Voir le sujet - petit dico des thermes shintoiste :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
petit dico des thermes shintoiste

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Autres Magies du Monde -> Traditions Orientales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mr corpse
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 1293
Localisation: Neverland

MessagePosté le: Mar Déc 29, 2009 6:55 am    Sujet du message: petit dico des thermes shintoiste Répondre en citant

Chigo: "petit garçon", lors des fêtes les chigo représentaient les kami, en raison de l'innocence et de la pureté des enfants. Celà explique t il pourquoi dans Tottoro, seuls les deux petites filles voient les esprits de la forêt ?
Gohei: bandes de papier blanc pliées en zig-zag, fixées sur un pilier ou autre et indiquant la présence d'un kami. Fixés à un long manche, ils sont appelés nusa et purifient l'atmosphère lorsqu'ils sont agités. Ne pas confondre avec le bâton de commandement des anciens généraux japonais, qui indiquait aux troupes la marche à suivre, et ne sont évidemment pas sacrés.
Goshintai: "corps divin", aussi appelé shintai, objet sacré du Shintô "contenant" un kami lorsqu'on l'invoque (ne pas confondre avec les fétiches comme les statues des Dieux égyptiens, le kami n'est pas en permanence dans l'objet, il s'y incarne lorsqu'on le lui demande). Aussi appelé "shintai", c'est donc le support matériel d'un kami, son "corps". L'objet est généralement tenu enfermé dans un sanctuaire, mais il peut aussi être un objet naturel, arbre ou rocher. Les objets peuvent être un miroir, un joyau, une sculpture ou un sabre, il est souvent tenu secret... comme le sabre qu'un des Dragons du Ciel de X porte sur elle (étant prêtresse, elle garde le trésor de son sanctuaire, comme l'a finement fait observer un autre Dragon).
Harai: cérémonie purificatrice, lavant de la souillure, par le misogi ou d'autres formes de repentance. C'est une cérémonie publique, au cours de laquelle des prêtres agitent des gohei de papier, ou jettent des pois rouges.
Ikigami: personne révérée comme Kami, qu'il s'agisse de l'empereur ou de certains prêtres Shintô (les Bouddha vivants sont, eux, appelés par les bouddhistes des Ikibotoke). Ces personnes sont l'incarnation de Kami, tout comme les Bouddha et divinités bouddhique s'incarnent sur terre sous forme humaine.
Katashiro: "bouc émissaire", image en papier qu'on enterre en prononçant des paroles magiques, censée nuire aux personnes symbolisées par cette image. La victime peut se protéger à l'aide d'une image semblable, mais purifiée par un misogi. L'image est alors victime du sort: il faut la brûler ou la jeter dans une rivière. Ce rite se pratique aussi lors de certains kegare.
Dans le même ordre d'idée, des poupées de papier sont parfois offertes afin de protéger des maladies et de la malchance. C'est l'origine de la fête des poupées (Hina-matsuri).
Kawishade: salutation utilisée pour attirer l'attention des kami, consiste à frapper des mains en les faisant légèrement glisser l'une contre l'autre, en s'inclinant et en récitant l'invocation appropriée. Ce rite est généralement suivi d'un petit don (dans Mégalopolis un des héros fait ce rite, offrant des piécettes).
Kegare: concept Shintô de pureté et d'impureté rituelles. Les souillures ou impuretés peuvent se transmettre comme une maladie, d'où le rite du misogi (voir ce mot). Exemple de Kegare: contact avec un mort (Mononoke Hime), destruction des cultures, inceste, pyromanie, menstruation féminine... La pureté est une valeur importante du Shintô.
Kiribi: "feu sacré", produit par le frottement de silex ou de bois, les étincelles d'un tel feu sont censées être purificatrice.
Magatama: ornements magiques, en forme de crocs ou de virgules, ces bijoux décoraient chevaux blancs (shimme) et chamanes (comme la chamane de Mononoke Hime... et, peut être, l'étrange tueur de Darkside Blues).
Miko: ce terme désignait autrefois des femmes chamanes du Shintô. Les miko sont aujourd'hui des jeunes femmes servant dans un sanctuaire, elles se reconnaissent à leur hakama rouge et leur chemisier blanc (Sakura dans Urusei Yatsura, par exemple).
Mikoto: autrefois titre donné aux chefs de clan, désormais réservé aux kami et aux princes impériaux défunts. On dit, par exemple, "Psychokwack no Mikoto" en parlant du kami "Psychokwack".
Misogi: rite d'ablution Shintô, ayant pour but de purifier la personne de toute souillure. Le Misogi consiste à s'asperger d'eau, qu'il s'agisse d'une douche, d'une toilette sommaire ou d'une immersion sous une cascade. A l'entrée des sanctuaires on trouve un bassin ou une fontaine permettant aux fidèles de pratiquer ce rite avant de pénétrer dans l'enceinte intérieure, qui est sacrée. L'eau a une connotation purificatrice et vivifiante dans les légendes japonaises. Dans Mégalopolis, on peut voir des esprits maléfiques se consumer en touchant une rivière encerclant un temple. Dans Mononoke Hime, le héros s'asperge la main d'eau après avoir été touché par un esprit impur (appelé Tatarigami dans le film).
Mitama: âme d'un kami ou d'une personne. Il y en a plusieurs, représentant la nature pacifique, actif, créatrice ou cachée de la personne. Le tama est un autre nom, il provoque la mort en se séparant du corps.
Oshi: "maître exorciste" possédant des pouvoirs surnaturels, ce sont des prêtres Shintô adeptes du Shugendô ou d'une autre religion syncrétique. Ils n'ont plus de statut officiel (ils devraient montrer au 1er ministre un combo Streetfighter ou deux, pour le convaincre de la réalité de leurs pouvoirs ?).
Sakaki: "arbre de la prospérité", toujours vert, donne des fleurs blanchâtres, considéré comme sacré car abritant des kami. Ses branches sont utilisées dans les rites Shintô, et offertes en hommage aux kami (cette offrande s'appelle un tamagushi). L'arbre où réside Tottoro est il un sakaki ? Non, c'est un camphrier (les sakaki sont des théiers), mais il est en tout cas entouré d'un Shimenawa auquel sont suspendus des nusa (voir à Gohei et Shimenawa), ce qui indique que l'arbre est la demeure d'un ou plusieurs Kami.
Shimenawa: corde sacrée tendue en travers d'un portique (torii) de sanctuaire. Elle est parfois enroulée autour d'un arbre, à l'entrée même du sanctuaire, etc. De toute façon la signification est la même que pour le Gohei: le territoire abrite un kami, toute souillure y est proscrite. Des nusa (voir Gohei) y sont souvent suspendus.
Shimme: les chevaux blancs sont censés emmener aux cieux les souhaits des fidèles et étaient donc sacrés pour les chamanes. Certains sanctuaires Shintô en possèdent encore, ils sont considérés comme divins. Souvenez vous du cheval de Megalopolis.
Shugendô: ensemble de sectes syncrétiques mêlant allègrement taoïsme, croyances populaires, et religions. Les adeptes ou shugenja prient sous une cascade froide, escaladent des montagnes, et pratiquent d'autres formes d'ascétisme destinées à rendre le pratiquant meilleur. Beaucoup pratiquent la sorcellerie, utilisant des mudrâ (gestes des mains) pour cela. C'est ce genre de pratique que l'on peut voir dans de nombreux mangas (Megalopolis, Orion, etc.). Ce "bouddhisme des montagnes" existe toujours aujourd'hui !
Exemple de Mudrâ (celui là est bouddhique): mudrâ de la dissimulation des formes, ou Ongyô-in, particulier à Marishi-ten, main droite étendue paume vers le sol, posée sur le poing gauche fermé à hauteur de la poitrine. Vous devenez alors invisible... enfin, à ce qu'il paraît.
Tatari: malédiction / châtiment, infligé(e) pour punir une faute ou un sacrilège, entraînant une souillure du responsable. Un Tatarigami est un ancien dieu (kami) qui est ronger par une faute se transformant petit a petit en "demon"
Tsumi: équivalent du "péché" cher aux occidentaux, implique un état de souillure nécessitant une purification.
Yamabushi: ascètes des montagnes, pratiquent le Shugendô (voir ce mot).Autrefois ermites et "sorciers", ils s'associaient parfois aux miko. Leur costume aisément reconnaissable comporte ponpons, grelots, calotte noire, chapelet, shakujô, bâton, etc.

[je complèterais petit a petit...]
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Autres Magies du Monde -> Traditions Orientales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique