Voir le sujet - L'obole considérée sous l'angle historique et moral ! :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
L'obole considérée sous l'angle historique et moral !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Symbolisme Hermétique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Albert
~°Allié(e) Magique°~



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 1614
Localisation: Sable

MessagePosté le: Dim Nov 23, 2008 12:29 pm    Sujet du message: L'obole considérée sous l'angle historique et moral ! Répondre en citant

De tous temps, les hommes ont utilisés la pièce de monnaie usuelle associé à un culte particulier. Cela est vrai au sein de des rituels religieux et symboliques.

A chaque "tenue", Les Franc-Maçons du Rite Écossais Rectifié assistent à une coutume bien particuliere, un frère officier, tout à fait sympathique au demeurant présente un récipient, généralement un sac, dans lequel les frères déposent à tour de rôle une pièce de monnaie qui est d’appelée: une Obole.

Ma première réaction lorsque je découvris cela, ce fût de chercher le parallèle entre cette coutume et celles pratiquées par les diverses églises. Historiquement la quête telle qu’elle est pratiqué dans nos sanctuaires Chrétiens est récente, tout comme l’usage des bancs, a l’origine les fidèles restaient debout dans la nef, et l’offrande de l’obole se faisait à la discrétion de chacun dans un tronc d’arbre évidé et soigneusement mis en évidence posé dans un coin.

L’obole était une monnaie athénienne de peu de valeur (la sixième partie de la drachme) et cette valeur n’a jamais varié le long des siècles; Les anciens quantifiaient le monde visible et invisible en nombre, poids et mesure. Ce n’est donc pas étonnant d’apprendre qu’en médecine, l’obole est un poids de douze grains, valeur qui se réduit à 3 (1+2). A l’origine l’obole se présentait sous la forme d’une pastille d’argent marquée d’une tortue à Egine ou d'une chouette à Athènes. Ce qu’il faut retenir c’est l’importance du nombre 3 en tant que racine dans la démarche Maçonnique; en effet comme l’indique les voyages symboliques de l’apprenti, l’homme est un triangle inversé, une coupe recevant l’eau céleste « c’est par la dissolution des choses impure que l’eau lave et purifie ; mais elle recèle leur influences célestes, et les principes de la putréfaction » en cela l’homme est l’image dégradé de dieu représenté par le triangle supérieur « le feu consume la corruption ; mais il dévore l’être corrompu ». Le chemin de la rédemption nous est par ce tableau, présenté « pour que le grain mis dans la terre, y reçoive la vie »
et il nous offre aussi les limites à ne point franchir ! « Mais si son germe est altéré, la terre même en accélère la putréfaction »

Pour certains adeptes de langues anciennes la racine grecque du mot : Eléémosynaire signifie Mémoire, il est formé de « mnémo » la mémoire et de « éléos » la pitié, la compassion,nous pouvons donc traduire l’ensemble par mémoires des actes.

Pour information sachez que les mots de même familles comme « mnéné » signifie un signe pour rappeler, un souvenir, un précepte, un document d’archive, « basiléos mnémé » le cabinet du roi, « noméous » signifie le pasteur ou le berger avec une idée sous sous-jacente de partage ! « oikonomos » :signifie administrateur du Temple ou administrateur du tombeau.

Ce n’est donc pas par hasard, si le plus proche officier de l’Eléémosynaire dans ce rite est le secrétaire, var il est de par sa fonction la mémoire des faits de la loge. Le secrétaire représente la mémoire objective et mortelle selon la Tradition et l’Eléémosynaire la mémoire subjective ou inconsciente, qui est tout simplement un attribut de l’âme. Il existe une complémentarité évidente entre ces 2 officiers.

« Le christianisme existait déjà avant la venue du Sauveur" selon St Augustin; les 2 plumes enlacés du secrétaire sont une référence directe aux attribut d’Isis la vierge, qui enfanta le Rédempteur du genre humain : Horus un 25 Décembre, Il eut 12 compagnons ou disciples. Il fut mis au tombeau et ressuscita. Il était désigné comme la voie, la vérité, la lumière, le Messie, le fils oint de Di ! La mythologie Egyptienne nous apprend aussi qu’Isis posait une plume sur un des plateaux de la balance que tenait MAAT la droiture et la Vérité personnifié, le cœur du défunt était placé dans l’autre…Nous devrions devraient être attentif, car lors de notre départ vers l’orient éternel, notre cœur devrait être aussi léger que cette plume.

La pratique de l’offrande remonte aux origines même de l’homme, tout d’abord par des fruits, puis par des sacrifices d’animaux et humains, nos ancêtres essayaient par ces moyens d’apaiser le courroux, des éléments et des divinités qui leur sont attachés.
Dans la Grèce antique les dépositaires des métaux précieux furent les temples et c’est dans les Temples que l’on frappait la monnaie, une face pour matérialiser une valeur, l’autre pour représenter une divinité.
En fait pour les peuples de l’antiquité la pièce de monnaie possédait donc un caractère sacré, quasi religieux.

L’obole était justement cette monnaie particulière que les grecs plaçaient à l’intérieur de la bouche des mort, généralement sous la langue car « la parole est d’argent », afin qu’ils puissent payer à Charon le passage du fleuve des Enfers.

Du latin Enférum : signifie « ce qui est en bas » la partie du monde qui n’est pas livré au regard, invisible donc à nos yeux et dont seul le secret ineffable, révélé peut nous y conduire par le biais du mystérieux souterrain du Temple !

Dans le langage courant le mot obole désigne donc une petite offrande, une petite contribution en argent, sens que nous retrouvons déjà dans la mythologie grecque où les trépassés devaient payer une obole pour traverser le Styx, et arriver ainsi au champ de vérité d'où partent deux routes, celle du Tartare où les méchants subissent un horrible châtiment et celle des Champs Elysées, où après s'être désaltérées et traversé le fleuve Léthé, les âmes des bons, des sages et des vertueux entrent dans un lieu de délices, agréable séjour perpétuel où ces bienheureux sont exempts des inquiétudes et des soucis.

De par cette coutume les Grecs et plus tard les Romains associaient l’obole à l’organe de la parole et par extension au VERBE !

Les Gaulois avaient coutumes de jeter des oboles dans les bassins des sources et des puits, car des esprits reliant le monde des vivants au monde des morts en étaient les gardiens ; En Occitan la fée, Fa, Fan désigne aussi la source fount, font, fontaines en français .
Les 1e Chrétiens faisaient de même et le font encore aujourd’hui que ce soit à Volvic, Lisieux, à Lourdes, ou à Rome.

A Narbonne nous avons la chance de posséder la plus anciennes basiliques Chrétiennes de France. Il n’en reste que les fondations que l’on peut voir au clos de la Lombarde, je vous invite d’ailleurs à visiter c’est ensemble durant la journée du patrimoine, le bâtiment est de forme rectangulaire, le coeur en arc de cercle, et au milieu du cœur, point d’autel mais un bassin qui lors des fouilles était jonché de pièce de monnaie. On pratiquait dans ce lieu le rite d’origine Egyptienne d’immersion qui est encore vécu par les fidèles sur les rives du Gange.
Le baptême je vous le rappelle symbolise le passage du vieux Adam (l’apprenti) aux nouveau Adam le Maître.
Ce passage s’opère au sein de notre humanité « Andréos » en Grec.

Epictète disait :

« LE véritable maître de chacun de nous est celui qui a le pouvoir de nous donner ou de nous ôter ce que nous voulons ou ne voulons pas. Que tout homme donc, qui veut être libre, ne veuille et ne fuie rien de tout ce qui dépend des autres, sinon il sera nécessairement esclave. »

L’Eléémosynaire possède le plus beau bijoux qui soit en Maçonnerie le cœur.Et sa fonction est essentiellement cardiaque à but humanitaire. Un être peut il vivre sans cœur ? si ce n’est devenir un monstre dans une société de frères. Assurément à « l’heure ou le soleil de notre vie termine sa carrière à l’occident et que les colonnes du Nord et du Midi sont enfin muette nous pouvons dire « puisque tout est finit et que notre travail est achevé, nous recevrons la récompense qui nous est due »

A chaque assemblée philosophique ou religieuse, de par le geste d’offrande, vous faites sans le savoir vraiment l’holocauste de vos passions ! Et cette notion fondamentale devrait être intégrés spirituellement et non intellectuellement.

« Jésus, levant les yeux, vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. Il vit aussi une veuve indigente qui y mettait deux petites pièces de monnaie, et il dit: "Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là ont donné de leur superflu en offrande à Dieu; mais cette femme a donné de son indigence tout ce qu'elle avait pour vivre." LUC-21:01-0
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Waban Aki
Membre Actif


: :
Inscrit le: 27 Déc 2006
Messages: 402
Localisation: au Coeur de l'Appalachia, sur les rives de la rivière aux Abénakis

MessagePosté le: Lun Jan 11, 2010 1:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut salut Albert
j'aime beaucoup ton développement
et en prime j'ai une forte attirance pour les langues, je raffole de ces essais Very Happy

Citation:
Pour certains adeptes de langues anciennes la racine grecque du mot : Eléémosynaire signifie Mémoire, il est formé de « mnémo » la mémoire et de « éléos » la pitié, la compassion,nous pouvons donc traduire l’ensemble par mémoires des actes.


Intéressant, tout ce qui touche la mémoire de près ou de loin, je suis preneur en tout temps. Very Happy L'Eléémysonaire pourrait-il implicitement signifier "honneur aux mémoires", étant donné que dans la compassion il y a reconnaissance ?

Citation:
« LE véritable maître de chacun de nous est celui qui a le pouvoir de nous donner ou de nous ôter ce que nous voulons ou ne voulons pas. Que tout homme donc, qui veut être libre, ne veuille et ne fuie rien de tout ce qui dépend des autres, sinon il sera nécessairement esclave. »


à méditer aussi souvent que possible...

Olalema
_________________
DES ANGES AMIS AU DANSE PLUMAGE
ONT MIS EN LUMIÈRE MON PASSAGE
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Symbolisme Hermétique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique