Voir le sujet - AUX ORIGNES DES CROYANCES ET DES RITES :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
AUX ORIGNES DES CROYANCES ET DES RITES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Chamanisme et Néochamanisme
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Joao Noriega
Membre en Promenade



Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 10
Localisation: France

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 2:07 pm    Sujet du message: AUX ORIGNES DES CROYANCES ET DES RITES Répondre en citant

Il existe autant de "systèmes chamaniques" animistes que de sociétés chamanistes animistes. Depuis le paléolithique, celles-ci se sont développées aussi bien en Afrique, en Australie, en Amérique du nord, en Asie qu'au Moyen Orient.
Malgré la grande diversité de ses déclinaisons, le chamanisme-animisme se présente invariablement comme une religion de la nature. Mais peut-il aujourd'hui être considéré comme une survivance des pratiques protoreligieuses de l'homme préhistorique?

Une multitudes de cultes, différents par leurs expression mais ressemblants par leurs aspirations, aurait pu coexister aux époques préhistoriques. Les "religions premières", malgré leur diversité, auraient présenté quelques fortes analogies les distinguant profondément des religions ultérieures. Les faibles moyens de communication terrestres et maritimes rendent, en effet, improbable l'existence d'une foi unique sur la planète. Il en serait différemment si l'on croyait en une même révélation d'un seul Dieu à toute l'humanité depuis Adam et Ève. Une telle révélation n'est possible que selon l'idéologie "créationniste" et la lecture littérale de la bible qui donne 5769 ans à la création du premier couple humain.


DES SOCIÉTÉS SANS ÉCRITURES


Faute d'adhésion à cette conviction, on ne peut se baser que sur des indices archéologiques puisque cette "religion première" concerne des sociétés sans écritures. On peut aussi se référer prudemment aux cultes animistes actuels pratiqués par des sociétés économiquement peu avancées (Afrique subsaharienne, Papouasie, Amazonie, etc), dont les modes de vie présentent certaines analogies avec l'époque préhistorique (relations humaines de proximité, forte dépendance à l'égard des forces naturelles, importante mortalité infantile, faible espérance de vie, etc.)
Mais il faut se garder de croire à une survivance à l'identique de l'homme primitif.

VIE ÉPHÉMÈRE ET ÉTERNITÉ


De même, l'évocation d'une religion première peut être influencée par des présupposés propres à chaque civilisation: Les chinois verront volontiers dans le culte des ancêtres la première religion tandis que les Japonais songeront plutôt à un culte solaire (l'empereur est, dans le shintoïsme, un descendant de la déesse solaire Amasterasn.
A une époque où l'on croyait la terre plate et fixe, la course des astres était d'ailleurs une énigme fascinante et angoissante bien décrite par l'écrivain suisse Charles Ramuz dans son roman Si le soleil ne revenait pas (1937)

Les cultes premiers semblent manifester deux soucis principaux: l'après mort et l'avant vie. Ils s'efforcent de répondre aux deux questions permanentes: Où sont les défunts? D'où viennent les bébés? Ces deux interrogations sont à replacer dans un contexte démographique où l'espérance de vie ne dépassait sans doute guère 30 ans et où il fallait engendrer six enfants pour que deux vivent jusqu'à l'âge de procréer. Naissances et décès se succédaient à un rythme trois fois plus élevé que dans l'Europe d'aujourd'hui.
Et le grand nombre de squelettes d'enfants retrouvés montre qu'entre naitre et mourir, le temps était souvent réduit. Il convient de ne jamais oublier que la foi en une vie éternelle est apparue à une époque où la vie était éphémère.

UNE MÉMOIRE DES DÉFUNTS

Mais peut on parler de vie éternelle dans la préhistoire? Ce n'est pas sûr. L'archéologie montre seulement de nombreux vestiges d'inhumations intentionnelles: les corps sont déposés dans une position bien précise et accompagnés d'objets soigneusement choisis comme des fleurs, des victuailles ou des coquillages. Alors que la mort frappait par surprise, l'enterrement ne laissait rien au hasard, comme si un ordre cultuel réparait un désordre naturel.
Les plus anciennes traces de ces inhumations, relevées aussi bien en Russie qu'en Galilée, ont environ 100000 ans et préfigurent les rites funéraires des civilisations mégalithiques avec leurs sépultures collectives, les civilisations des tumulus présentent en chine ou en Sibérie ou en Europe centrale, ou encore des civilisations des champs d'urnes, issues d'Europe centrale avant de rayonner sur tout le continent.
Prendre soin des morts ne signifie pas qu'on leur prête une seconde vie dans un autre monde.
Mais ces soins et ces frais permettent aux morts de vivre dans la mémoire de leurs proches.
Et si l'on croit à un "esprit" des morts, cette attention peut le satisfaire en évitant que des âmes oubliées ne viennent tourmenter le monde des vivants.


Conjurer la mort et susciter la vie semblent bien les deux premiers soucis de l'être humain qui, avec un certain degré de crainte et un début d'espérance forment la genèse du sacré et l'embryon du religieux. Bien sûr on ne saurait oublier le culte de la nature. Mais celle-ci est trop variable pour un seul culte. Les indiens de Californie vénéraient les séquoias géants, les Japonais, les volcans et les népalais les montagnes. La diversité géographique empêche la religion unique. Et les variations du climat incitent à la prudence. Quand il y avait des lacs, des arbres, des poissons et des girafes dans le Sahara d'il y a six mille ans, qu'elles étaient les croyances et les prières de ses habitants? Nous peinons à le savoir et cet aveu d'ignorance est un remède à l'erreur.

conférence 12/03/2010 ayapauaka. & Odon Vallet
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Chamanisme et Néochamanisme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique