Voir le sujet - [Mythologie Grecque]Déesse du mariage :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Mythologie Grecque]Déesse du mariage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie -> Mythologies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Koré
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 1287

MessagePosté le: Jeu Déc 10, 2009 11:03 am    Sujet du message: [Mythologie Grecque]Déesse du mariage Répondre en citant

:étoile2: PRESENTATION

Dans la mythologie grecque, Héra ou Héré (en grec ancien [Attique] ) fille des Titans Cronos et Rhéa, est la femme et la sœur de Zeus. C´est aussi la sœur de Déméter (sa mère), d´Hadès, de Poséidon et d´Héstia. Elle est la protectrice par excellence de la femme et la déesse du mariage légitime, gardienne de la fécondité du couple et des femmes en couches. Elle est très jalouse des infidélités de son mari Zeus.
Elle correspond à Junon dans la mythologie romaine.

:étoile2: MYTHE

Fille de Rhéa et de Cronos, elle est dès sa naissance avalée par son père. Elle est libérée par son frère Zeus en même temps que tous ses frères.

Après la Titanomachie, Héra devient l'épouse de Zeus.Elle est la mère, par Zeus, d'Arès, d'Hébé et d'Ilithyie, mais aussi d'Héphaïstos, qu'elle conçoit seule pour défier son mari et lui montrer qu'elle n'a pas besoin de lui pour enfanter.

Alors que la grande majorité des mythes liés à Héra portent sur sa jalousie vis-à-vis des nombreuses aventures de Zeus, des récits minoritaires s'intéressent aux premiers moments du couple divin. L'Iliade fait ainsi allusion à la première fois où Zeus et Héra s'unissent, à l'insu de leurs parents. Une scholie précise qu'Héra est fiancée à Zeus par Océan et Téthys après que Cronos a été envoyé au Tartare ; en secret, les deux fiancés s'unissent sur l'île de Samos. Héra donne naissance à Héphaïstos et, pour cacher sa honte, prétend qu'il est né sans père. Une autre scholie indique qu'Héra est violée par le Géant Eurymédon alors qu'elle se trouve encore chez ses parents. Dans une autre version encore, Héra se trouve au mont Thornax (appelé depuis le « mont des Coucous »), lorsque son frère, Zeus, la rejoint, métamorphosé en coucou.

Héra est donc le plus souvent présentée comme une épouse jalouse, qui se plaît à persécuter les maîtresses de Zeus et leurs progénitures. Parmi ses victimes, Héraclès, auquel elle dépêche deux serpents, et la nymphe Io, transformée en vache par Zeus pour la protéger mais malgré tout rendue folle par les piqûres d'un taon envoyé par Héra. Elle se venge aussi en contrecarrant les desseins de son époux, provoquant d'incessantes querelles.

Déesse du mariage légitime, elle n'a aucun amant. Elle est pourtant désirée par Ixion, qui s'unit avec un nuage croyant, qu'il s'agit d'elle, ainsi que par Endymion. Selon une tradition minoritaire, elle est assaillie par le géant Eurymédon et en conçoit Prométhée, d'où sans doute le médaillon de coupe de Douris représentant Héra assise face à ce dernier .

Un jour, exaspérée des incartades de Zeus, Héra décide de demander l'aide de ses fils pour punir le dieu volage. Ils projettent de ligoter Zeus pendant son sommeil avec des lanières de cuir pour l'empêcher de séduire les mortelles de la Terre. Mais la néréide Thétis envoie l'Hécatonchire Briarée pour les en dissuader. Zeus punit Héra en la suspendant dans le ciel par une chaîne d'or, une enclume à chaque cheville. Il ne la libère que contre la promesse de sa soumission.

Héra tentera d'influencer le jugement de Pâris en lui offrant la royauté universelle. Elle persécutera Troie après le choix d'Aphrodite qui promettra Hélène, la plus belle des mortelles, en récompense. Le poète Stésichore rapporte qu'Héra sauvera Hélène, mariée à Ménélas. Pâris emmènera à Troie une fausse Hélène, tandis qu'Hermès, obéissant aux instructions d'Héra, cachera la véritable en Egypte. Héra désobéira à plusieurs reprises à Zeus et viendra au secours de Grecs pendant la guerre de Troie. Elle attirera Zeus sous une nuée d'or afin de provoquer son désir pendant que Poséidon stimulait les Grecs. "L'Enéide" rapporte que la haine de Junon (Héra) poursuivra Enée. Zeus interviendra pour conclure la paix entre les Troyens et les Italiens.

Jason obtiendra la protection d'Héra pour la conquête de la Toison d'Or. La déesse lui apparaîtra sous le déguisement d'une vieille femme. Elle mettra à profit les circonstances pour se venger de Pélias, le roi d'lolcos, qui avait profané son autel en assassinant Sidéro, sa belle-mère. Médée incitera les filles de Pélias à découper leur père en morceaux et à le faire bouillir dans un chaudron. Les habitants de Platée raconteront qu'Héra abandonnera Zeus en raison de son infidélité. Ce dernier, suivant le conseil prodigué par Alalcoménée, le roi de Platée, façonnera une statue féminine en bois couverte d'un voile qu'il placera à ses côtés sur une charrette. Il fera courir la rumeur de son prochain mariage avec la fille de Cithaeron, Plataea, et provoquera la colère d'Héra qui renversera la statue. Se rendant compte de sa méprise, elle se réconciliera avec son mari. Héra et Zeus se disputeront pour savoir qui, de l'homme ou de la femme, éprouvait le plus grand plaisir dans l'amour. Tirésias, qui avait appartenu aux deux sexes, leur répondra la femme ressentait neuf fois plus les plaisirs de l'amour qu'un homme. Héra l'aveuglera et Zeus lui accordera le don de prophétie et une longue vie. Héra punira Laïos pour avoir enlever Chrysippos, dont il était amoureux, à son père Pélops. Elle enverra un Sphinx ravager la région de Thèbes. Héra transmettra à sa fille Ilithyie la fonction de présider à la naissance des enfants. Les Romains identifieront cette dernière, sous le nom de Lucina, à Junon Lucina. Stymphale, en Arcadie, célébrera un culte à Héra vierge, épouse et veuve. De même, la déesse retrouvera sa virginité une fois par an à Argos, en se baignant dans la source de Canathos. Le paon sera l'animal sacré d'Héra qui déposera sur ses plumes les cent yeux du berger Argos chargé d'empêcher l'union de Zeus avec Io.

Lorsqu'elle se dispute avec Zeus pour savoir quel sexe connaît le plus de plaisir lors d'une relation sexuelle, elle accepte que le devin Tirésias, qui avait été femme puis homme, juge la querelle. Mais lorsque celui-ci donne raison à Zeus, elle se venge en le frappant de cécité.

:étoile2: ORIGINES ET FONCTIONS

Héra est la personnification féminine de la belle saison. Ce n’est que par la suite que son union avec Zeus est interprétée comme le prototype de l’union légitime. Sa couleur symbolique est la couleur blanche theà leukôlenos, déesse aux bras blancs, divinité d’élection d’Argos « la ville blanche ». Si Héra est liée au symbolisme de la vache blanche, c’est dans la mesure où cet animal est symbole de prospérité et d’abondance. Héra est enfin liée aux Heures, ces divinités du retour du printemps et enfin aux héros dont le prototype est Héraclès celui qui a la gloire d’Héra. Le héros ainsi, selon Haudry, est celui qui né mortel, conquérant la belle saison de l’année échappe à la mort.

Héra est également la déesse des épouses, protectrice du couple, de la fécondité et des femmes en couches — domaine qu'elle partage avec sa fille Ilithye. Sous son épiclèse , au cap Lakinion et à Élis, elle assume une fonction guerrière. La cité de Stymphale consacre trois temples à Héra sous différentes épiclèses.

:étoile2: LIEUX DE CULTE

Elle est surtout vénérée à Argos, citée par Homère comme une ville chère à la déesse, à l'instar de Mycènes et Sparte. Elle possède également un temple à Olympie, à Corinthe, à Samos ou encore au cap Lakinion, non loin de Crotone.

:étoile2: Épiclèses, attributs et sanctuaires

:bouton2: Symbole céleste : La Lune
:bouton2: Ses attributs : le diadème royal, le sceptre.
:bouton2: Ses plantes : la grenade ; l'hélichryse, le lys.
:bouton2: Ses animaux favoris : le paon, génisse .

:étoile2: Épithètes homériques :

:bouton2: Déesse aux bras blancs
:bouton2: Déesse aux yeux de vache, aux grands yeux
:bouton2: Déesse au trône d'or .

:bouton2: Sanctuaires : spécialement dans les cités austères, Argos, Mycènes, Sparte, Olympie, Corinthe, Béotie, Samos, Lesbos, Délos, Knossos, Posidonia, Capoue, Sélinonte ;

:bouton2: Jeux organisés en son honneur : Héraia.


    Junon leva la tête, et lui dit : Sous tes lois
    Je mettrai, si tu veux, les trônes de l'Asie,
    Et tu dérouleras ta riche fantaisie
    Sur les fronts inclinés des peuples et des rois.


    Théodore de Banville

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie -> Mythologies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique