Voir le sujet - [Info/Pratique] pH et résistivité : deux facteurs clés des huiles essentielles :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Info/Pratique] pH et résistivité : deux facteurs clés des huiles essentielles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Thérapies Alternatives -> Aromathérapie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Dim Mai 16, 2010 3:35 pm    Sujet du message: [Info/Pratique] pH et résistivité : deux facteurs clés des huiles essentielles Répondre en citant

pH et Résistivité : deux facteurs clés des huiles essentielles



01/ Le pH

Il représente par un chiffre compris entre 0 et 14,14 l’acidité, la neutralité ou l’alcalinité d’un milieu.

0 = Acide
7,07 = Neutre
14,14 = Alcalin

Ainsi donc, plus on s’éloigne de la valeur neutre [7,07] vers le 0, plus le milieu est acide. A l’inverse, plus on s’éloigne de cette même valeur neutre vers le 14,14, plus le milieu est alcalin.

A titre d’exemples :

-Jus de citron : pH 2,3 Arrow Acide
-Vinaigre : pH 2,8 Arrow Acide
-Eau de Vichy : pH 6,6 Arrow Acide

-Eau pure [Volvic] : pH 7 Arrow Neutre

-Sang humain : pH 7,38 – 7,45 Arrow Alcalin [très légèrement]
-Eau de Javel : pH 11 Arrow Alcalin
-Ammoniaque : pH 11,6 Arrow Alcalin

Si on calcule le pH de l’œuf pourri et de la viande putréfiée, on se rend compte que la réaction est alcaline.
En revanche, si on conserve les cornichons dans du vinaigre, c’est-à-dire dans un milieu relativement acide, on se rend compte que ce milieu les prémunit de la putréfaction. Cela signifie que des produits au pH acide tels que vinaigre, jus de citron, etc. sont de puissants désinfectants et des antiputrides remarquables.

On remarquera que le pH du sang humain est très proche de la neutralité. Et ce n’est pas un hasard, un pH sanguin trop alcalin ou trop acide étant l’un et l’autre le signe d’un déséquilibre de l’organisme.
Un pH trop acide du sang humain révèle différents problèmes comme, par exemple : sinusite chronique, gastrite, rhumatisme, ulcère stomacal, etc. Au contraire, un pH trop alcalin du sang humain indique des problèmes de cystite, de colibacillose, de maladies infectieuses chroniques, d’eczémas, etc.


02/ La résistivité

C’est la propriété d’une solution à s’opposer à la transmission de la chaleur ou de l’électricité.
Pour exemple, la résistivité sanguine chez l’homme est de 190 ohms/cm/cm² et de 220 ohms/cm/cm² chez la femme.

Que viennent faire les huiles essentielles dans tout cela ? Justement, nous y venons. De façon générale, les HE présentent un pH relativement acide ainsi qu’une très forte résistivité :

HE de girofle : pH 6,7..........Résistivité : 4 000
HE de menthe : pH 6..........Résistivité : 3 000
HE de lavande : pH 5..........Résistivité : 2 800

Quand on sait que l’alcalinité favorise la prolifération bactérienne alors que l’acidité s’y oppose et la neutralise, on comprend aisément les propriétés antiseptiques et bactéricides des huiles essentielles.
La résistivité de ces mêmes huiles essentielles s’oppose à la propagation d’une infection ainsi qu’à la diffusion des toxines dans l’organisme.

Les travaux de Cavel ont montré l’action de différentes huiles essentielles sur un bouillon de viande ensemencé avec de l’eau provenant d’une fosse septique. Pour stériliser 1 litre de ce bouillon de culture, il faut :

-0,7 cc* d’HE de thym
-1 cc d’HE d’origan
-2 cc d’HE de girofle
-2 cc d’HE de menthe
-4,3 cc d’HE de romarin
-5 cc d’HE de lavande

En revanche, il faut 5,6 cc de phénol pour parvenir au même résultat. Dans cette expérience, on met en évidence l’action des huiles essentielles du fait de leur pH acide et de leur haute résistivité, lesquels facteurs neutralisent la propagation bactérienne contenue dans l’eau souillée à laquelle on a exposé chaque huile essentielle.

Ainsi donc, on ne doutera plus du pouvoir antiseptique, bactéricide, antiviral, antifongique, etc. des huiles essentielles.

* cc = centimètre-cube.

Sources :

-L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, Jean Valnet, Maloine, 1984.


Dante
_________________
Ma boutique, mes livres !


Dernière édition par Dante le Mer Juil 21, 2010 8:23 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Simoo_de_Jamyr
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 10 Juin 2006
Messages: 1304
Localisation: *-* Dans ma cuisine, avec vue sur le jardin *-*

MessagePosté le: Dim Mai 16, 2010 6:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Propriétés intéressantes.

Mais les HE ont-elles un pouvoir conservateur dans un mélange? Par exemple dans les cosmétiques classiques, des conservateurs sont ajoutés pour empêcher les huiles de rancir et au mélange de se dénaturer. J'ai entendu parler de l'HE de pamplemousse, et l'huile de germe de blé, comme agent conservateurs. Est-ce dû à ces qualités pH et résistivité, où y a-t-il encore autre chose?

De mémoire, les graisses et huiles rancissent lorsque le pH n'est pas adapté, mais je ne sais plus comment (trop acide ou trop alcalin?).
_________________
*-* Avocate du Diable *-*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Dim Mai 16, 2010 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mais les HE ont-elles un pouvoir conservateur dans un mélange?

Les huiles végétales qui possèdent de fortes proportions d’antioxydants [vitamine E, oméga 3, oméga 6, oméga 9] sont relativement épargnées par le problème du rancissement. C’est le cas de l’huile vierge de sésame qui se conserve très bien, par exemple, sans pour autant qu’on lui adjoigne un quelconque conservateur. C’est, comme tu l’indiques, également le cas de l’huile de germe de blé.
Si l’on craint le phénomène d’oxydation des huiles végétales fragiles [par exemple, le flacon de celles dont on ne se sert pas souvent], il suffit de placer quelques gouttes d’huile essentielle [thym, romarin, etc.] dans l’huile végétale en question ou bien de la vitamine E.
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mirorrrr
Habitué(e) à ces lieux



Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 135

MessagePosté le: Lun Mai 17, 2010 7:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour approfondir, les huiles essentielles (les plante et l'alimentation en général) sont des modificateurs de terrain, et ce terrain (qui est l'organisme vivant) peut être caractérisé par un ph et une résistivité. Lorsque le terrain devient trop alcalin ou oxydé, il y a un risque plus important de développer une pathologie. En revanche un terrain plus acide et moins oxydé empêche le développement des pathologie. De plus aujourd'hui on sait que certain dégénérescence des cellules proviennent des radicaux libre qui sont des molécules oxydé dont une extrémité est prêt à réagir. Si cela vous intéresse je vous conseille de lire les annexes des livres de Jean Valnet ( 3 livres importants : phytothérapie, aromathérapie, alimentation) où il expose toute la théorie liée à la médecine par les plantes, on reproche ces livres d'être trop technique pour le grand public, mais la richesse de ce qui est dit vaut le coup qu'on s'y penche.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Lun Mai 17, 2010 4:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nous avons les mêmes sources Mirorrrr Smile Il est vrai que les annexes du tome Aromathérapie de Valnet sont bien fournies et expliquent, en particulier, les 4 types de terrains :

-Acide réducteur
-Alcalin réducteur
-Acide oxydé
-Alcalin oxydé

ainsi que les pathologies associées à chaque type. En estimant le pH et la résistivité de chaque huile essentielle, on peut donc contrecarrer un terrain particulier. Cela nécessite donc une connaissance certaine des huiles essentielles pour bien adapter ces dernières à une pathologie particulière.
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Simoo_de_Jamyr
~°Allié(e) Magique°~


: :
Inscrit le: 10 Juin 2006
Messages: 1304
Localisation: *-* Dans ma cuisine, avec vue sur le jardin *-*

MessagePosté le: Lun Mai 17, 2010 4:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le "terrain" n'est-il pas une notion propre à l'homéopathie?
_________________
*-* Avocate du Diable *-*
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Lun Mai 17, 2010 6:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un notion qui a plus de 20 siècles. Hippocrate l'évoquait déjà... ^_^ Même si, en effet, Hahnemann y fait référence à son tour.
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Thérapies Alternatives -> Aromathérapie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique