Voir le sujet - Le Docteur John Dee :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le Docteur John Dee

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Invité







MessagePosté le: Mar Jan 09, 2007 1:20 pm    Sujet du message: Le Docteur John Dee Répondre en citant

John Dee


John Dee (13 juillet, 1527 – 1608 ou 1609) était un célèbre mathématicien, astronome, astrologue, géographe et occultiste britannique. Il a consacré une grande partie de sa vie à l’étude de l’alchimie, de la divination et de la philosophie Hermétique

Le Dr. Dee (ou plutôt M. Dee, ce dernier ayant quitté l’Université avant d’avoir terminé son doctorat) a ouvert la voie à l’étude des sciences et de la magie au moment où l’on commençait à différencier ces deux notions. Réputé comme étant l’un des hommes les plus cultivés de son époque, il a donné des cours à l’Université de Paris devant des salles combles alors qu’il n’était âgé que d’une vingtaine d’années. C’était un ardent défenseur des mathématiques, un astronome réputé et un expert en navigation. En effet, il a lui-même formé la plupart des hommes qui dirigèrent les expéditions des Grandes découvertes de l’Angleterre. (on lui doit le terme d’Empire britannique). Dans le même temps, il s’impliqua énormément dans la magie Judéo-chrétienne et dans la philosophie hermétique, dédiant le dernier tiers de sa vie à l’étude exclusive de ces dernières. Pour Dee comme que pour ses contemporains, ces différentes recherches n’était pas contradictoires, mais constituaient des aspects particuliers d’une vision du monde cohérente.

Dee est né à Tower Ward, Londres. Son nom dérive du mot gallois du signifiant "noir". Son père Roland était un marchand. Dee a fait sa scolarité à la Chantry School de Chelmsford (devenue de nos jours la King Edward VI Grammar School), puis – de 1543 à 1546 – à St John’s College, Cambridge. On remarqua très vite son potentiel, et il participa à la création du Trinity College. A la fin des années 1540, il voyagea en Europe, étudia à la Katholieke Universiteit Leuven de Louvain puis à Bruxelles et donna des cours sur Euclide à Paris. Il étudia avec Frisius et devint un ami intime du cartographe Gerardus Mercator. Dee revint en Angleterre, rapportant avec lui une importante collection d’instruments mathématiques et astronomiques. En 1552, il rencontra Gerolamo Cardano à Londres : ils s’associèrent afin d’étudier une Machine à mouvement perpétuel ainsi qu’une gemme sensée avoir des vertus magiques.

En 1554, Dee refusa une chaire de mathématiques à l’Université d’Oxford, arguant que l’Université axe plus ses cours sur la rhétorique et la grammaire (ces deux dernières associées à la logique formant le Trivium académique) que sur la philosophie et la science (le plus complexe Quadrivium composé de l’arithmétique, de la géométrie, de la musique et de l’astronomie). En 1555, Dee devient membre de la société de marchands, la Worshipful Company of Mercers, comme l’était son père.

La même année 1555, il fut arrêté et accusé d’avoir "calculé" les horoscopes de la Reine Marie et de la Princesse Elisabeth ; les accusations furent alourdies, transformées en trahison et complot contre Marie. Dee se présenta à la "Camera Stellata" (le tribunal du Palais de Westminster) et réussit à s’amender, en étant toutefois obligé de subir un examen religieux pratiqué par le prêtre catholique Edmund Bonner (ce dernier étant tristement célèbre pour son rôle dans la persécution des hérétiques sous le règne de Marie). Le fort penchant de Dee pour des sujets occultes n’a fait qu’empirer les choses. Cet épisode sombre de sa vie fut le plus dramatique parmi une série d’attaques et de calomnies qui le suivirent tout au long de sa vie. Arrivant une fois de plus à laver son honneur, il devint un proche associé de Bonner.

En 1556, Dee présenta à la Reine Marie un projet de création d’une bibliothèque nationale ayant comme vocation la conservation de vieux livres et de manuscrits. Ce projet n’ayant pas été retenu, il décida d’étendre sa propre bibliothèque, de sa maison à Mortlake. Il accumula sans cesse des livres et des manuscrits récupérés en Angleterre et sur tout le Continent Européen. Sa bibliothèque devint un véritable centre d’apprentissage hors des universités, et attira de nombreux érudits et étudiants.

Quand, en 1558, la Reine Elisabeth accéda au trône, Dee devint son conseiller personnel en science et astrologie. Il choisit lui-même la date de son couronnement. Des années 1550 à 1570, il fut conseiller de navigation lors des Grandes Découvertes, et fut le premier à utiliser le terme d’"Empire Britannique". En 1577, il publie General and Rare Memorials pertayning to the Perfect Arte of Navigation, une etude dans laquelle Dee décrit sa vision d’un empire maritime et d’une emprise territoriale Anglaise sur le Nouveau Monde. Il s’associa avec Humphrey Gilbert et Sir Philip Sidney.


Le glyphe de Dee. Il en donne l’explication dans son Monas Hieroglyphica.En 1564, Dee écrivit une œuvre hermétique, le Monas Hieroglyphica (La Monade Hiéroglyphique), un interprétation Cabalistique complète d’un glyphe qu’il créa lui-même. Ce glyphe était censé exprimer l’unité mystique de toute création. C’est un travail qui a été très apprécié des contemporains de Dee, mais la perte de la tradition orale du cercle de Dee en font de nos jours une œuvre difficile à interpréter.

En 1570, il publia une "Préface Mathématique" à la traduction Anglaise des "Éléments d’Euclide", dans laquelle il souligne l’importance des mathématiques et leur influence dans les arts et la science. Destinée à un public autre que les Universités, ce texte devint le plus célèbre et le plus fréquemment imprimé. Il édita cette même année avec Federico Commandino d’Urbino une version traduie de l’arabe du traité perdu d’Euclide sur La division des surfaces.

Au début des années 1580, Dee devint de plus en plus insatisfait de son avancée dans l’apprentissage des secrets de la nature. Il se tourna alors vers le surnaturel afin d’acquérir la connaissance. Il essaya principalement d’entrer en contact avec les anges en utilisant une boule de cristal qui servirait d’intermédiaire entre lui et les anges.

Ses premières tentatives furent des échecs, mais en 1582 il fut très impressionné par Edward Kelley. Dee engagea Kelley et se dévoua entièrement à l’étude des forces surnaturelles. Ces "Conférences spirituelles", ou "actions" étaient menées dans une intense piété Chrétienne, toujours réalisées suite à une période purificatrice faite de prières et de jeûne. Dee était persuadé du bienfait qu’il pouvait apporter à l’Humanité (les motivations de Kelley, quant à elles, restent dures à définir : certains pensent qu’il agissait par pur cynisme. Les buts de Kelley sont remarquables par le côté insaisissable qu’il leur a donné). Dee expliquait que la plupart de ses livres lui étaient dictés par les anges, dans un langage Enochien.

En 1583, il rencontra le polonais Albert Łaski. Ce dernier invita Dee à l’accompagner en Pologne. Il accepta, soi-disant poussé par les anges. Dee, Kelley, et leurs familles respectives partirent en 1583, mais Laski frisait la banqueroute et était impopulaire dans son pays. Dee et Kelley menèrent une vie de nomades en Europe centrale, ce qui ne les empêcha pas de continuer leurs conférences spirituelles, que Dee reportait méticuleusement. Il eut des audiences privées avec Rodolphe II du Saint-Empire et le Roi Stefan afin de les convaincre de l’importance de ses communications angéliques. Aucun des monarques ne le prit au sérieux, le considérant plutôt comme un espion de la reine d'Angleterre selon certaines sources

Lors d’une de ses conférences spirituelles en Bohême, Kelley apprit à Dee que l’ange Uriel avait ordonné qu’ils partagent leurs femmes. On pense que Kelley, devenant alors un alchimiste dont la réputation dépassait celle de Dee, a utilisé ce moyen afin de mettre fin à ces conférences. L’ordre d’Uriel a fortement troublé Dee, mais ce dernier ne mettant pas en doute la motivation de l’ange, décida d’accepter. Pourtant, il mit un terme à ses conférences, retourna en Angleterre en 1589, et ne revit plus jamais Kelley.

Dee s’est marié trois fois et a eu huit enfants, dont l’aîné, Arthur Dee est devenu lui aussi un alchimiste et un auteur hermétique. John Aubrey, un biographe, donne la description suivante de Dee : "Il était grand et mince. Il portait sa robe comme un artiste, les manches évasées et fendues… un teint blanc et sanguin… une longue barbe blanche comme du lait. Un homme très charmant."

Dee revint à Mortlake six ans plus tard et découvrit que sa bibliothèque avait été ravagée et que la plupart de ses précieux objets avaient été volés. Il demanda l’aide d’Elisabeth, qui, en 1592, le nomma directeur de Christ’s College, à Manchester (aujourd’hui la Manchester Grammar School). Cependant, il était maintenant vu comme un magicien diabolique et se fit détester de ses pairs. Il quitta Manchester en 1605. Elisabeth était morte, et le roi James I, opposé à tout ce qui est relié au surnaturel, ne lui offrit aucune aide. Dee vécu ses derniers jours à Mortlake, dans la misère. Il mourut en 1608 ou 1609. Il n’y a aucune trace de sa tombe ou des registres de l’état-civil.


Environ dix ans après la mort de Dee, l’antiquaire Robert Cotton acquit le domaine de Dee et se mit à la recherche de manuscrits et d’artefacts. Il découvrit de nombreux livres, la plupart étant les reports des communications angéliques. Le fils de Cotton donna ces livres à Méric Casaubon qui les publia en 1659, et auxquels il ajouta une longue introduction (A True & Faithful Relation of What passed for many Years between Dr. John Dee (A Mathematician of Great Fame in Q. Eliz. and King James Reigns) and some spirits.). Ce livre étant la première révélation publique des conférences de Dee, il devint extrêmement populaire et fut très vite épuisé. Casaubon, croyant en l’existence des esprits, explique dans son introduction que Dee était l’instrument involontaire des esprits diaboliques alors qu’il pensait s’adresser aux anges. Ce livre a été à l’origine de l’image négative de Dee durant les deux siècles suivants, le faisant passer pour un charlatan et un fanatique aliéné.

A peu près à la même période que la publication de ce livre, des membres de l’ordre Rosicrucien indiquaient que Dee était un des leurs. Il y a cependant un doute quant à l’existence d’un mouvement Rosicrucien organisé à l’époque de Dee ; et il n’y a aucune preuve quant à son appartenance à une quelconque fraternité. La réputation de Dee en tant que magicien et ses expériences avec Edward Kelley ont fait de lui un personnage apprécié des conteurs, des écrivains d’horreur et d’autres magiciens. Les affabulations sur la vie de Dee sont nombreuses et certaines périodes de sa vie restent obscures.

C’est au Vingtième Siècle que le personnage de Dee a été réhabilité, en partie grâce au travail de l’historienne Frances Yates, qui a apporté une nouvelle façon d’appréhender le rôle de la magie à la Renaissance ainsi que le développement de la science moderne. C’est ainsi que Dee est maintenant apprécié en tant qu’un homme détude sérieux et qu’il est considéré comme l’un des plus cultivés de son époque.

Sa bibliothèque personnelle était la plus importante du pays, et était considérée comme l’une des plus intéressantes d’Europe, peut-être était elle à peine moins importante que celle de Jacques Auguste de Thou. Dee, en plus d’être astrologue, scientifique et conseiller géographique de la Reine, était le précurseur de la colonisation de l’Amérique du Nord et de l’élargissement de l’empire Britannique au-delà de l’Atlantique Nord.

Dee fut un partisan acharné des sciences de la navigation et de la cartographie. Il collabora avec Gerardus Mercator, et possédait une importante collection de cartes, globes et d’instruments astronomiques. Il inventa des instruments et des techniques de navigation spécifiques pour les régions polaires. En tant que conseiller personnel des expéditions, il choisit lui-même les navigateurs qu’il forma.

L’importance des mathématiques dans sa vision des choses fait de lui un personnage plus moderne que Francis Bacon, bien que l’on pense que Bacon ait volontairement fait l’impasse sur les mathématiques compte tenu du climat anti-occultisme sous James I. Il faut cependant souligner que la vision des mathématiques selon Dee est radicalement différente d’un point de vue plus actuel.

Il semble évident que la plus grande occupation de Dee fut celle de promouvoir les mathématiques hors des universités. Sa "Préface Mathématique" à Euclide était destinée à un public n’ayant pas eu accès à l’université, et fut très populaire parmi les "mécaniciens", une nouvelle classe d’artisans techniques. Sa préface était composée de principes mathématiques.

Dee était aussi un ami de Tycho Brahe et était familier avec les travaux de Copernic. La plupart de ses calculs astronomiques étaient basés sur des présomptions Coperniciennes, mais il n’épousa jamais véritablement la thèse de l’héliocentrisme. Il a appliqué les théories de Copernic au problème de la réforme du calendrier. Ses recommandations n’ont toutefois pas été prises en compte pour des raisons politiques.

On l’a souvent associé au Manuscrit de Voynich. Wilfrid M. Voynich, qui acheta le manuscrit en 1912, a suggéré que Dee avait été possesseur du manuscrit, et qu’il l’avait vendu à Rodolphe II. Cependant, les rapports que Dee entretenait avec ce dernier étaient moins importants que ce que l’on pensait, et les journaux de Dee ne font aucunement référence à une quelconque vente.


Le nom énochien est construit sur le nom d'Hénoch (de l'hébreu: חֲנוֹךְ, Standard Khanokh Tiberien Ḥănôkh signifiant « initié »), aussi transcrit Enoch, le 7ème patriarche, père de Mathusalem, d'après la Genèse, à ne pas confondre avec son homonyme fils de Caïn. Il lui est attribué un récit biblique apocryphe appelé le Livre d'Hénoch, dans lequel est décrit sa visite du Paradis.


La langue énochienne
Le travail effectué par les anglophones
Les anglophones parlent de enochian magick et enochian language, ce qui se traduirait par magie énochienne et langue énochienne. On trouvera également le vocable "Magie Hénokéenne", notamment dans les œuvres de Jean-Pascal Ruggiu connu pour être le premier vulgarisateur francophone de la magie énochienne.


C'est par la suite que des linguistes ont cherché à comprendre l'articulation de cette langue dont on ignore la grammaire et la prononciation exacte, mais dont on possède des éléments de vocabulaire regroupés dans un dictionnaire. Le dernier dictionnaire en date est référencé en fin d'article.
Ainsi sur la base d'un travail de décryptage, on a vu différents chercheurs travailler tantôt comme des linguistes tantôt comme des symbolistes pour élaborer un système magique exploitable, s'appuyant sur les connaissances magiques antérieures.

Ce qui fait la complexité du système énochien de John Dee est que :

Les différents éléments sont "révélés" de manière dispersée dans différents manuscrits, sans cohérence d'ensemble a priori
Les différents éléments sont "révélés" de manière entrelacée[5] dans un ordre chronologique sur plusieurs années, et selon un mode opératoire proche de la dactylographie, tels que les deux anglais ne pouvaient pas avoir prémédité le système, si ce n'est que de très longue date.
De plus, apprendre par cœur un tel système aurait été probablement difficile pour Kelley, peu enclin à l'honnête travail, du moins tel que le laisseraient supposer ses deux oreilles coupées pour escroquerie. C'est également pour cette même hypothèse que l'on ne peut pas vraiment imaginer Kelley profiter du temps libre entre deux séances pour inventer la suite : en l'occurrence, lors d'une des séances, l'entité "Raphaël" demande à Kelley et à Dee d'apprendre par cœur l'alphabet énochien fraichement transmis. A la séance suivante, c'est la panique car Kelley n'a rien appris du tout, et se fait admonester par Dee.


Aujourd'hui, on en est plutôt à supposer que :

l'expérience fut authentique, au sens où il n'y aurait pas eu manipulation de bout en bout de Dee par Kelley. En revanche et sur la période considérée de plusieurs années, il n'est pas exclu que ponctuellement Kelley ait fait intentionnellement "de regrettables erreurs de transcription".
l'expérience n'est pas forcément spirituelle et mystique, au sens où on n'a aucune preuve ou indice scientifique concernant la nature du phénomène qui se serait produit.
Que ce soit un calembour est beaucoup plus douteux, car l'ampleur du système et sa complexité auront certainement demandé un travail de création littéraire comparable à l'œuvre d'un Lovecraft ou d'un Tolkien. Si calembour il y a, alors il n'est pas dénué d'intérêt et de poésie, et concerne probablement des affaires de personnes[6] (ainsi tournées au ridicule) et non la valeur du contenu.

L'alphabet énochien semble se rapprocher de différentes graphies qui pourraient l'avoir influencé. Certaines sont des alphabets magiques, d'autres des alphabets réels.

L'une des lettres, ressemblant à un gamma, est ornée d'un point. Ce point est explicitement présent sur les manuscrits de Dee. Toutefois, il est systématiquement oublié dans les versions ultérieures, celles de Casaubon, de la Golden Dawn et de Crowley.
Une autre caractéristique de l'énochien est d'être une sorte de faux-ami. Ceux qui étudient le grec ou le copte auront reconnu lambda, oméga, epsilon, etc...En fait, ces mêmes graphies translittérées sont totalement indépendantes des lettres grecques. Ainsi le "pseudo-gamma" est en fait un "X", le "pseudo-lambda" est un "V", etc...



Le Sigillum Aeifmeth était un pentacle compliqué de cire rouge, tandis que la Tabula Sancta devait être fabriquée en bois précieux, elle était ornée de lettres énochiennes et de sept sceaux planétaires. Ces deux talismans étaient employés simultanément pour évoquer les esprits. Quelques temps après, l’ange Michaël leur apparut afin de donner ses instructions quant à la fabrication d’un anneau magique en or portant un sceau identique à celui que le roi Salomon avait reçu pour accomplir ses miracles. Uriel revint afin de leur communiquer une série de carrés magiques ainsi que les 21 lettres de l’alphabet énochien, l’archange dicta également un volumineux manuscrit intitulé Liber Logoeth, celui-ci servit à former les célèbres tablettes énochiennes élémentaires. Une apparition importante fut aussi celle d’un esprit enfant, un demi-elfe au cheveux blond appelé Madimi, c’est à partir de cette vision que Dee nota les séances d’invocations dans un grand livre appelé Libri Mysteriorum. Ils mirent sur pied un système magique révélant l’existence d’espaces parallèles contenant des hiérarchies d’entités que l’on peut assimiler aux anges et aux démons du dogme judéo-chrétien


Le British Museum possède de nombreux objets lui ayant appartenu. Ces objets ont pour la plupart, été utilisés lors des conférences spirituelles :

Le Speculum, ou le Miroir de Dee (un objet de culte Aztèque fait d’obsidienne, dont la forme est semblable à celle d’un miroir à main, rapporté en Europe en 1520), qui était détenu par Horace Walpole
Un petit sceau en cire, censé soutenir les jambes de sa "table d’exercice" (la table sur laquelle il pratiquait la vision de sa Boule de Cristal)
Le grand et fameux "Sceau de Dieu", utilisé pour soutenir la boule de cristal.
Une amulette en or, sur laquelle est gravée la représentation d’une des visions de Kelley.
Un globe de cristal de six centimètres de diamètre. Cet objet est longtemps resté insignifiant dans la collection de minéraux. La provenance de cet objet est plus douteuse que les autres.
En Décembre 2004, une boule de cristal ayant appartenue à Dee et une explication de son utilisation écrite par Nicholas Culpeper dans les années 1600 ont été volés au Science Museum ; mais furent retrouvés peu après



:bouton2: A lire :LA MONADE HIÉROGLYPHIOUE

sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil
http://www.golden-dawn.org/mysteries.html
http://www.heresie.com
http://www.nndb.com/people/838/000094556/


Dernière édition par Invité le Mar Jan 09, 2007 2:40 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Fredericus
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 29 Juil 2006
Messages: 2521
Localisation: A la droite de Thehuti, aux pieds de Maât

MessagePosté le: Mar Jan 09, 2007 1:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci une nouvelle fois Zeus. Je crois bien que je vais faire comme Dame Luciole, et imprimer ce bel ensemble.

^_^

Fredericus Coriarius
_________________

Merythathor-Iahhotep Envoûtements
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ossian
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 2632
Localisation: froid équateur

MessagePosté le: Mar Jan 09, 2007 1:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressant, merci Zeus.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Inanna
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 03 Mai 2006
Messages: 640
Localisation: seine et marne

MessagePosté le: Mar Jan 09, 2007 2:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Copieuse la Luciole ! Laughing
Bin moi aussi j'ai imprimé et hop dans le classeur. Razz
_________________
Inanna


Autant que savoir, douter me plaît. (Dante)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Mar Jan 09, 2007 11:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais oublié ceci : :bouton2: Quinti Libri Mysteriorum- :bouton2: vf en PDF :

Primus
Secundus
Tercius
Quartus
Quintus

Il s'agit des journaux de cérémonies de Dee-cf le premier post du topic.
sources : http://myweb.tiscali.co.uk/enochien/
Revenir en haut
Isis 0
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 1090
Localisation: Dans ta pupille si tu me lis

MessagePosté le: Mer Jan 10, 2007 12:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sa démarche intellectuelle fait typiquement Renaissance...
Une époque = une façon de concevoir le monde ?
Aujourd'hui, on a plus tendance à se spécialiser qu'à être des touche-à-tout...C'est bien pour l'avancée de toute recherche mais n'y a-t-on pas perdu d'un point de vue individuel ? Confused
_________________
" Mon avatar, sublime création,
Est un cadeau du divin Horapollon
dont je ne suis pas peu fière..."

Pour Imbolc, soyez bénis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ossian
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 2632
Localisation: froid équateur

MessagePosté le: Jeu Jan 11, 2007 9:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que tu as en parti raison, c'est ce qui donne, pour moi, l'effet
"tour de Babel", où les gens parlent différentes langues sans avoir l'impression de parler du même sujet.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Isis 0
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 1090
Localisation: Dans ta pupille si tu me lis

MessagePosté le: Jeu Jan 11, 2007 4:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Reflexion si juste ( impression "Tour de Babel") qu'en effet, il est parfois possible de ne pas parler la même langue justement parce que des apprentissages différents et spécialisés nous ont donné un point de vue presque non partageable sur le monde.
Etrangement, dans les relations d'aujourd'hui, on peut ne plus se fréquenter, ignorer les gens juste parce que leurs savoirs, différents des nôtres offrent du monde un point de vue qui peut nous faire horreur ou peur... Crying or Very sad
Seuls dans notre Tour d'Ivoire, nous cultivons une vision du monde qui nous agrée... Rolling Eyes

Heureusement qu'il y a des forums pour s'apercevoir qu'il y a des gens qui construisent le même genre de Tour d'Ivoire, sinon, il y aurait de quoi se sentir exclu. Very Happy Et avec un peu d'Ego surdimensionné, on se croirait seul à détenir la Vérité et on refuserait de la confronter au savoir des autres qui ont le pouvoir de nous dire : " Tu vas où, comme ça, avec tes raisonnements vaseux ?" Mad

Mais tout de même, ça fait peu et les lignes écrites offrent tellement d'interprétations possibles, dépossédées de la situation de communication réelle qui inclut mimiques du visage et intonations... Crying or Very sad
Heureusement, il y a toujours les smileys ! Very Happy Very Happy Very Happy
_________________
" Mon avatar, sublime création,
Est un cadeau du divin Horapollon
dont je ne suis pas peu fière..."

Pour Imbolc, soyez bénis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Séba
Membre Curieux


: :
Inscrit le: 30 Déc 2006
Messages: 4

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2007 11:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

coucou, sujet tres interressat je trouve, et je suis d'accord avec toi, souvent ces belles tours d'yvoir par peur deviennent des prisons pour leur constructeurs.
_________________
Enfant du soleil.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ossian
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 2632
Localisation: froid équateur

MessagePosté le: Mer Jan 17, 2007 9:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que ce forum est un havre, même s'ils nous arrive de le transformer aussi (de brefs instants) en tour de babel... Very Happy
Mais dans l'ensemble, je crois que justement, au-delà du partage des différentes experiences, cela permet à chacun de nous d'avancer sur son propre chemin.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Stephan
Membre en Promenade



Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 24
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim Avr 12, 2009 3:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

@ Zeus

j'ai bien aimé

juste une question l'avant dernière illustration, qu'elle est sa provenance,

Celle-ci en fait, d'où vient-elle ?

[quote="zeus.guide_fees"]John Dee




[/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nigremont
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 22 Nov 2006
Messages: 231
Localisation: Environ 40km au sud de Douvres ;-)

MessagePosté le: Dim Avr 12, 2009 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tout est expliqué ICI

Smile
_________________
Sweet are the uses of adversity,
Which, like the toad, ugly and venomous,
Wears yet a precious jewel in his head.

W. S.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleph
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 10 Avr 2009
Messages: 146

MessagePosté le: Ven Avr 17, 2009 12:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo zeus, c'est très complet. Par contre tes liens pour les Liber Primus, Secundus etc ... ne fonctionne pas.

Par ailleur je voulai savoir si quelqu'un avais un lien pour télécharger le Liber Logaeth ?
_________________
Nous sommes ce que nous faisons.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Frater C.R.
Membre Curieux



Inscrit le: 09 Nov 2009
Messages: 4
Localisation: Terre

MessagePosté le: Lun Nov 09, 2009 12:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,
Vous pouvez toujours télécharger les traductions des écrits de Dee sur cet excellent site : http://comselha.110mb.com/
Fraternellement,
C.R.
_________________
Omnia Vincit Veritas !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique