Voir le sujet - [Adiantacées] Le Capillaire de Montpellier :: Forum ésotérique de l Alliance Magique
Boutique ésotérique en ligne l'Alliance Magique
Index - éditeur ésotérisme - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Adiantacées] Le Capillaire de Montpellier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Herboristerie -> Fiches de Plantes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dante
~*Eclaireur*~


: :
Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 4677

MessagePosté le: Mer Mai 26, 2010 8:44 pm    Sujet du message: [Adiantacées] Le Capillaire de Montpellier Répondre en citant

Le Capillaire de Montpellier [Adiantum capillus veneris] [Adiantacées]


Synonymes : Adiante, Cheveux de Vénus.



Reconnu depuis quelques siècles seulement pour ses vertus thérapeutiques, le capillaire de Montpellier a vu son usage tombé en désuétude, sans doute du fait de sa relative rareté.
Lobelius [1 538 – 1 616], botaniste lillois, étudiant en médecine à Montpellier fut le premier à utiliser le capillaire contre asthme et coqueluche. On comprend donc mieux l’appellation « capillaire de Montpellier », d’autant plus que cette fougère est méridionale.
Par la suite, au XVII° siècle, on sait qu’Olivier de Serres cultivait le capillaire dans son jardin médicinal du Pradel [Ardèche], ce qui laisse augurer un pouvoir thérapeutique du capillaire déjà bien enraciné, et pour cause, puisque Olivier de Serres étendra les vertus du capillaire : antilithiasique, diurétique, hémostatique [contre épitaxie], hépatique [contre ictère.]
En toute fin du XVII° siècle, le café Procope à Paris mettra la « bavaroise » à l’honneur. Il s’agit de café, de lait et de sirop de capillaire duquel Leclerc dira, au début du XX° siècle, qu’il est plus agréable que réellement efficace.



Cette élégante fougère à port évasé est formée de fines frondes arquées dont les pétioles possèdent la caractéristique d’être quasiment noires contrairement à bien des fougères. Le capillaire possède de nombreuses feuilles vert clair, en éventail dont les marges sont finement crénelées.
On la trouve plus majoritairement dans la partie sud de la France où elle est représentative de la flore des falaises humides méditerranéennes. Il lui faut donc, comme toutes les fougères, de l’humidité et de l’ombre. C’est pourquoi on la trouvera le long des murailles ombragées, en bordure de ruisseaux, sur les rocailles humides, en forêt…
Au Canada, bien plus rare qu’en France, elle subsiste ça et là. Déjà, les Navajo l’utilisaient comme expectorant, vermifuge, fébrifuge, contre les morsures de serpents, alors que d’autres peuplades canadiennes en firent une lotion capillaire, ce qui explique le nom de la plante.

Plante ornementale d’une hauteur maximale de 70 cm cultivée dans les jardin, le capillaire est si relativement rare dans la nature qu’il est bien préférable de s’abstenir de le cueillir. Ce qui explique qu’il est protégé en Bretagne, en Limousin, en Franche-Comté et dans les Pays de la Loire.



Jeunes crosses



Crosse entrain de se déployer


Le capillaire de Montpellier en thérapie :


1/Parties utilisées :

*Plante entière


2/Principes actifs :

*Sucres
*Gomme
*Mucilage
*Tanin
*Nitre
*Huile essentielle


3/Propriétés médicinales :

*Antitussif
*Expectorant
*Astringent
*Emollient
*Diurétique léger
*Désintoxicant


4/Usages :

*Bronchites, asthme, trachéites
*Toux, gorges irritées, rhumes
*Inflammations urinaires
*Désaccoutumance alcoolique [ ?]

Utilisation :

*En interne :

:bouton2: Infusion : comptez une cuillère à café de feuilles fraîches à faire bouillir dans le volume d’une tasse d’eau. Aux bouillons, coupez le feu puis laissez infuser pendant 30 mn. Passez. A raison de 3 tasses par jour entre les repas.

:bouton2: Sirop : laissez infuser 100 g de feuilles fraîches dans un litre et demi d’eau bouillante pendant 6 heures. Passez. Ajoutez le même poids de sucre. Portez à ébullition puis filtrez et conservez en bouteilles.


5/Contre-indications, remarques et autres usages :

*Le capillaire de Montpellier peut être substitué par le capillaire rouge [asplenium trichomanes] et le capillaire noir [asplenium adiantum nigrum.]
En synergie, on l’utilisera avec profit en compagnie de l’hysope, du lierre terrestre et de la véronique officinale.


Sources :

-La phytothérapie, Jean Valnet, Maloine, 1983.
-Petit Larousse des plantes médicinales, Debuigne/Couplan, Larousse, 2009.
-Plantes aromatiques et médicinales, Lesley Bremness, Bordas, 1996.
-Les remèdes naturels de nos grands-mères, Bertrand Cluzel, Cap à l’Ouest Editions, 2009.
-Logos, Bordas, 1976.
-Larousse illustré, 2005.


Dante
_________________
Ma boutique, mes livres !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ésotérique de l Alliance Magique Index du Forum -> Herboristerie -> Fiches de Plantes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Design réalisé par éditions ésotériques l Alliance Magique éditeur ésotérique

Partenaires: lithothérapie - forum ésotérique - site ésotérique - annuaire ésotérique - formation lithothérapie - Arnaud Thuly Page Officielle - Recherche en ésotérisme - formation professionnelle lithothérapie - formation ésotérisme magie - blog ésotérique