Voir le sujet - Dionysos, l'ivresse du renouveau :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Dionysos, l'ivresse du renouveau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie -> Mythologies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Khaine Dragonheart
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 10 Jan 2009
Messages: 1442

MessagePosté le: Mar Mar 30, 2010 8:02 pm    Sujet du message: Dionysos, l'ivresse du renouveau Répondre en citant

Dionysos, divinité classée comme dieu grec, et sa double nationalité romaine, Bacchus, sont ce qu'on appelle des malmenés populaires, à l'instar de certains dieux à l'image ternie par une vision trop moderne et trop lacunaire (ex:Seth, Hadès, Loki...).

Je vais tenté ici de faire une explication général du mythe.

Dionysos a malheureusement trop souvent dans l'imagerie collectif, les allures d'un vieillard débonnaire alcoolique, une sorte de sac de vin barbu affalé sur des coussins



Or Dionysos n'est pas un pacha qui cuve son vin sur une banquette Olympienne mais bien un dieu de nature, resté farouche, mouvant et imprévisible.
Mais commencons d'abord par sa naissance parmi les dieux.



Dionysos à cela d'exceptionnel qu'il n'est, par essence, pas un dieu à part entière, mais un demi-dieu. Son père Zeus, est le souverain de l'Olympe, mais sa mère est une humaine: Sémélé.

Plusieurs versions intéressantes relatent les tumultes de sa naissance, mais toutes sous le bras vengeur d'Héra.

La première veut que la pauvre Sémélé meurt foudroyé par Zeus qui serait apparu selon son souhait, dans sa "pleintude divine".
-Il est en effet communément admis que les dieux se "cachaient" des mortel(les) qu'ils approchaient (voir le mythe de Cupidon et Psyché)-
Ce souhait étant bien évidemment suggéré par Héra, qui savait pertinemment qu'une mortelle ne pouvait supporter cette vision.

Zeus aurait alors mis le foetus dans sa cuisse afin que sa croissance se face à terme.
A ce titre, il serait l'équivalent d'Athéna, également née de la cuisse de Zeus.


La deuxième serait que des monstres (certaines versions disent des Titans), toujours sous l'égide d'Héra, aurait enlevé et kidnappé Dionysos nouveau-né, avant de le découper en morceaux pour le dévorer.
Rhéa (la maman de Zeus et donc sa grand-mère) aurait rassemblé toutes les parties dans un chaudron et l'aurait ainsi ressucité.

-Cette ressurection par le chaudron n'est pas sans rappellé certaines croyances relatives à des objets de fertilité ou du moins régénérant, comme le fameux chaudron de Gundestrup , le sarcophage d'Osiris, et même le saint Graal.
Le rapprochement est d'autant plus amusant avec ce dernier, étant donné la spécialisation de notre ami Dionysos, qui est bien sûr le vin-


De ces naissances inhabituelles, Dionysos gardera le surnom de celui qui est "deux fois nés".

-Notons que ce surnom est également celui d'une divinité issue du védisme indien cité un peu plus bas-




Malheureusement, les ennuis ne sont pas fini pour ce jeune dieu.

Sa première famille d'accueil, sa tante maternelle et son mari, sont frappés de folie par Héra, dont la rancoeur est restée tenace.

Après cela, transformé en chevreau (ou en cerf selon les version) afin de le dissimuler aux yeux de la déesse furieuse, il est amené par Hermès sur le mont Nysa (qu'on situe en Asie Mineure) aux bon soins des nymphes locales et avec Silène le satyre, pour parfaire son éducation.



Mais Héra veille toujours et finit par le débusquer alors qu'il est désormais un jeune homme. Elle le frappe de folie et Dionysos part alors dans une longue errance, accompagné par sa suite de satyre et de ménades à travers le monde.

On dit qu'il traversa le monde jusqu'en Inde, et en revînt changé, couvert d'une peau de bête, sur un char tiré par des fauves, afin d'être reconnu comme fils de Zeus et dieu Olympien.





Dionysos un jeune dieu fougueux, dieu certes du vin, mais surtout de la vigne en elle-même, et des "poussées" de sève et de folie.

On lui doit l'ivresse du vin, mais également celle du printemps, du réveil sexuel et de la fécondité: il faut le rapprocher très étroitement avec la nature car il est son élan, sa vigueur, au sortir de la germination dans les entrailles fécondes des profondeurs souterraines.
D'une certaine manière on pourrait presque faire une trinité Hadès-Dionysos-Déméter.

Il est mariée à Ariane, la princesse qui aida Thésée contre le Minotaure, avec sa fameuse bobine de fil, et que ce dernier "oublia/abandonna" sur l'ïle de Naxos comme remerciement.
Dionysos, trouva la jeune femme endormie, en fit sa femme et l'éleva au rang des déesses.




Etranger parmi les dieux, il passe la plupart de son temps, non pas dans un temple, ni sur le mont Olympe, mais sur son char tiré par des fauves, sa fougueuse nudité couverte d'une peau de bête, et couronnée d'un entrelacs de vigne; à son bras, le thyrse, une grande baguette végétale surmontée d'une pomme de pin.

Se promenant à travers la nature, avec son cortège, il boit, chante, et danse, en parsemant ici et là dans la végétation sa fameuse "poussée de sève" symbolisée par les vignes sacrées que cet étrange équipage laisse sur son passage.

Il ne faut pas voir dans son cortège une sorte d'assemblée de satyres pervers et ivres qui passent leur temps à vouloir violenter des nymphes, d'autant plus que les ménades, figures du thiase dionysiaque, sont féminines et participent joyeusement à la fête!

En revanche, malheur à ceux qui lui barre la route et veulent lui nuire. L'ivresse et la passion peuvent être bonnes comme mauvaises, et même Dionysos peut avoir le vin sombre: les pirates qui ont tenté de le kidnappé ont vu leur navire littéralement broyé par des plantes vivaces au son de la flûte du dieu.

Mais de manière général, Dionysos est très populaire, et les Dionysies ainsi que son culte (à mystères) attirait beaucoup de monde.
C'est un dieu festif qui dédiabolise nos élans, la "folie mortelle" ne touchant que ses ennemis et détracteurs.

Toutefois une interdiction fut mise sur son culte, qu'on considérait contre "l'ordre" de la cité. En effet, durant les "Bacchanales", les célébrants étaient souvent en transe au point de déchiqueter à mains nues des animaux vivants, d'être sujet à l'hystérie ou aux débauches sexuelles.



Vu certains de ses attributs et sa "longue errance", on soupçonne une origine ou une influence orientalisante.

A ce titre,on peut faire un rapprochement avec la déesse phrygienne Cybèle, elle-même toujours accompagné de fauves et dont le culte est également à mystère.

Un rapprochement également avec le deva Soma, associé à une plante utilisée comme boisson hallucinogène dans les rituels védiques, et dont le mythe de naissance se rapproche étrangement avec celui de Dionysos.


On peut également faire une analyse intéressante avec le fameux "Dieu Cornu" viril des wiccan, qui reprend des grands principes masculins de différents syncrétisme, notamment par le fait que Dionysos a passé une partie de sa jeunesse sous l'apparence d'un chevreau.

En poussant plus loin, nous pourrions même voir apparaître la transubstanciation sous la métaphore du vin, et l'ivresse comme le chemin de l'homme vers le divin. Mais ceci n'est que ma propre analyse. (Dionysos = Christos grec? huhuhu soyons fous ^_^ )



Le printemps est à nos portes. N'ayez pas peur d'aller à la rencontre de ce dieu, de boire à la coupe qu'il vous tend, de courir pieds nus avec les faunes.
Les éclats de rires des ménades et des satyres résonnent déjà dans les arbres qui reverdissent, le chant des oiseaux revenus de leur migration et le bourdonnement des abeilles qui sortent de leur hibernation...



"Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question.
Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.
Mais de quoi ?
De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue,demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est.

Et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront, il est l’heure de s’enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise."


Charles Baudelaire



Source: google image et alliance magique
_________________
[center][/center]


Dernière édition par Khaine Dragonheart le Mar Mai 11, 2010 9:06 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
couizole
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 2378

MessagePosté le: Mar Mar 30, 2010 9:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je floode, je sais. Rien à apporter de neuf .

Mais bravo. :applause:
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LuvKa
Membre Actif


: :
Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 290
Localisation: Au coeur d'un Orage

MessagePosté le: Mar Mar 30, 2010 10:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Super poste Very Happy Je vais encore faire référence à Disney, l'enfance de Dionysos, le fait d'être élevé par d'autres que ses parents et tout ça, me fait penser au film Hercule. Je ne sais pas si c'est volontaire ou non.
Hercule, c'est l'équivalent d'Hephaistos non?? Confused

J'aime trouver les subtilités des animations (quand il y en a Laughing )
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Khaine Dragonheart
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 10 Jan 2009
Messages: 1442

MessagePosté le: Mar Mar 30, 2010 10:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hercule c'est plutôt le pendant romain d'Heraklès.

Hephaïstos, c'est le pendant grec de Vulcain. C'est le dieu des forgerons. On le dit boiteux et laid, et pourtant marié à Aphrodite.
_________________
[center][/center]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Jeu Avr 01, 2010 7:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sur l'image de Dionysos au guépard [?], on le voit tenir ce fameux thyrse, celui-là même composé d'une tige de férule et d'une pomme de pin.

Citation:
on peut faire un rapprochement avec la déesse phrygienne Cybèle, elle-même toujours accompagné de fauves et dont le culte est également à mystère

Elle avait également le pin comme attribut.

Je me permets de placer une passerelle Smile
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tarali
*Membre d'Honneur*


: :
Inscrit le: 09 Mar 2009
Messages: 760
Localisation: Au long du fil de l'eau, là où mon coeur est porté

MessagePosté le: Jeu Avr 01, 2010 7:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pas tout à fait de l'ordre de la magie, mais je conseilles vivement une lecture: La naissance de la tragédie de Nietzche
Il expose - en gros, pour ce qui nous intéresse ici - deux critères esthétiques différents, l'apollinien et le dionysiaque.
Il est beaucoup question de Wagner, sans parler du quasi culte (mais qu'est ce que je vais dire là Very Happy) du beau qui se réfère à l'antiquité.
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Ar Karv Du
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1164
Localisation: Commune de Münster

MessagePosté le: Jeu Avr 01, 2010 7:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les bacchantes d'Euripide sont également une source d'information précieuse. Le Dionysos, de Walter Otto est cité comme un incontournable. Je ne l'ai pas encore lu. Ainsi que les ouvrages de Marcel Détienne: Dionysos Mis à mort ainsi que certains chapitres des dieux d'Orphée (notamment sur les rapport entre Dionysiaque et Apollinien).
Jean-Luc Colnot il y a deux ans, proposait un lien important sur son site. Je l'avais déjà posté sur le forum, je le remet par ce que texte à propos du rituel Dionysiaque vaut le détour: L'Orgie sur la montagne.

Les deux versions principales du mythe dionysiaque, viennent du fait qu'il existe des différences entre les représentations mythiques traditionnelles des Grecs, et celles des disciples de l'Orphisme, que tu cites en seconds. C'est à mon sens le mythe qui à le plus de puissance initiatique.

Chez les Romains, Dionysos prend aussi le nom de Liber. Selon Apulée, les quatres coupes de Liber sont : La première coupe est pour la soif ; la seconde pour la joie; la troisième pour la volupté, la quatrième pour la folie.

Alain Daniélou, le grand spécialiste du Shivaïsme voit un parallèle entre Shiva et Dionysos, son livre Shiva et Dionysos est un bijoux.

Dans le cadre pour la wica, Gérald Gardner voyait notamment beaucoup de ressemblances entre les fresques de la villa des Mystères à Pompéi et ses propres rituels. On peut noter que Dionysos est aussi une déité très appréciée du milieu des sorcières Gay.

Enfin Dionysos est une figure cachée importante chez Rabelais -ou encore dans le tarot de Marseille. A qui sont les jouets présent sur la table du Bateleur à l'orée de sa quête initiatique ? qu'elle est la signification de cette bacchante qui danse dans la figure du monde et que contient la fiole qu'elle tient dans la main ?

Ce que je retiens de Dionysos c'est que c'est l'Etranger, celui vient du dehors de la cité, pour en remette en cause les règles -c'est une figure de l'Autre qui change perpétuellement de visage et qui bien que venant de l'extérieur prend possession du bacchant par l'intérieur -Ni totalement ici, ni totalement là-bas. L'Etanger, le Sans-Nom, le Sans-Visage qui peut dire ce que reflète le fond de sa coupe ?

@Tarali
La Naissance de la Tragédie n'est pas forcément mon livre de chevet de Nietzsche. C'est un livre de jeunesse qui est certes un formidable coup de pied au derrière des philologues imbus de leurs connaissances. Mais je le trouve injuste avec Socrate. Les Dithyrambes à Dionysos par contre Embarassed il n'est pas anodin que Nietzsche inaugure sa carrière intellectuelle par un livre sur Dionysos et signera bien des années plus tard sa dernière lettre sous le pseudonyme de Dionysos le Crucifié avant de... Sombrer dans la démence Rolling Eyes
_________________
La contemplation de Dieu dans les femmes est la plus intense et la plus parfaite
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Khaine Dragonheart
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 10 Jan 2009
Messages: 1442

MessagePosté le: Mar Mai 11, 2010 9:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Plop, édité! Smile


Citation:

Dans le cadre pour la wica, Gérald Gardner voyait notamment beaucoup de ressemblances entre les fresques de la villa des Mystères à Pompéi et ses propres rituels. On peut noter que Dionysos est aussi une déité très appréciée du milieu des sorcières Gay.


Il faut dire que Dionysos, bien qu'assez masculin et viril de prime abord, est je pense, avant tout; un principe fécondant, je dirai même "revigorant".
Il y a dans le mythe une certaine ambiguité sexuelle qui règne, quand on sait qu'il était caché dans un gynécé, déguisé en femme.
_________________
[center][/center]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie -> Mythologies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique