leur gloire et leur honneur. »
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MANDRAGORE
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 143
Localisation: au sein des montagnes

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
"L'Unité ne se trouve guère dans les associations : elle ne se trouve que dans notre jonction individuelle avec Dieu".

Comment se tourner vers Dieu? Si on est inconscient de son état de décrépitude, notre image est tronqué. Comment demander l'aide au Divin Réparateur? Si nous rejetons point les livres, afin de lire en nous même, nos prières n'étant que gémissement au lieu de félicité.
Citation:
A peine la vérité voit-elle naître le désir et la volonté dans le coeur de l'homme, qu'elle s'y précipite, avec toutes les ardeurs de sa vie divine et de son amour. Souvent même elle ne lui demande que de se priver de ce qui est nul, et pour ce sacrifice négatif, elle va le combler de réalités.





pourquoi ont -ils cru pendant longtemps qu'il faille se flageller de notre état de non pureté pour pouvoir être accepter dans le Royaume de Dieu?
Je l'ai cru longtemps moi aussi qu'il fallait passer du noir au blanc, peutêtre est-ce en cela que St Martin parle d'état de décrépitude.
Je crois au contraire que c'est dans l'ici et le maintenant que notre corps devient Son temple par la volonté du coeur rayonnant de Jésus Christ, résonnant en nous.
Il est le Chemin, la Porte et la Vérité.

Je suis également d'avis que cette unité est dans la conjonction directe entre Dieu et l'homme, aussi petit soit-il dans la bassesse de sa nature humaine.
Pas besoin d'église pour cela, seul compte notre être intérieur.

Le sacrifice, s'il en faut, n'est que perte de pouvoir de l'ego, car pour moi tout découle plutôt d'une certaine empathie pour l'humanité cherchant la lumière de la vérité.
Se recueillir a pour moi le sens d'une inversion, ne plus se juger ni juger les autres, un changement de regard de l'extérieur vers l'intérieur... et cela devrait déjà suffire à ouvrir le coeur pour Le laisser entrer et guider nos pas, nous raffermir et nous ouvrir la Voie du Sacré....

merci en tout cas pour ce complément documentaire.
_________________
QUE LA LUMIERE SOIT!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 12:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Du remède :

Citation:
Pour coopérer à notre guérison, la vérité possède un médicament réel, et que nous sentons physiquement en nous, lorsqu'elle juge à propos de nous le faire administrer. Ce médicament est composé de deux ingrédients en conformité de notre maladie, qui est une complication du bien et du mal, que nous tenons de celui qui ne sut pas se préserver du désir de connaître cette fatale science. Ce médicament est amer, mais c'est son amertume qui nous guérit, parce que cette partie amère, qui est la justice, s'unit à ce qu'il y a de vicié dans notre être, pour lui rendre la rectification ; alors ce qu'il y a de régulier et de vif en nous, s'unit à son tour à ce qu'il y a de doux dans le médicament, et la santé nous est rendue.

Tant que cette opération médicinale ne se fait point en nous, c'est en vain que nous nous croyons sains et bien portants ; nous ne sommes pas même alors en état d'user des aliments salutaires et purs, parce que nos facultés ne sont point ouvertes pour les recevoir. Ce n'est donc point assez pour notre rétablissement de nous abstenir des aliments malsains et corrompus, il faut encore que nous usions de ce médicament amer que les ministres spirituels de la sagesse font passer en nous, pour y occasionner une sensation douloureuse qu'on pourrait appeler la fièvre de la pénitence ; mais qui se termine par la douce sensation de la vie et de la régénération.
Les personnes qui sont dans la voie de la régénération, reçoivent et sentent ce médicament toutes les fois que l'ennemi les a touchées, et est venu vicier quelque chose dans leur être. Les autres ne le reçoivent ni ne le sentent, parce qu'elles sont dans une continuité de dérangement et d'infirmité qui ne permet pas au médicament de les approcher.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 12:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Mandragore,

Concernant Louis Claude de Saint Martin :
Cet homme a vécu entre la deuxième moitié du 18eme et la première moitié du 19eme
Le sens des mots a beaucoup évolué depuis. Pour t'aider à sa compréhension tu peux trouver sur internet un dictionnaire en ligne du 16 au 20eme siècle.

http://dictionnaires.atilf.fr/dictionnaires/onelook.htm

Au sujet des associations humaines de l'époque, on est en plein dans la Révolution Française, suivie de la Terreur et de Napoléon.... De plus les Illuminés de Bavière infiltraient la plupart des courrant maçonniques avec des idées de terrorisme etc...

Dans un meme temps il fondait avec Jean Baptiste Willermoz L'Ordre Maçonnique du Rite Ecossais Rectifié et le grade des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.

Un très bon livre de LCSM, pour mettre en appétit Very Happy est : Le Crocodile ou la Guerre du Bien et du Mal Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 2:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Dans un meme temps il fondait avec Jean Baptiste Willermoz L'Ordre Maçonnique du Rite Ecossais Rectifié et le grade des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.


Historiquement suivant les sources accessibles au vrais chercheurs, j'entends par là les "hommes de désir", c'est inexact! La meilleur preuve c'est la brouille avec JB.Willermoz, et sa demande, au prés de l'ordre intérieur (St Martin ne participa jamais aux travaux des loges dites "bleus"), que son nom soit rayé des registres maçonniques, association avec laquelle, il ne voulu plus associer son nom, c'est peu dire !

C'est à Strasbourg qu'il participa à une société, sans nom (Ph:::Inc::: ), qui lui fit connaître la pensée de Jacob Bohme, influence déterminante dans son désir d'étudier l'allemand pour devenir le premier traducteur du "bien aimé" cordonnier" en langue Française. En vérité jacob Bohme fût son second maîtres, malgré le décalage temporels!

Mon cher Auriel la lumière ne peut être porté par un archange en particulier Smile


Serguiel / Equeus Aquila Alto

S:::I:::I

"Nous ne pouvons réguler la marche des initiés" Lc de St Martin

^_^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 2:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai mis dans un autre fil la copie de la lettre de Saint Martin ou il précise qu'il demande que ses titres de noblesse soient rayés de la liste et non son nom

Revoici la copie de la lettre :

Strasbourg le 16Xbre 1789

La réponse laconique que je desirois, mon cher frère, auroit mieux
rempli mes vuës que celle détaillée que vous avez la bonté de me faire,
et elle eut ménagé votre tems. Indépendamment de mes raisons de
délicatesse qui sont vraies, j'en ay d'autres qui sont vraies aussi.

Je ne vous en parlois point parceque vous devez les connoitre aumoins en
partie, et que je voulois éviter de revenir avec vous sur des objets que
je ne pourrois traiter sans vous déplaire. Ce même motif d'attention
pour vous qui m'a toujours animé, lors même que vous lui prêtiez des
couleurs si différentes, me retiendra encor aujourdhui ; et sans entrer
dans d'autres détails, je vous supplie de me faire savoir par un oui ou
par un non si sans tenir à la société maçonnique ni intérieure, ni
extérieure, je serois néanmoins apte à participer aux instructions
secrettes de l'initiation, dans le cas où mes pas se dirigeroient vers
votre bonne ville. Un article de votre lettre sembleroit décider la
question pour la négative ; puisqu'il y est dit que je ne pouvois
par­ticiper à l'initiation annexée au régime rectifié, qu'autant que je
serois préalablement membre d'une loge simbolique du régime ; et je sens
bien que la loi qui a prononcé ainsi au commencement, se désistera
difficilement. Mais je desirerois d'avoir sur cela quelque-chose de plus
positif que ma conjecture. En attendant le parti quelconque que je
prendrai d'après votre réponse, je vous prie, de faire rayer le titre de
gentilhomme qu'on a toujours joint à mon nom sur la liste des membres ;
il y a long tems que j'avois prié le frère Paganucci de me rendre ce
service ; mais il ne l'a pas jugé à propos.

Adieu, mon Tr. Ch. F. Je me recommande toujours à vos bonnes prières, et
à celles de tous nos amis. Je fais les vœux les plus sincères pour votre
bonheur, et pour le leur dans la nouvelle année qui nous arrive ./.

A Monsieur / Monsieur J.-B. Willermoz / rüe Buisson / à Lyon.


Ta mauvaise foi mon cher Albert nous est coutumière, personne ne cherche ici a te faire de l'ombre... Arrête donc de prendre ceux qui participent au dialogue pour des adversaires
courage jeune padawan

Dans ces polémiques tu ne fais que risquer de pourrir les sujets et passer pour un âne batté ce qui est on le sait tres bien loin d'être le cas

Alors, de grâce, ressaisis-toi.

A moins que tu n'ai décidé, en toute connaissance de cause, de servir le côté obscur !!!

PS : Martinez se sert beaucoup du livre d'Enoch... Or l'archange du livre est Uriel (Auriel). Il faut que tu retienne aussi que jamais je n'ai prétendu être un archange.... Mais tu semble même avoir oublié ce qu'est un Nomen
Revenir en haut
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 3:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je n'ai jamais trouvé l'original de ta version de lettre, la mienne est connu et non inventé et mainte fois publié par Amadou entre autres...De plus tu te méprends...C'est quoi un titre de noblesse au CBCS? Seul le Roi de France peut conférer noblesse et titre à ces sujets!

[mode humour noir on] Se poser ce type de question:"Travailles tu, toi même, pour les ténèbres, mon cher Auriel" ? m'est complètement étranger!! [mode humour noir off]

Quand tu as un frère capable d'écrire avec science, avec le coeur et l'humour au besoin, et que tu ne te rends pas compte de la lumière proposé, c'est que non seulement l'iniquité, ou l'indifference au choix règne en maître dans la maison livré aux vierges folles. As tu compris le message, pourtant si simple de notre vénéré Maitre Louis claude de St Martin? La véritable carrière des hommes de désirs est de s'oublier d'après lui non? et de s'occuper de son fondement en faisant abstraction de celui des autres.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je m'en arrête là pour la discussion. :modo:
Revenir en haut
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"C'est aussi pour cela que l'écriture compare continuellement la parole à des flèches acérées, et à une épée à deux tranchants ; non pas seulement parce que cette parole a sans cesse des ennemis à combattre et à renverser, mais encore parce qu'elle prend sans cesse la naissance au milieu des entraves qui la resserrent, qui la forcent à s'affiler et à s'aiguiser en quelque sorte pour se faire jour au travers de toutes ces substances étrangères dont elle est encombrée." Louis Claude de St Martin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Mar Mai 05, 2009 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

humm que dire cela n'ai pas jolie jolie !
il serais bon de se calmer sur ce post et de reprendre ces esprits!

ce post est fermé pour le moment
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Les Portes du Temple Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique