Voir le sujet - [Histoire] Le mithraisme: origine d'un culte qui marqua le monde :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Histoire] Le mithraisme: origine d'un culte qui marqua le monde
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mystiik
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 01 Mai 2006
Messages: 233
Localisation: PARIS, 48°53'09.96"N, 2°19'41.78 E

MessagePosté le: Jeu Juin 15, 2006 9:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Kry : l'excellentissime ouvrage d'Eliade, le mythe de l'éternel retour
Oui, il faut le rappeler ! il FAUT lire les livres de Mircea Eliade. C'est abordable, riche, clair, instructif. Il faut vraiment !

Citation:
Kry : ""c’était le Cheval qui était le symbole du masculin pour une raison essentielle sur laquelle il est inutile de s’étendre ! ""Si Si, étend-toi Very Happy Very Happy Very Happy

Very Happy Oui, je sais... Je n'ai pas pu non plus m'en empécher... Que mon bon dieu, qui se reconnaitra, m'en excuse..
_________________

La liberté des hommes est telle que nous avons inventé les Dieux pour les honorer
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mystiik
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 01 Mai 2006
Messages: 233
Localisation: PARIS, 48°53'09.96"N, 2°19'41.78 E

MessagePosté le: Lun Juin 26, 2006 1:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

L’analyse d’un mythe est toujours riche car on découvre à chaque fois de nouvelles relations. Le mythe de Mithra n’y échappe pas et cette analyse est indispensable si on veut pénétrer la pensée profonde qui est derrière la belle histoire fantastique. Je poursuis ici l’examen des symboles (lire au préalable les posts précédents).

Un Corbeau, un Lion, une Coupe sont toujours représentés sur les stèles ou sculptures de Mithra. On y trouve aussi un Chien et un Serpent en train de s’abreuver de la blessure infligée par le dieu au Taureau. Le Scorpion (parfois le Crabe) pince les parties génitales du Taureau.
Mithra et ses attributs symboliques - cliquez sur l'image
source photo : http://lam.mithra.free.fr

Le Corbeau
Le noir Corbeau est le messager du Soleil dans le mythe de Mithra, la calcination (voir post précédent, § "Le sacrifice du Taureau"). C’est lui qui conseille à Mithra de tuer le Taureau. C’est lui qui parle à la place du Soleil. Les grecs considéraient que le bavardage du Corbeau lui avait perdre sa place aux côtés d’Athéna (qui l’a remplacé par la Chouette). Une croyance populaire disait que le Corbeau pondait par le bec.
Le Corbeau est figuré avec le Caducée d’Hermès dans les mosaïques du Mithraeum d’Ostia.
Détail du la mosaïque du Mithraeum Felicissimus d’Ostia : le Corbeau
Source photo ; http://www.utexas.edu

Le Corbeau est ici le symbole d’une opération, d’une indication des actes à accomplir. Il demande la mort du Taureau pour que jaillisse la Vie. Il est la Parole créatrice, l’acte-en-pensée qui fait naître la vie (il parle beaucoup, il pond par le bec c'est-à-dire qu'il est fécond par la parole, il est le messager).
Le Corbeau est aussi le premier grade de l’initiation aux mystères de Mithra. Les initiés Corbeaux portent effectivement un masque de l’oiseau et servent au banquet des adeptes Mithra, le gobelet (coupe) est son attribut. Le Corbeau peut être ici la Volonté de l’initié à s’engager dans la voie et répond ainsi à l’appel du dieu Soleil. Il symbolise ainsi l’engagement et l’adepte en tant que matière brute.
On peut sans doute le rattacher à l’élément « Air ».

La Coupe, le Serpent et le Chien
La Coupe est placée sous le Taureau et laisse supposer qu’elle recueille le sang de l’animal.
La Coupe peut être le symbole (peu probable) de l’élément Eau en tant que contenant ou (plus certainement) de la fertilité féminine (la Coupe du sang de la vie) qui est a rapprocher du Glaive de Mithra qui fait jaillir le sang du Taureau, la Vie elle-même.
L’eau était également très présente dans le culte (cf posts précédents). Elle opère par dissolution.

Le Serpent et le Chien sont ici des animaux qui profitent avidement de la plaie du Taureau. Ils peuvent éventuellement le vider de son sang. Ils sont une sorte de risque pour la Vie mais viennent nécessairement dans le sillon du dieu de Gloire, Mithra, distinct du soleil, Sol.
Le Serpent est un symbole complexe. Pour simplifier les explications, on va considérer ici qu’il est la représentation de la part féminine, énergie primordiale d’essence féminine, qui contribue à la matière première androgyne qui deviendra création. Le Serpent, assimilé à la puissance du dedans de la Terre, est le symbole de cet élément.
Le Chien est souvent assimilé à la fidélité. De nombreux dieux étaient accompagnés de chiens. Le Chien a la connotation du guide de l’homme voire de son âme dans les ténèbres.
Le Chien et le Serpent qui s’abreuvent au sang donne le sentiment qu’aussi bien la matière-mère primordiale de la vie (le Serpent) que l’âme (le Chien) fidèle guide de la vie humaine, se nourrissent de la puissance vitale que Mithra met en action en tuant le Taureau.

La Coupe, le Serpent et le Chien sont les représentations des éléments qui ont un rapport avec l’humanité, issus de la Vie-Taureau :
- La Coupe, la fertilité féminine qui est alimentée par le sang du Taureau
- Le Serpent, la matière-mère (jeu de mot latin materia et mater…) qui est nécessaire à l’accomplissement de la vie
- Le Chien, l’ame humaine (ce qui anime l'homme) qui guide l’homme dans la vie.
On pourrait penser qu'il y a ici un contraste entre le regard porté vers l'horizon de Mithra et l'aspect très tere-à-terre de la composition Coupe, Serpent, Chien qui sont en fait les caractéristiques de la génération humaine, sans buts particuliers. Ils sont le risque de l'initié dans son parcours initiatique : perdre de vue le but divin pour celui inhérent à chaque espèce, se reproduire.

Le Lion
Le Lion est à la fois un grade de l’initiation au culte et un des symboles de la Tauroctonie des stèles de Mithra.
Le Lion est le symbole habituel de l’élément Feu.
Mais le dieu lui-même est figuré souvent avec une tête de Lion (léontocéphale) avec un Serpent qui l’enserre. Il tient des clés, un sceptre ou une pelle à feu, un coq est à ses pieds avec un caducée, et également des outils.
Mithra à Tête de Lion
cliquez sur l'icone puis glissez le curseur sur l'image en patientant, elle est animée pour observer le détail

Source photo : http://lam.mithra.free.fr

Voir aussi ici, ici ou ici.
A Arles, le serpent ondule entre les signes du Zodiaque (voir ici). Une stèle de la Galerie Colonna à Rome représente le dieu à tête de lion avec une torche dans chaque main, doté de 4 ailes et entouré de serpents.

On trouve une dédicace romaine à une statue de Mithra, avec comme identification de ce dernier avec Phanès qui est le fils de Saturne (Kronos). Là aussi, un jeu de mot établit la relation entre Kronos (Saturne) et Chronos (le Temps)…
Kronos
source photo : http://lam.mithra.free.fr

Or, les Orphiques imaginaient le temps infini et cyclique sous la forme d’un serpent à gueule de lion : Aïon. . Des papyrus magiques égyptiens donnent le nom d’Aion à un dieu à face de Lion et assimilé à Hélios-Horus.
Le Lion symbole de l’élément Feu qui dévore, le Serpent, matière-mère du monde qui l’entoure d'où tout vient et où tout retrourne (et qui peut aussi être le symbole du cheminement du soleil sur l’écliptique), le dieu Mithra à tête de Lion qui tient une pelle à Feu et des clés qui ouvrent probablement le ciel à l’initié, l’assimilation du Aiön au Temps montrent le rôle attribué au Feu dans le cycle cosmique de la création, du développement et de la fin de l’univers. Une sorte de gnose : le monde procède du feu céleste et se résoudra en feu, pour renaitre à nouveau (à la manière des stoïciens).

L’adepte au Grade de Lion comme le Corbeau, portait une tête animale. Il était vêtu d’un manteau rouge vif. Cette couleur marque également le symbolisme du Feu et rappelle le Sang auquel le Lion ne touche pourtant pas au moment du Sacrifice. Il y participe mais y est extérieur.
Il faudra se souvenir pour la suite de la relation entre Lion, Feu, Rouge.

Pour être complet, une autre hypothèse tout à fait acceptable, assimile le dieu à tête de lion à Ahriman, ce dernier ayant tué le premier être vivant créé par Ahura Mazdah : un Taureau. Le débat demeure pour savoir si ce sacrifice a été établi par Mithra avant ou après avoir été celui d’Ahriman, récupéré par les prêtres de ces différentes religions.

Le Scorpion
Le Scorpion est assimilé à un cycle cosmique de la renaissance de la nature, la Nature endormie à l’automne et promesse de sa renaissance. Le Scorpion qui pince les testicules du Taureau assimile la Vie génitrice sous son signe zodiacal pour la faire advenir au printemps suivant, sous le signe du Taureau.

Explications astronomiques ou astrologiques
L’opposition des signes zodiacaux du Taureau et du Scorpion peuvent laisser entendre des hypothèses astronomiques ou astrologiques plus complexes.

«En 1980, M.P.Speidel a voulu démontrer que Mithra représentait la constellation d’Orion, grand chasseur […] Plusieurs éléments de l’imagerie tauroctonique correspondraient à des constellations qui se trouvaient vers 100 avant JC au long de l’équateur, entre le Taureau et le Scorpion : Orion (=Mithra), le Petit Chien (= le Chien), l’Hydre (=le Serpent), le Cratère (sous le Lion), le Corbeau, l’épi (de la Vierge)
[…]
Plus récemment (1989), D.Ulansey a proposé une explication astronomique de la tauroctonie et le la génèse même du mithriacisme. C’est la découverte de la précession des équinoxes – phénomène reconnu par Hipparque de Nicée au IIè siècle avant notre ère – qui aurait bouleversé les milieux intellectuels et notamment les stoïciens. On aurait alors éprouvé le besoin de transcrire mythographiquement et iconographiquement l’éviction du Taureau au profit du Bélier comme signe de l’Equinoxe vernal. La constellation de Persée coiffé du bonnet asiatique dans l’art grec et armé du coutelas se trouvait justement au-dessus du Taureau. ».
Robert Turcan qui a écrit ces lignes dans « Mithra et le Mithriacisme » explique que ces hypothèses sont peu plausibles à ses yeux.


Source photo ; http://fbecuwe.free.fr
Apparition d'Hermès dans le mythe de Persée

Je poursuivrai dans le prochain et le dernier post probablement, si il y a toujours des amateurs de ces longs posts, l’examen de l’initiation au culte de Mithra et ses différents grades.

Sources :
Les mêmes que les précédentes et merci à http://lam.mithra.free.fr pour les sources photographiques



L’échelle d’initiation au culte de Mithra est représentée sur plusieurs sites dont celui de Felicissimus en tant que mosaïque, source de réflexion pour la suite.


Source photo : http://www.utexas.edu
Mosaïque de Felicissimus d’Ostia
_________________

La liberté des hommes est telle que nous avons inventé les Dieux pour les honorer
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Mer Juin 28, 2006 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

""si il y a toujours des amateurs de ces longs posts""

Oui Oui, moi, même s'il me faut un peu de temps pour analyser tout ça Cool

""Plus récemment (1989), D.Ulansey a proposé une explication astronomique de la tauroctonie et le la génèse même du mithriacisme. C’est la découverte de la précession des équinoxes – phénomène reconnu par Hipparque de Nicée au IIè siècle avant notre ère – qui aurait bouleversé les milieux intellectuels et notamment les stoïciens.""

Hum!, Confused j'aurais un à-priori négatif là dessus, je pense que le culte de Mithra a mis plusieurs siècles à s'établir, celà sous-entendrait que la précession était connu des babyloniens ... !? Peut-être, mais alors interpréter sur cette base les blessures du taureau, et le combat avec Mithra, je lui souhaite bonne chance.



""On trouve une dédicace romaine à une statue de Mithra, avec comme identification de ce dernier avec Phanès qui est le fils de Saturne (Kronos). ""

Un messie qui émerge de l'Erèbe, ça sonne bien, mais il faudrait savoir si cette mention fut complétée, en particulier pourquoi il ne s'est pas fait dévorer. On aurait peut-être là un parallèle avec la liberté de Zeus (Arffffffff elle est bonne Very Happy Very Happy Very Happy - bheu non finalement, je crois qu'elle est foireuse Sad )

""Le Lion est le symbole habituel de l’élément Feu.""

Pas si simple, en hermétisme on a le lion rouge, et le lion vert, ce dernier étant latent.

""Le Serpent est un symbole complexe. Pour simplifier les explications, on va considérer ici qu’il est la représentation de la part féminine, énergie primordiale d’essence féminine, qui contribue à la matière première androgyne qui deviendra création.""

Hélas non, l'énergie primordiale est indifférentiée, car la séparation n'a pas encore eu lieu. Moi je crois plutôt que le serpent porte un rôle messianique, comme l'a fait remarquer spart dans son post sur Nahash, je crois qu'on pousuivra cet aspect sur son post.

Voir le lien : http://magie.alliance-magique.com/sujet-4314.php

""Le Corbeau est ici le symbole d’une opération, d’une indication des actes à accomplir. Il demande la mort du Taureau pour que jaillisse la Vie. Il est la Parole créatrice, l’acte-en-pensée qui fait naître la vie (il parle beaucoup, il pond par le bec c'est-à-dire qu'il est fécond par la parole, il est le messager). ""

Voir le même lien. Je crois que l'identification du corbeau qu'a faite Fabre d'Olivet, Hereb, pour le corbeau biblique s'applique ici de la même façon. C'est le courant descendant qui mène aux ténèbres et à la mort. L'oeuf devrait être Ionah, l'énergie créatrice qui en sort. L'alchimie résume cette opération par le célèbre adage: "Il faut tuer le vif pour réssuciter le mort".

En tous cas merci pour cette synthèse, en attendant la dernière, il y a vraiment matière à réflexion, mais je crois qu'on doit pouvoir y retrouver les repères classiques. Si j'ai le temps, j'essaierai de me pencher sur le chien, je crois que Fulcanelli a bien analysé cet aspect.
Revenir en haut
Mystiik
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 01 Mai 2006
Messages: 233
Localisation: PARIS, 48°53'09.96"N, 2°19'41.78 E

MessagePosté le: Mer Juin 28, 2006 10:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Kry : ""si il y a toujours des amateurs de ces longs posts"" Oui Oui, moi, même s'il me faut un peu de temps pour analyser tout ça

Merci Kry d’être un lecteur fidèle de ces posts ! :bisous:

Citation:
Kry : Hum!, j'aurais un à-priori négatif là dessus, je pense que le culte de Mithra a mis plusieurs siècles à s'établir, celà sous-entendrait que la précession était connu des babyloniens ... !? Peut-être, mais alors interpréter sur cette base les blessures du taureau, et le combat avec Mithra, je lui souhaite bonne chance.

Concernant la connaissance antérieure à Hipparque de la précession des équinoxes, il y une question : comment a fait Hipparque pour découvrir la précession ? L'explication tout à fait probable serait qu’il se soit basé sur des relevés stellaires, nombreux et donc anciens, réalisés par les Egyptiens et/ou les Babyloniens, Chaldéens qui auraient pu aussi aboutir aux mêmes conclusions (relevés probablement compilés et conservés à Alexandrie).
Cela dit, sur le culte de Mithra, je trouve aussi que cette explication ne résiste pas à l’analyse. Et d’ailleurs en quoi l’existence de la précession aurait pu être perçue comme si importante pour aboutir à l’établissement d’un culte aussi riche …. ?

Citation:
Kry ; ""Le Lion est le symbole habituel de l’élément Feu."" Pas si simple, en hermétisme on a le lion rouge, et le lion vert, ce dernier étant latent.
Je suis d’accord avec toi, le symbolisme du Lion n’est pas simple mais j’ai fait ce choix ici… Crying or Very sad Le Feu me semble suffisant... mais si tu penses qu'il faille parler du Lion Verre ou plutot Rouge pour l'interprétation du mythe et de l'initiation, vas-y !

Citation:
Kry : ""Le Serpent[…] ici qu’il est la représentation de la part féminine, énergie primordiale d’essence féminine, qui contribue à la matière première androgyne qui deviendra création."" Hélas non, l'énergie primordiale est indifférenciée, car la séparation n'a pas encore eu lieu. Moi je crois plutôt que le serpent porte un rôle messianique, comme l'a fait remarquer spart dans son post sur Nahash, je crois qu'on poursuivra cet aspect sur son post.

Mon choix s’est porté sur l’aspect féminin du Serpent, capable d'être fécondé (ou de ne pas être fécond), Serpent qui est effectivement la représentation de l’indifférencié et qui ne peut se manifester que par l'intermédiaire d'un 'volontaire' fécondant. Le serpent ne me semble pas ici androgyne et disposant du pouvoir de génération par lui-même. Je ne crois pas que la symbolique messianique s’applique ici. J’y vois, mais dans la Tauroctonie dans son ensemble et pas simplement dans le Serpent, le risque qui oppose la volonté agissante de l'adepte à l'âme du monde dans laquelle il peut se perdre. C'est une information. Pas une promesse d'ordre messianique. Un peu comme les ophites pour qui le serpent est fécond, source potentielle de toute chose, de toute émanation mais auquel il faudrait ajouter la dissolution et l'intervention d'un "fécondeur", d'un "manifesteur"...

Ici, selon moi, il s'agit d'un équivalent de Python, le Serpent femelle régnante après le Deucalion (= le déluge biblique version grecque), vivant au centre de la Terre (Delphe) et qui rendait des oracles au nom de sa mère Gaïa (la Terre). Python fut tuée par Apollon, le dieu solaire qui revenait d’Hyperborée (le Nord est pour les Grecs, une source de connaissances positives et non de malheur contrairement à d’autres traditions) Python donna son nom à l’oracle de Delphes, la Pythie (dont les oracles sont alors donnés au nom d’Apollon).
Le Serpent Python est selon moi, le risque de l'égarement suivant la destruction qui peut nuire au renouveau et par extension, le risque de l’initié de se perdre en lui-même, en ne maîtrisant pas "ses passions".
Evola est encore plus catégorique « Il faut non seulement empêcher que les bêtes immondes, sitôt accourues, n’en boivent le sang […] Si le héros, ou l’initié futur, n’était pas « pur », ce qui reste de lui de sa nature inférieure se trouverait accru par l’énergie libérée ; non seulement il n’y aurait pas de transfiguration mais le résultat pourrait être destructeur (danger qui a été aussi indiqué par un symbolisme différent dans les textes de l’hermétisme alchimiques). » (« Symboles et mythes de la Tradition Occidentale », Archè ed, 1980)

Citation:
Kry ""Le Corbeau […] Voir le même lien. Je crois que l'identification du corbeau qu'a faite Fabre d'Olivet, Hereb, pour le corbeau biblique s'applique ici de la même façon. C'est le courant descendant qui mène aux ténèbres et à la mort. L'oeuf devrait être Ionah, l'énergie créatrice qui en sort. L'alchimie résume cette opération par le célèbre adage: "Il faut tuer le vif pour ressusciter le mort".
Selon moi, la « parole » du Corbeau (pour l'anecdote, l’alchimie se disait d’ailleurs être la langue des oiseaux) est, en devançant mon post suivant, le symbole de l’opération qui vise de passer du statut d’homme ordinaire à l’état d’initié aux mystères de Mithra et que cette transition est une mort suivie d’une renaissance.
D’ailleurs, je connais une figure de la même transition qui est représentée par un crâne humain, placé sur des feuilles de chênes et doté de deux ailes… (Incroyable ! C’est ton avatar !!! Very Happy l’hotel Lallemant ?) Dissolution, principes volatils qui en partant, laissent place au corps noir. Le Corbeau noir.

Citation:
Kry : le chien, je crois que Fulcanelli a bien analysé cet aspect.
Pour Fulcanelli, je ne me souviens pas… mais il faudrait chercher (en dehors de la présence simultanée du loup). Toujours sur le plan alchinique, on peut aussi penser que si le taureau représente la chaleur de la matière, le chien est son opposé.
D’un autre point de vue, en astronomie antique, le lever héliaque de la constellation du Petit Chien, était annonciateur des grandes chaleurs, des maladies, du travail destructeur du Soleil. Les Grecs et les Romains sacrifiaient des chiens pour conjurer les canicules. Au fait, le Petit Chien s’appelle Canicula
Dans le mythe de Mithra, selon moi, le Chien est à la fois l’âme qui peut se perdre en ne faisant que boire la Vie sans chercher autre chose et aussi le signe céleste de la facette destructrice du Soleil en un sens opposé à Mithra qui est l’émanation lumineuse, le principe Glorieux (le char solaire est en fin du mythe, conduit par Sol et Mithra, les 2 principes du soleil).

Mystiikement. Smile
_________________

La liberté des hommes est telle que nous avons inventé les Dieux pour les honorer
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité







MessagePosté le: Lun Juil 03, 2006 11:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé de mes délais pour répondre à tes posts, mais comme tu es un interlocuteur très sagace, il me faut toujours faire quelques recherches préliminaires Smile

""Le Feu me semble suffisant... mais si tu penses qu'il faille parler du Lion Verre ou plutot Rouge pour l'interprétation du mythe et de l'initiation, vas-y !""

Les éléments archéologiques me semblent insuffisants pour ça. Néanmoins, en regard ton premier lien sur la figure d'Arles, j'aurais tendance à dire que la constriction du serpent témoigne plutôt d'un état latent. Donc que l'étape du feu semble encore loin. Dans ce cas on en serait au Lion vert! Je peux me tromper, il faudrait faire d'autres recoupements.

Mais dans le cas de cette figure, on n'a que la tête, et voici ce qu'en dit Fulcanelli (MdC): "Nous avons vu que le lion représentait la partie fixe d'un composé, fixité qui perdait, au contact de la volatilité adverse, la meilleure partie d'elle-même, celle qui en caractérisait la forme, la tête"

Il paraît ici que la constriction du serpent empêche la tête de se séparer, on serait donc avant la séparation! Fulcanelli parle effectivement de Feu pour le Lion, mais quand il est entier.

""Le Serpent Python est selon moi, le risque de l'égarement suivant la destruction qui peut nuire au renouveau et par extension, le risque de l’initié de se perdre en lui-même, en ne maîtrisant pas "ses passions".""

C'est une interprétation, mais pas celle de l'alchimie. Ton exemple est fondé, de façon générique, sur le combat contre le monstre mythologique, et là, quel que soit ce combat (souvent d'ailleurs ce n'est pas un serpent), présent dans toutes les mythologies, il s'agit de la production du dissolvant universel.

""le symbole de l’opération qui vise de passer du statut d’homme ordinaire à l’état d’initié aux mystères de Mithra et que cette transition est une mort suivie d’une renaissance.
D’ailleurs, je connais une figure de la même transition qui est représentée par un crâne humain, placé sur des feuilles de chênes et doté de deux ailes… (Incroyable ! C’est ton avatar !!! l’hotel Lallemant ?""


Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!! Surprised Il l'a trouvé :applause: Très fort, oui, l'hôtel Lallemand. Arg mon avatar va perdre de ses secrets, attendons ton post suivant sur le corbeau. Confused
Revenir en haut
Fredericus
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 29 Juil 2006
Messages: 2521
Localisation: A la droite de Thehuti, aux pieds de Maât

MessagePosté le: Mer Mai 12, 2010 10:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un petit up, pour signaler la découverte récente du mithraeum le plus occidental connu : Découverte d’un sanctuaire de Mithra à Angers

Ne loupez pas la vidéo notamment et ses explications.

Smile
_________________

Merythathor-Iahhotep Envoûtements
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Celti
Habitué(e) à ces lieux


: :
Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 104

MessagePosté le: Lun Mai 17, 2010 12:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, je n'avais pas vu cet article ni la vidéo Smile
_________________
"Ne crois en rien sous l'autorité des Maîtres ou des Prêtres. Mais ce qui s'accordera à ton expérience et après une étude approfondie satisfera ta raison et tendra vers ton bien, cela tu pourras l'accepter comme vrai et y conformer ta vie " Gautama
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Histoire de la Magie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique